France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CYCLISME

MTS Samedi Minute, le nouveau rendez-vous des passionnés de vélo

Alain PAULMIN Samedi 16 Octobre 2021 - 07h35

MTS Samedi minute est un concept initié par Mickaël Stanis, coureur cycliste du peloton guyanais, accompagné de Thierry Lucret et Sylvio Mercier, d’où l’acronyme MTS. Explications.

Les 3 leaders Mika - Thierry & Sylvio © AP

Ne ratez pas ce rendez-vous ! © AP

Le peloton au de?part © AP

Mickae?l Stanis a? l'origine du concept © AP

Sylvio Mercier © AP

Les filles e?taient pre?sentes © AP

La joie de vivre le samedi matin © AP

Thierry Lucret © AP

Les 3 leaders Mika -  Thierry & Sylvio - AP
Ne ratez pas ce rendez-vous ! - AP
Le peloton au de?part - AP
Mickae?l Stanis a? l'origine du concept - AP
Sylvio Mercier - AP
Les filles e?taient pre?sentes - AP
La joie de vivre le samedi matin - AP
Thierry Lucret - AP
 Si le Gruppetto conserve sa traditionnelle sortie du mercredi après-midi, un nouveau concept est né : le MTS Minute. Tous les samedis matin, les passionnés de vélo ont rendez-vous à Renault Minute, à la zone Collery, dès 6h30 pour un départ à 7h00.

Un peloton de 80 coureurs s’y retrouve pour une bonne balade. Les jeunes qui souhaitent y participer doivent être accompagnés d’un dirigeant de leur club respectif.

La vitesse est limitée à environ à 30 km/h : « On n'est pas en course, on vient se lâcher après une semaine de boulot et de stress pour certains », explique Mickaël Stanis.

L’arrivée se fait au carrefour de la route des Plages, à Rémire-Montjoly. Une fois arrivée à Dégrad-des-Cannes, ceux qui veulent « allumer la mèche » peuvent se faire plaisir.

Les initiateurs du projet expliquent :
Comment est né ce nouveau concept ?
Mickaël Stanis : L’idée est née avec les copains de l’équipe de foot. Elle a fait son chemin et on s’est retrouvés une trentaine, puis une cinquantaine, puis 70 ! C’est une ambiance bon enfant, l’allure est modérée.

Thierry Lucret : C’est un concept qui prend de l’ampleur de jour en jour. Les participants adhèrent vraiment car il n’y a pas d’esprit de compétition. Juste le plaisir de faire des kilomètres ensemble. Il y a de la place pour toute la Guyane. Aujourd’hui on reçoit même des sociétaires de Sinnamary.

Sylvio Mercier : Yé pé vini ! C’est un moment de détente, l’allure est modérée. C’est un moment convivial, en quelque sorte un moment de lâcher prise, du moins lâcher bicyclette !




Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une