• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

[RETRO] 2021, une année de succès pour le sport guyanais

Mickael ALCIDE Vendredi 31 Décembre 2021 - 10h17
[RETRO] 2021, une année de succès pour le sport guyanais
O. Edouard (©CPFC), G. Joseph (©Kempiniaire-FFA), A. Pigre?e (©Thomas-AFP), B

Récapitulatif des meilleures performances sportives guyanaises cette année. Quels exploits seront à associer à l’année 2021 ?

Handball : Beatrice Edwige championne olympique et vice-championne du monde en moins de six mois
Se hisser en finale des JO et des Championnats du monde la même année… Impossible n’est pas Français et les Bleues nous l’ont démontré cette année. Difficilement entrées dans le tournoi olympique, Beatrice Edwige et ses coéquipières ont livré combat sur combat cet été pour offrir au handball féminin sa première médaille d’or olympique en battant le Comité Russe (30-25) en finale. Leur cri de guerre en créole « Fèmé Boutik ! Fèmé » en est devenu emblématique.

L’Histoire fut un peu moins belle en ce mois de décembre puisque les Tricolores se sont inclinées en finale des Mondiaux au terme d’un très beau parcours. Toujours est-il que la Guyanaise Beatrice Edwige compte désormais les médailles d’or et d’argent des trois grandes compétitions internationales à son palmarès.

Son homologue masculin en la personne de Luc Tobie est pour sa part devenu le premier guyanais à porter les couleurs de l’équipe de France en match officiel au cours du mois de novembre 2021.

Natation : Le phénomène Analia Pigrée
Si elle s’était déjà illustrée au niveau national courant 2020, la nageuse cayennaise Analia Pigrée a tout simplement explosé cette année : double championne de France Elite du 50m dos, médaillée d’argent puis d’or sur 100, c’est aussi la première française de l’histoire à passer sous les 57 secondes au 100m dos, la première à passer sous les 26 secondes au 50m dos. La sociétaire du club de Canet s’est même exportée au mois de novembre pour disputer ses premiers championnats d’Europe à Kazan auxquels elle retire à Laure Manaudou son record de France du 100 dos. Elle est la seule Française à avoir rapporté des médailles sur cette compétition : l’argent sur 50m dos et le bronze sur 100.

Aujourd’hui, elle sort des championnats du monde d’Abu Dhabi, auxquels elle est devenue la 4e mondiale sur le 50m dos. La Guyanaise de 20 ans affiche une courbe de progression spectaculaire depuis maintenant bien plusieurs mois, ce qui ne laisse présager que du positif pour 2022.

Athlétisme : Gemima Jospeph et Laureen Maxwell, la relève de la France
Au même titre, l’athlète Gemima Joseph incarne le renouveau dans sa discipline. En abaissant ses meilleurs chrono sur 200 mètres de près d’une seconde en 2021, la jeune Kouroucienne a fini par s’offrir la meilleure performance française sur la distance depuis Myriam Soumaré et a obtenu sa qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo.

C’est ainsi que le 16 juin 2021, en affichant un temps de 22.77 secondes à Cergy-Pontoise, elle est devenue la première athlète évoluant en Guyane à se qualifier aux Jeux Olympiques. Elle y a atteint la demi-finale en individuel et à la finale olympique avec le relais 4x100 m Tricolore. Elle a aussi été sacrée vice-championne de France Espoirs et Elite du 200m et médaillée de bronze aux Championnats d’Europe Espoirs. Une année formidable, aboutie, qui a permis à l’athlète née en 2001 de se révéler aux yeux du grand public.

On retiendra également le titre de Champion de France Elite remporté par Loïc Prévot sur 200m le 21 février ainsi que la saison exceptionnelle de la spécialiste du saut en hauteur Laureen Maxwell. Championne de France Junior puis Elite en 2021 (et médaillée d’or U20 sur 100m haies), meilleure performeuse française de la saison à seulement 19 ans et vice-recordwoman junior, l’athlète francilienne, originaire de Guyane a réalisé une saison extraordinaire, ponctuée par des participations aux Championnats d’Europe, du Monde et à la Wanda Diamond League de Paris.

Laureen Maxwell, Gemima Joseph et Loi?c Pre?vot (©Jean-Pierre Durand, Philippe Millereau, Jean-Marie Hervio – ©FFA) -

Damien Laversanne et Malia Metella, les défis ne leurs font pas peur
Le cycliste amateur guyanais de 34 ans Damien Laversanne a relevé un nouveau défi en cette année 2021 avec le Cycling Man Yana : le tour de la route des Plages à vélo pendant 24h pour récolter des dons afin d’acheter des cadeaux de Noël aux enfants hospitalisés au CHC. C’est plus de 600 km que notre seul représentant local au Tour de Guadeloupe cette année a parcouru sur les 24h passées sur son vélo entre le 11 et le 12 décembre.

De son côté la vice-championne olympique 2004 Malia Metella, 39 ans a relevé avec Matthieu Witwoet et Théo Curin le défi de traverser le lac Titicaca à la nage en parfaite autonomie. Le 21 novembre, la nageuse guyanaise achevait avec ses camarades et leur radeau un périple de onze jours et 122 km dans les eaux à une dizaine de degrés de la Cordillères des Andes. 2021, une année de défi pour nos sportifs guyanais.

Malia Metella et Damien Laversanne (©Andy Parant – ©Alain Paulmin) -

Football
Evoluant dans les plus grands championnats européens Jean-Clair Todibo, Odsonne Edouard et Mike Maignan ont su relever leur niveau et faire de 2021 une excellente année sur le plan sportif. En effet, Odsonne Edouard est devenu cette année le meilleur buteur de l’histoire de l’équipe de France Espoirs (17 buts). Le Kouroucien de 23 ans a rejoint en septembre le club de Crystal Palace environ 20M d’euros et inscrit un doublé pour ses dix premières minutes sous le maillot londonien, devenant par la même occasion le nouvel arrivant le plus rapidement buteur de l’histoire de la Premier League (28 sec).

Pour sa part, Jean-Clair Todibo, débarqué fin janvier de Benfica vers l’OGC Nice s’est parfaitement relancé en Côte d’Azur. Il est devenu en quelques mois un pilier de la défense niçoise, aujourd’hui deuxième de Ligue 1. Très solide, toujours aussi à l’aise techniquement, le défenseur cayennais a fait de 2021 l’année de sa rédemption.

Pour finir, 2021 aura été la consécration pour Mike Maignan : champion de France avec le LOSC au terme d’une saison palpitante où il aura joué un rôle crucial, le portier cayennais a rejoint l’AC Milan au mercato contre 15 millions d’euros et s’est affirmé au poste de second gardien de l’équipe de France. Malgré quelques déboires (victimes d’injures racistes, grave blessure au poignet…), Maignan s’est déjà montré décisif en Italie, en Série A comme en Ligue des Champions et peut avancer vers 2022 avec des objectifs très élevés.

Mike Maignan (©AC Milan) – Odsonne Edouard (©CPFC) – Jean-Clair Todibo (©OGC Nice) -


Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
6 commentaires
A la une
2 commentaires
2 commentaires

Vidéos

Voir toutes les vidéos