Miroslav 10-09-2021 23:50
Rapport de force.

L'association "Trop violans" censée lutter contre la violence a décidé d'entamer un bras de fer avec l'état. Il est clair que l'association semble confiante sur sa capacité à faire plier la préfecture qui ne peut pas rester les bras ballants à subir. L'état français n'est pas un perdreau de l'année, il rendra coup pour coup. Attention tout de même au dérapage. La Guyane n'a pas besoin de ça !

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express