• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CULTURE

Mayo2Kaw, l’art d’aimer la Guyane

Marlene CLEOMA Mercredi 9 Juin 2021 - 08h46
Mayo2Kaw, l’art d’aimer la Guyane

Marius Brassé dit Mayo2Kaw est l’une des figures majeures du folklore guyanais. Son implication pour la valorisation de la tradition n’est plus à prouver. A 33 ans, l’interprète de Dé Tchô vient de sortir son deuxième album, Rasin Kaw. Le chanteur y clame son amour à la Guyane et surtout à sa commune de naissance : Kaw, en passant par l’actualité du moment. Interview

Dans votre album, vous évoquez l’actualité, notamment le coronavirus ou la délinquance. Êtes-vous un artiste révolté ?

C’est plutôt une prise de conscience, qu’une révolte. Lorsque les choses ne nous arrivent pas, nous ne prenons pas conscience.

C’est aussi un album dans lequel je me raconte, j’entends par là, raconter l’histoire d’antan, comment on vivait à l’époque à Kaw, je mets en avant la solidarité, notre histoire…

Je fais en sorte de véhiculer du positif, d’inspirer tout en perpétuant la tradition guyanaise.

Vous clamez donc votre amour pour la Guyane. Si vous devriez faire visiter notre Péyi à un touriste que lui conseillerez-vous ?

Kaw (Rires) ! Je lui dirais de visiter toute la Guyane car quel que soit l’endroit, il sera toujours bien accueilli. Notre particularité est le partage et l’accueil et il trouvera quelque chose de différent dans chaque commune. Lorsqu’une personne vient visiter chez nous, il faut que ça soit avec un natif du peyi car la manière de raconter l’histoire, les mythes, la tradition sera toujours différente si c’est un guide qui le fait.
Dans votre album, au-delà du rythme et des percussions, on sent que les mélodies ont une grande importance pour vous…

Ce sont les mélodies qui transportent, et le texte est là pour expliquer, pour raconter l’histoire.
Vous partagez votre passion pour la musique, traditionnelle depuis le ventre de votre mère, comme vous aimez le dire. Est-ce une passion que vous aimeriez transmettre à la nouvelle génération, qui elle se tourne majoritairement vers le dancehall ?

C’est plus qu’une passion, c’est un style de vie que j’aimerais transmettre, c’est inciter quelqu’un qui ne connaît pas à découvrir. Vous savez, l’arbre qui n’a pas de racine ne vit pas longtemps, si nous ne gardons pas notre tradition, nous perdons notre liberté. Il n’est pas interdit de faire ce que fait une autre culture, mais il faut toujours garder la sienne, car si tu ne respectes pas ta mère, tu ne respecteras personne. Ta mère c’est la Guyane.
Puisque vous vous inspirez de l’actualité actuelle, quelle est votre vision sur la gestion de la crise sanitaire en Guyane ?

Bizarre, incompréhensible et illogique. Je ne comprends pas le concept de faire tout et son contraire.


 
++
“Rasin Kaw” est déjà disponible sur toutes les plateformes de streaming et de téléchargement légal depuis le 28 mai. La version physique sera bientôt disponible au prix de 20€

- Itunes: http://itunes.apple.com/album/id/1569...
 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

Jeanjoe 09.06.2021

Un album de toute beauté. Il tourne en boucle chez moi et je ne m'en lasse pas. Chaque chanson nous ramène au pays. Pour ceux qui, comme moi, sont loin de la Guyane, c'est un pur bonheur. Merci à Mayo2Kaw !

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
A la une
1 commentaire