France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

SURINAME : "les caisses de l'État sont vides"

P.R. avec Suriname Herald Jeudi 16 Juillet 2020 - 16h50

Ce jeudi matin, vers 11h, le président Bouterse a fait ses adieux au pouvoir, après 10 ans passés à la présidence. - PHOTOS : DR

La passation de pouvoir entre Desire Bouterse et Chan Santokhi s'est déroulée ce matin. Le nouveau président surinamais a rappelé dans son discours d'investiture que le pays traverse une grave crise financière.

Le nouveau président du Suriname, Chan Santokhi, a été officiellement investi ce matin par son prédécesseur Desire Bouterse. Lors de son premier discours en tant que président, Chan Santokhi, a joué la transparence, rapporte nos confrères du Suriname Herald. « Je suis ici pour vous dire honnêtement où nous en sommes et où nous allons. Notre pays a de graves problèmes, comme vous pouvez le ressentir au quotidien, a t il déclaré. Les caisses de l’État sont vide ».
Une dette de plusieurs milliards
C’est un discours de vérité que Chan Santokhi a tenu lors de son discours d’investiture : « Les caisses de l’État sont vides. Il y a une pénurie de devises étrangères et une dette montante. Les institutions importantes sont affaiblies. La Banque centrale, l’administration fiscale et douanière, les douanes et même de nombreux ministères ne fonctionnent pas correctement. La mauvaise situation financière a été confirmée à plusieurs reprises par les agences de notation ces dernières années : la note de notre pays a systématiquement été dégradée », explique Santokhi.

La dette officielle de l’État est estimée à 27 milliards de SRD (3 181 032 880 euros). « Le chiffre réel est probablement deux fois plus élevé », a déclaré le nouveau président.

En plus de cette crise financière, notre voisin de l’Ouest doit également affronter l’épidémie de Covid-19 : « Je ne parle même pas de la crise morale dans laquelle nous sommes entrés. La situation est difficile. Mais je crois en la résilience de notre peuple. Je crois en la volonté de faire des sacrifices. Nous y arriverons si nous travaillons à l’unanimité ».

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
8 commentaires

Vos commentaires

Cyrano31 19.07.2020
Guyane surinam

Cher amis guyanais
Nous parlons ici de notre voisin, independant, et ne sachant être autonome.
Grace au accord avec la france, st martin du maroni est un veritable poumon de l'est de leur pays, avec un soutien medical(completement débordé ), et économique pour la vente artisanale de leurs produits.
Malheureusement, les bidonvilles sont legion, et le problème s'emplifie.
Le pb est le même avec le bresil.

Aujourd'hui, notre departement d'amerique du sud est ravagé par le covid19 du a ces frontieres qui sont des vraie passoires, un gouvernement brésilien complètement aveugle et lache et un surinam incapable de gerer quoi que ce soit.

Oui, la guyane a un potentiel touristique indéniable, mais comment attirer les touristes sur un territoire ou la violence et l'insécurité règne.

Il faut pouvoir mieux controler les immigrants(sans l'interdire), évidemment plus facile a dire qu'a faire. Et tout investisement de l'état serai perdu sans tout cela.

Merci et a bientôt.

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 17.07.2020
à Vendeta

La différence, c'est que le Suriname n'a pas de centre spatial. Avec un statut spécial, la Guyane pourrait être un carrefour du commerce entre l'UE et les pays d'Amsud. Le dégrad pourrait être un point incontournable du fret mondial.

Répondre Signaler au modérateur
Vendeta973 17.07.2020
J’ai bien reçu 5 sur 5

Oui Jayjay 5 éme du nom,
le spatial ce n’est pas local mais juste un pas de tir dont toute la technologie est importé d’Europe puisque nous n’en sommes pas capable et surtout territoire français proche de l’équateur qui permet de gagner sur le coût du lancement, malheureusement SPACE X nous montre que cet atout n’en est plus un et devons y prendre gare.
Dégrad des cannes un carrefour voir un pont entre l’Europe et l’Amérique du Sud pour le commerce, c’est bien mal connaître le péyi et l’envasement chronique des lieux qui empêchent à tout super-container d’accoster, et surtout notre productivité et bien moindre que le Brésil ou Curacao,
Soyons sérieux, la Guyane dégringole gangrenée par une immigration devenue incontrôlable et une économie sponsorisée et portée à bout de bras par la Métropole,
Prenons plutôt gare à ce qu’un jour, un énarque ne s’aperçoive que la Guyane apporte plus de soucis à la France que de solutions,
Nous serions perdu à tout jamais.

Répondre Signaler au modérateur
RAF973 18.07.2020

JJ, vous parlez de quel port ? Pas dégrad des Cannes ? Il faut le dévaser en permanence et jamais il ne serait un port rentable pour vos illusions. Restez sérieux un petit peu....
La réalité doit vous échapper je pense.

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 19.07.2020
dégrad et centre spatial (à RAF et Vendeta)

Messieurs, je suis bien conscient des problèmes du dégrad. Avec des milliards investis par l'état français, on pourrait en faire un port viable.

Quant au centre spatial, je sais bien que la technologie est importée mais problème pour l'UE, ils n'ont pas de meilleur endroit que chez nous pour tirer leurs fusées.

Si la Guyane était si coûteuse que ça, les français seraient déjà partis depuis longtemps. Cessez de vous dévaloriser et de complexer face aux métros ! La Guyane a des atouts, c'est juste qu'ils ne sont pas exploités faute d'investissement réel !

De tous les DOM, c'est la Guyane qui a le plus fort potentiel. Les Antillais ont beau faire les fiers avec leurs centres commerciaux, ils n'ont pas d'or ni d'Ariane, la Réunion à part les plages, rien. Et Mayotte, même problèmes d'immigration qu'ici mais aucun atout.

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 20.07.2020

Le port de Dégrad des Cannes est irrécupérable pour les gros tonnages. Ce port est encore un ratage que l'on peut soupçonner voulu, à tel point ils ont insisté sur ce choix idiot au détriment d'autres lieux en eaux profondes, porteurs de l'avenir.
Cette histoire plaide encore pour un relâchement des liens d'avec la Métropole, n'en déplaise à nos gonflés de service.

Répondre Signaler au modérateur
Vendeta973 16.07.2020
Ben tiens donc !!!

J’évoquais le sujet dans mon dernier post « surinam : investiture du president à 10 h »,
Rien de bien nouveau à l’exception que c’est un avertissement pour tous ceux qui prone l’auto-détermination voir l’indépendance ;-)

Répondre Signaler au modérateur
Vendeta973 16.07.2020
Ben tiens donc !!!

J’évoquais le sujet dans mon dernier post « surinam : investiture du president à 10 h »,
Rien de bien nouveau à l’exception que c’est un avertissement pour tous ceux qui prone l’auto-détermination voir l’indépendance ;-)

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
1 commentaire
A la une
2 commentaires
6 commentaires
9 commentaires