dny973 23-07-2021 23:40

Enfin une question qui mérite d'être posé. Aujourd'hui, chez les jeunes, si je peux résumer c'est "tout, toute de suite, sans efforts". Et pour y arriver, il n'y a que l'illégalité qui le permet. Je ne dis pas qu'on ne peut pas y arriver autrement mais sinon veut tout, tout de suite sans forcer pour ça, et bien, c'est dans l'illégalité. Et ce n'est selon moi, pas la meilleure des solutions. Mais ce qui est "vendu" aux jeunes. Un jeune homme m'a dit une fois "je me mets en bas de chez moi, je préviens quand la police passe dans le quartier et pour ça, les gars me donne 300€ ou 400€ par semaine. Et je reste seulement assis, je ne me fatigue pas plus. Je me fais environ 1600€ par mois et vous voulez que j'aille travailler pour gagner pareil ?? Et ce n'est qu'un exemple. Pour lutter contre ça, il faudrait tout d'abord davantage de chantiers d'insertions et de formations diplomantes financées ou alors dont la part à charge serait minimale, afin de motiver et attirer le plus grand nombre. Il faudrait offrir davantage de moyens financiers aux associations de proximité, celles que l'on retrouvent dans les quartiers. Enfin, les parents doivent être informés de leurs devoirs. Ils doivent savoir ce qu'ils peuvent faire et ce qu'ils ne peuvent plus faire. Quelles sont les possibilités de les contraindre à suivre leurs enfants et leurs scolarités. L'école ne va pas tout résoudre mais elle a l'avantage d'offrir de meilleures opportunités que celles uniquement de la rue. On ne pourra pas sauver tout le monde car beaucoup se plaisent dans l'illégalité, dans les armes et les dépendances. Ils ont un statut et une espérance de vie qui va avec.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express