Le billet de Minos : L’Ebène et l’orphelin

Le billet de Minos : L’Ebène et l’orphelin

 Il n’y a plus beaucoup de gangan assis devant leur porte. Évolution urbaine et toutes ses conséquences sécuritaires. Ces gangan nous diraient « i pa gen sèzon ankô » tant il est vrai que la saison sèche 2021 est lointaine des précédentes avec une forte pluviométrie.

Mais il est un arbre de notre canopée qui respecte son rythme saisonnier, même s’il est orphelin d’une activité sportive qui l’accompagnait. L’Ebène et le Tour de Guyane qui aimaient conjointement se revêtir de jaune.

Pour l’Ebène...

franceguyane.fr 565 mots - 10.09.2021
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir