• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
SOIGNANTS

Des soignants positifs au Covid réquisitionnés ? Le CHC répond.

XP.LP. Mercredi 25 Août 2021 - 17h57
Des soignants positifs au Covid réquisitionnés ? Le CHC répond.
L'une des premières manifestation de soignants devant les murs de l'hôpital de Cayenne, aux débuts de la mobilisation de 2021 - SR

 Bulletin publié régulièrement par les signataires de la Caravane pour la Liberté au cours du mois d’août, Caravan Info reprend l’identité visuelle du Covid Info diffusé quasi quotidiennement par l’ARS. Bien au contraire de ce dernier, cette diffussion a vocation à relativiser les chiffres communiqués par les services de l’État concernant l’urgence à vacciner notre population face à l’épidémie de Covid. Dans le bulletin du lundi 23 août, il est question d’un « fait-divers » concernant les personnels du service d’hémodialyse de l’hôpital de Cayenne (CHC) dont certains auraient été réquisitionnés alors que positifs. Une information démentie par l’administration de l’hôpital.

"FAIT-DIVERS"
 « Le Centre Hospitalier de Cayenne rappelle dans le service d’hémodialyse des personnels positifs au Covid en arrêt de travail, pour faire face à la pénurie de soignants. Ces mêmes personnels stigmatisés d’être un danger pour les patients. À suivre… »

C’est par ces quelques phrases situées en bonne place du Caravan Info du 23 août dernier, dans un encadré orange des plus visibles, qu’un pavé est jeté dans la marre. Une telle situation avait pu être évoquée à de nombreuses reprises au cours des échanges et débats animés par les opposants à l’obligation vaccinale et au pass sanitaire renforcé. Mais à l'époque, aucune déclaration ne semblait avoir directement été faite par voie de presse ou de communiqué en dehors de ce qui avait pu être entendu au cours de vidéos enregistrées en direct.

C’est désormais chose faite, les signataires de la Caravane pour la Liberté accusent et si les faits venaient à être avérés, ils pourraient faire voler en éclat toute la stratégie gouvernementale concernant l’obligation vaccinale des personnels soignants de Guyane.

L'extrait du Caravan Info du 23 août concernant le service d'hémodialyse - La Caravane pour la Liberté

Une rumeur persistante
Il y avait déjà de nombreuses semaines que des bruits de couloirs circulaient. Des bruits de couloirs impliquant que du personnel hospitalier à l’isolement avait pu être rappelé pour pallier les carences en moyens humains de certains services débordés par la crise sanitaire. Néanmoins, il restait difficile de déterminer dans lequel ou lesquels, un tel théâtre pouvait-il avoir eu lieu.

Après l’émergence d’un cluster au niveau du bloc-opératoire, il avait été question qu’il puisse s’agir de ce dernier. Finalement, à en croire les informations publiées par Caravan Info, il serait question du service traitant les maladies liées aux insuffisances rénales ou du sang : celui d’hémodialyse. Une unité particulièrement chargée en Guyane en raison de nombreux cas de pathologie de diabète ou encore de drépanocytose.
Le CHC répond
Contacté par nos soins, les services de communication du CHC réagissent à ce texte :

« Les professionnels en arrêt de travail ne sont pas rappelés.

Il convient d’ajouter que seuls les cas contacts non-symptomatiques sont autorisés à travailler dans le strict respect des gestes barrières.

Enfin, à titre informatif, le Plan blanc permet de rappeler le personnel en congés, une situation qui pour le moment n’a pas été nécessaire. »

Ainsi, à en croire la direction du CHC, il n’y aurait eu à ce jour aucun soignant en congé maladie qui aurait pu être rappelé. Il est cependant admis que des cas contacts asymptomatiques ont pu continuer à exercer. Une situation qui aurait pu néanmoins valoir la production d’un arrêt maladie sanctionnant l’isolement préventif qu’il serait convenu d’appliquer en de pareilles circonstances. Si ce n'est qu'il semblerait que désormais tout un chacun soit considéré comme cas contact...

Nos hôpitaux guyanais étant actuellement en Plan blanc, du personnel en congé pourrait donc être amené à être réquisitionné, ce que les moyens de la réserve sanitaire sembleraient pour l’heure avoir permis d’éviter.

Ainsi que se termine le bref texte du Caravan Info, l’affaire est à suivre...
 
Les chiffres du jour
Un nouveau décès est malheureusement à déplorer sur notre territoire, portant le nombre officiel de victimes du Covid à 209 Guyanais depuis mars 2020. 

Le taux d'incidence est en légère baisse, mais demeure au dessus de la barre des 400 à 434 malades pour 100 000 habitants sur la période des sept derniers jours écoulés.

