• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CULTURE

Go down : le voyage musical de Nikko et Staun

Marlène CLÉOMA Mercredi 29 Septembre 2021 - 18h12
Go down : le voyage musical de Nikko et Staun
Nicolas Coralie, alias Nikko - - @M.C

Le nouveau single de Nikko et Staun est une osmose musicale qui invite au voyage.

« Go down » que l’on peut traduire par « bésé ba » en créole guyanais est la dernière proposition de Nikko et Staun. Les deux chanteurs offrent aux auditeurs un style rafraîchissant et un voyage sonore resserré de trois minutes. Les deux artistes surfent au milieu de différents styles, tantôt du dancehall, tantôt de l’afro… et le saxophone emmené par Patricia Galas vient apporter à cette création cette touche de technicité au morceau. « En cette période de crise sanitaire, je ne voulais pas nécessairement faire de la moralité, je voulais un morceau festif, un titre sur lequel on pouvait s’amuser et faire la fête » nous explique l’homme au six lindors.

Habitué à faire de la musique consciente, Nikko sort donc des sentiers battus et arrive à surprendre sans se trahir. « C’est bien d’apporter de la nouveauté au public pour ne pas le lasser. Nous avons reçu un bel accueil du morceau, il y a du créole, de l’anglais… ».

Que dire du clip. Réalisé par Starbass, ces images font redécouvrir la Guyane sous toutes ses allures : le paysage bien évidemment, ses traditions culinaires ou encore sa multiculturalité reconnue par tous.

Nikko nous affirme que le titre est déjà distribué dans pas moins de 240 pays dont le Japon, la Réunion… et disponible sur 19 plateformes, Ce n’est pas en se cantonnant à la Guyane que l’on peut vivre de la musique.

Une raison d’écouter « Go down »

C’est tellement rare de laisser une vraie place aux instruments dans notre musique que c’est agréable quand les artistes laissent parler la musicalité. Une autre façon de découvrir les artistes du peyi.



Portrait chinois de Nikko
 
 Si vous étiez un art : Le dessin. Car je suis architecte paysagiste, c’est mon moyen d’expression.

 Si vous étiez un mot : Je t’aime. C’est un joli mot.

Si vous étiez un chiffre : Le 6. La date d’anniversaire de ma maman.

 Si vous étiez une saison : La saison sèche, ça régénère !

 Si vous étiez un métier : Politicien. Pour moi, la politique c’est se projeter pour aménager la ville.

 Si vous étiez un livre :1984, de Georges Orwell. C’est un livre qui se projete beaucoup sur l’avenir.

 Si vous étiez animal : Le colibri. C’est le symbole du développement durable.

 Si vous étiez un pays : la Guyane. C’est le plus beau pays du monde.

 Si vous étiez une chanson : No woman, no cry. C’est un hommage à la femme qui est notre poto mitan.

 Si vous étiez une devise : A ban kourt ki ka fè gogo kontré

 Si vous étiez une qualité : La perspicacité. J’aime l’intelligence des personnes, c’est plus beau que l’extérieur.

 Si vous étiez un défaut : L’impatience. Je suis trop pressé quelquefois.

 Si vous étiez un super héros : Super blada… je vous invite à aller voir sur YouTube.
 
La question en +

 Pensez-vous que la musique influe dans l’économie d’un pays ?

La musique peut vraiment être une ouverture à la promotion du pays mais aussi économique. Lorsque les artistes se produisent à l’extérieur, ils représentent leur pays. En Guyane, je pense que nous l’avons pas encore compris, car les artistes ne sont pas assez soutenus.
 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

jayjay5 29.09.2021
bon son

des super gars, "cartonne" dans les Antilles aussi! big talent!

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
A la une
7 commentaires
Société

Jean-Luc Melenchon en Guyane du 20 au 26 octobre

P.R - Dimanche 17 Octobre 2021

6 commentaires