• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CINEMA

« Jean-Jo » (Simon Jean-Joseph), une vie de sport et de frissons diffusée à l’Agora

FG avec France-Antilles Jeudi 30 Juin 2022 - 16h55
« Jean-Jo » (Simon Jean-Joseph), une vie de sport et de frissons diffusée à l’Agora
« Je n'ai jamais rien lâché » aime répéter Simon Jean-Joseph. - M.C

« Jean-Jo, l'histoire d'un champion » retrace la vie de Simon Jean-Joseph, pilote automobile le plus titré des Outre-mer. Une histoire de combat et de résilience pour cet homme devenu chef d'entreprise qui espère démontrer par ce biais que rien n'est jamais impossible. Un film à découvrir, ce samedi 2 juillet au cinéma de l’Agora à Matoury.

Il s'agit de l'histoire d'une vie résumée à coup de grandes foulées sur les sentiers du Morne Larcher. « C'est un parcours long, difficile, semé d'embûches et très formateur », lâche le champion alors qu'il contemple la côte martiniquaise depuis ce sommet. Difficile de savoir si Simon Jean-Joseph parle de ce sentier de randonnée ou de son parcours si singulier. C'est ainsi que débute le film « Jean-Jo, l'histoire d'un champion » qui sera diffusé ce samedi au cinéma de l’Agora à Matoury. Deux séances sont prévues, une à 14 h 30 et une autre à 17 heures.




Simon, dit « Jean-Jo » sur l'île, a toujours eu le dépassement de soi chevillé au corps. Et dans ses jeunes années, c'est au volant des voitures que s'exprime son audace. Après ses premiers coups de volant et son agilité sur l'asphalte - « on me prenait pour un fou » -son rêve de piloter ne fait que grandir au fil des années. Une passion qu'il partage avec son frère Alphonse tragiquement décédé lors d'une course à Rivière-Salée alors que Simon n'a que 14 ans. La douleur ne disparaîtra jamais mais « Jean-Jo » croit en son étoile.
« Je n'ai jamais rien lâché », aime-t-il répéter. La suite, c'est une ascension dans ce que le rallye a de meilleur : deux titres de champion d'Europe, trois de France et de multiples participations en WRC avant de devenir l'ouvreur de l'octuple champion du monde Sébastien Ogier. « Simon, c'était l'un des meilleurs pilotes au monde sur asphalte ». « Il aurait pu être champion du monde », peut-on entendre au fil du documentaire. « C'est quelqu'un qui a un très beau palmarès, qui est avenant, ouvert et qui est devenu un ami », poursuit Sébastien Ogier.

« L'un des meilleurs pilotes du monde »
Rapidement, le spectateur est plongé dans son univers, au plus près de « Jean-Jo » et ses interlocuteurs. On découvre un milieu et ses spécificités. Une immersion passionnante, fruit d'une année de travail et d'une vingtaine de témoignages recueillis par le réalisateur Fabien Duflos et avec le soutien d'Oovango.com, la plateforme de référence pour les usagers d'auto et de moto en Outre-mer qui a produit ce documentaire. « Voir son histoire racontée par des amis, des gens qu'on apprécie ou qu'on aime, c'est très fort émotionnellement », confie Simon. Lui « n'a rien changé au film », seulement fourni des images et des vidéos d'archive.
Parmi ces documents et cette vie de sport et de frisson, il y a des moments qui restent gravés à jamais. En 2004, des milliers de personnes se massent à Fort-de-France pour assister à un « roadshow », une démonstration de voiture de rallye. Il arrive à l'aéroport escorté par les motards de la police. Il y a une banderole « l'enfant du pays ». Puis ce sont les applaudissements de la foule et les tours de roue. « Le plus beau moment de ma carrière ».
Le dépassement de soi chevillé au corps
Cette mémoire, cette vie sur les pistes à tutoyer le danger et à se battre racontent tout de cet homme devenu ensuite entrepreneur et directeur général de la SAEPP (société antillaise d'exploitation des ports de plaisance). « C'est quelqu'un qui a toujours été à fond, qui s'accrochait et se battait pour rester constamment au top », souligne Maxence, l'un de ses enfants. Au creux de ces témoignages, « Jean-Jo » souhaite aussi valoriser un état d'esprit, « la voie de la rigueur, du respect des valeurs, de l'importance du travail », dit-il. Le pilote espère aussi convaincre les spectateurs que rien n'est jamais impossible grâce au travail et la passion, en Martinique comme ailleurs.

Deux séances au cinéma Agora ce samedi 2 juillet à 14h30 et 17 heures en présence de Simon Jean-Joseph. Réservation sur le site du ciném. 

Ce documentaire sur le parcours singulier de Simon Jean-Joseph est visible ce samedi à l'Agora -


 
Un peu plus sur le réalisateur

> Le journaliste Fabien Duflos est spécialiste du sport. Pour I Télé, il a couvert de grands événements sportifs mondiaux : Jeux Olympiques, Coupes du Monde de football et de rugby, Ligue des Champions, NBA, Formule 1...
> Après avoir couvert les grands événements, il passe aux longs formats pour le service sports de Canal+ dont l'émission Intérieur Sport pour laquelle il réalise 20 documentaires. Il a aussi travaillé pour : Canal Football Club, Enquêtes de Foot, Formula One, J+1, etc.
> 2017 : il quitte Canal+ pour créer Tangram Films.
 
La Subaru du pilote fait partie intégrante de la légende. - - DR


Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

jayjay5 30.06.2022
fantastique!

passion du pilotage! quel talent Mr "Jean Jo"! il nous rend tous fiers! represente creoles en "sport mecanique"! la legende!

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
Une

Que faire d’un week-end sans pouvoir sortir...

XP.LP. - Jeudi 28 Janvier 2021

 

A la une