ZAD Guyane 12-10-2021 14:04

L’association ZAD Guyane a été surprise de lire l’article sur les abattis et ses brûlis. Ce texte du Parc Naturel Régional qui est dans la même nature d’acceptation que la centrale du Larivot, situé dans une mangrove avec la destruction d’une forêt et sa destruction illégale d’espèces protégées comme pour la centrale CEOG prés de Mana « le plus grand projet au monde de centrale électrique stockant des énergies renouvelables intermittentes grâce à l’hydrogène » entraînant la déforestation de 78 hectares dans cette même enceinte du Parc naturel régional. Pour le projet CEOG qui va détruire si ce n’est déjà fait, de manière illégale une biodiversité magnifique où 32 d’espèces d’oiseaux protégées dont 5 espèces de mammifères, une protégée (l’opossum aquatique) ; 14 espèces de chiroptères, 14 de poissons, 31 d’amphibiens, 16 de reptiles ainsi que plusieurs plantes classées par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) comme « vulnérables », « en danger », ou « en danger critique d’extinction »… En ce qui concerne les oiseaux, 165 espèces ont été inventoriées, dont pas moins de 32 sont protégées, soit environ 20 %, un taux énorme qui vont être détruit ou le sont déjà, les travaux ayant commencé sans aucune autorisation légale. On fait « ce qu’on veut en Guyane » !!! A noter, l’ibis vert, le grimpar strié et le butor zigzag, présents sur le site, considérés par l’UICN comme « quasi menacés » et placés sur la liste rouge régio

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express