Avec 244 nouveaux cas pour 1797 tests réalisés en 24 heures, le taux de positivité est lui aussi en légère baisse à 13,6%.
La très grande majorité des cas se situent en zone rouge où l'on dénombre pas moins de 220 malades.

Le nombre de Guyanais disposant d'un schéma vaccinal complet est quant à lui désormais au dessus de la barre des 50 000 avec 26,5% de la population comptabilisée en date du 16 août et plus de 5000 injections effectuées depuis la semaine dernière.
Le bulletin épidémiologique du 25 août - ARS

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
12 commentaires

Vos commentaires

cap40 26.08.2021
Photo...

Photo?... d'une mobilisation??? Coluche aurait dû vivre un temps en Guyane...

Répondre Signaler au modérateur
g6d 26.08.2021

Pourquoi l'UTG qui est omniprésente à l'hôpital et dont une illustre représentante, Mme Said, est adjointe de M. Serville ne s'exprime pas ? Probablement parce que ce sont des bobards et que ce syndicat ne veut pas contredire ses alliés.

Répondre Signaler au modérateur
siage 26.08.2021

Les signataires de la Caravane pour la Liberté indiquent, aussi, que le CHC a rappellé des personnels décédés depuis plusieurs années.
Les signataires de la Caravane demandent à ces personnels décédés de ne pas répondre à la demande de CHC pour ne pas être stigmatisés et de ne pas se faire vacciner.

Répondre Signaler au modérateur
jesaispas 26.08.2021
pompiers

question ; 1 pompier positif au covid Donc il y a des cas contacts Donc isolement de tous Donc manque d'effectifs.
Elle est ou la logique de dire que l'on va rappeler des pompiers positifs pour contaminer d'autres personnes idem pour les soignants ???
C'est grave d'attendre un vaccin Français qui n'aura pas comme les autres fini les tests de phase 3 mais les autres 2 milliards d'injections.....

Répondre Signaler au modérateur
jesaispas 26.08.2021
??

Que cherche la caravan infos ? nous dire que l'on manque de soignants,mais cela fait 30 ans qu'on en manque.Parce que les médecins et infirmiers Guyanais ne veulent pas venir travailler au CHC tenu par l'UTG.
Mr XP.LP junior pourriez vous nous informer sur le défilé, hier soir à Remire Montjoly avenue Gustave Charlery ,d'une 40 aine de voitures klaxonant à tue tête vers 21 heures. Les tontons macoutes de 2017 sont de retour ???
Arrêter de soutenir ces gens la qui ont réussit à faire reporter la rentrée scolaire par leurs discours incohérents.

Répondre Signaler au modérateur
Garimpo 26.08.2021

19 h42 Guyane première, servile parle en direct, INSUPPORTABLE!
d’entendre cet élu encore mettre en doute chef de services et médecins au profit d’une poignée de personnels soignants ! Apologie de la bêtise ! Mais que fait la justice ? servile doit être tenu pour responsable de ce qui nous arrivera.

Répondre Signaler au modérateur
RAF973 26.08.2021

Bonjour
J'ai eut exactement le même sentiment .... Il met en doute la parole du chef de service et préfère croire les cancans des copains et copines à Saîd .... Ce monsieur met en danger la vie des guyanais avec de tels propos et effectivement il devrait être traduit en justice .

Répondre Signaler au modérateur
chris22973 26.08.2021
Théâtre de guignol ou caravane de guignols?

Il est clair que ces grands intellectuels n ont pour apport de débat que des bruits de couloirs ou des bruits de rues ou encore des bruits de dominos puisqu ils ne travaillent pas! Je préfère écouter et debattre avec des professionnels que sont les laborantantins, les infirmières,les aides soignantes...arrêtons ce théâtre de rue. Suffit ce cirque! Pour rappel La Guyane est la seule région de France qui n avait subit jusqu à là qu un seul confinement alors qu en métropole il y en avait eu 3!...on est également la région de France qui a subit le moins de régression économique en 2020! Ces hurluberlus nous font perdre tout nos bénéfices sociaux.

Répondre Signaler au modérateur
Garimpo 26.08.2021

Il est grand temps que la justice s’empare de tout cela ! 21 imbeciles sur la photo, parasitent impunément tous les efforts des vrais soignants ( ceux qui ont de l’empathie pour les malades) de l’état et du reste du monde, pour se débarrasser de cette foutue pandémie.
Voilà ce qu’a produit la départementalisation ! Des assistés irresponsables ! Invoquant des droits sans conscience des devoirs pour «  faire société »

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 26.08.2021
France Guyane

Bravo, vous allez dans la bonne direction! Vous avez presentez les fait de maniere objectif. Continuez comme sa, n'arretez pas de remettre en question la parole de la Madame de l'ARS et la direction de hopital Cayenne! Tout ensemble nous vainquerons!

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
13 commentaires
5 commentaires
13 commentaires
A la une
1 commentaire