France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

En images : la grand-messe des Antillo-Guyanais à l'église de Saint-Sulpice à Paris

Alfred Jocksan Vendredi 12 Novembre 2021 - 19h06

Des centaines de fidèles catholiques antillo-guyanais ont assisté ce jeudi (11 novembre) à la traditionnelle messe annuelle de l'aumônerie nationale des Antilles et de la Guyane dans la plus grande église de Paris, Saint-Sulpice, dans 6ème arrondissement, en présence des évêques venus de Martinique et de Guyane.

L’évêque et les fide?les de creteil @ Alfred Jocksan

Canelle Cirany @ Alfred Jocksan

Michel Dubost eveque @ Alfred Jocksan

Dominique Blanchet évêque de Cre?teil @ Alfred Jocksan

Le chef de cœur de la chorale de l’aumônerie antillaise de Paris

La sortie@ Alfred Jocksan

David Macaire @ Alfred Jocksan

Les trois évêques @ Alfred Jocksan

Messe antillaise Paris @ Alfred Jocksan

Monseigneur David Macaire@ Alfred Jocksan

Monseigneur Jean-Yves Riocreux @ Alfred Jocksan

Lâévêque et les fide?les de creteil @ Alfred Jocksan
Canelle Cirany @ Alfred Jocksan
Michel Dubost eveque @ Alfred Jocksan
Dominique Blanchet évêque de Cre?teil @ Alfred Jocksan
Le chef de cÅur de la chorale de lâaumônerie antillaise de Paris
La sortie@ Alfred Jocksan
David Macaire @ Alfred Jocksan
Les trois évêques @ Alfred Jocksan
Messe antillaise Paris @ Alfred Jocksan
Monseigneur  David Macaire@ Alfred Jocksan
Monseigneur Jean-Yves Riocreux @ Alfred Jocksan
Cette année, pour le retour de l'incontournable messe du 11 novembre, le diocèse de Créteil a été mis à l'honneur et a reçu dans la joie des centaines de fidèles de la communauté catholique antillaise de la région Île de France. De nombreux fidèles de différents diocèses de la région, de Paris, Saint-Denis, Créteil, Meaux, Pontoise, d'Évry, mais aussi des villes de province étaient venus partager ce temps fort dans l'église, après plus de 20 mois d'absence à cause de la crise sanitaire du Covid-19.

Une après-midi qui permet aux chrétiens originaires des Antilles et de la Guyane de se rassembler autour de leurs évêques et d'autres personnalités. Les 1800 places assises étaient quasiment toutes occupées. La messe était également retransmise par des moyens modernes de transmissions, WebTV, radio web. Ce qui a permis aux fidèles malades et éloignés de suivre la cérémonie.
« Un rassemblement extraordinaire »

Le maire du 6 ème arrondissement, Jean-Pierre Lecoq, assistait pour la première fois à cette grand-messe, à quelques pas de sa mairie. « C'est un rassemblement extraordinaire. Il y a la force des chants qui accompagnent cette messe. Je trouve que bien des messes devraient être comme ça en Métropole. Ça rend joyeux et ça donne de la force et de l'espérance », a t-il témoigné, assis au premier rang à côté de son adjoint Claude Ribbe et du sénateur de Guadeloupe, Dominique Théophile.

Dans son style bien particulier, Monseigneur David Macaire, évêque de Martinique et administrateur du diocèse de Guadeloupe a dit l'eucharistie sous la nef de l'église Saint Sulpice, aidé dans cette tâche par Monseigneur Michel Dubost, évêque émérite et administrateur du diocèse de Guyane. Il était aussi entouré de évêques, Dominique Blanchet du diocèse de Créteil, de Monseigneur Jean-Yves Riocreux, administrateur de l'Aumônerie nationale des Antilles Guyane à Pantin et des prêtres, des diacres de la région parisienne.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
5 commentaires

Vos commentaires

Benkwa973 13.11.2021

On parle pédocriminalité...

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 14.11.2021
n'importe quoi

l'article parle de la "chrétienté", et faut que vous trouvez le moyen de mentionnez ces choses sales, sa s'etait l'eglise du "passé", en Guyane ya pas eu autant de "cas" qu'en Europe pour plusieurs raisons (moeurs "traditionel" en Guyane/Antilles notament). Pour leur tres grande majoritée, les "hommes d'église" sont respectables et devout leur vie au créateur.

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 15.11.2021

C'est ça mon mignon... c'est pour ça que l'église dans son ensemble fait amende honorable pour tous les pédocriminels...
C'est connu, en Guyane il n'y ni obèses, ni diabétiques, ni victimes de violences familiales ou institutionnelles... sacré vous...

Répondre Signaler au modérateur
HIHIHI 15.11.2021

Avez vous oublié que sur tous les plans nous sommes meilleurs que le reste de la planète?!!

Tout est mieux ici!! (et bizarrement certains voudrais tout changer en brulant des palettes devant la Préfecture)

Répondre Signaler au modérateur
BELLOD 16.11.2021

Au moins 4 à 5 affaires ces 5 dernières années en Guyane. Pas autant…Vraiment?

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
Société

La Guyane honore ses défunts

photos : Katrhyn VULPILLAT - Lundi 1 Novembre 2021

2 commentaires
A la une
3 commentaires
1 commentaire