• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
SPORTS

Le breakdance fait sa rentrée à l’IFAS

S.R. Dimanche 12 Septembre 2021 - 20h50
Le breakdance fait sa rentrée à l’IFAS
La première section-sports études de breakdance s'entraînera tous les jours dans les locaux de l'IFAS. - S.R.

 La toute première section sport-études « breakdance » de France et d’Outre-mer sera à l’Institut de formation et d’accès au sport (IFAS) à Cayenne. Un événement pour la discipline, qui assoit sa légitimité avant son entrée officielle aux Jeux olympiques de Paris en 2024.

 Qui aurait pu prédire une entrée en matière si fulgurante ? Pour la discipline du breakdance, un style de danse acrobatique aux mouvements saccadés, ce dimanche 12 septembre restera gravé dans les mémoires comme le bourgeonnement d’une ambition olympique, et guyanaise. Car la première section « sport-études » de breakdance de France et d’Outre-mer prendra ses marques dès demain (lundi) à l’IFAS de Cayenne.

Après une rencontre avec le directeur adjoint de l’IFAS en octobre 2020, force était de constater que le hip-hop n’est pas qu’une discipline mélangeant danse rythmique et scénique urbaine, c’est aussi un sport. « Ils ont été assez étonnés de voir leurs prouesses physiques et cardiaques. » assure Jérôme Texeira, président du comité régional de Guyane de la fédération française de danse.

Aux côtés des footballeurs, athlètes et basketteurs présentés tour à tour dans le cadre de cette veille de rentrée à Valérie Castor, Directrice Générale adjointe du pôle port jeunesse et vie associative de la CTG et au président de la CTG, aux parents d’élèves et encadrants de l’Institut, les break-dancers guyanais auront aussi des ambitions olympiques. Tout comme le surf, l’escalade ou encore le skateboard, ils compteront parmi les nouveaux sports additionnels des JO de Paris, en 2024. En Guyane, on parle déjà d’un projet d’accompagnement de 50 jeunes d’Outre-mer vers les JO 2024.

L'institut de formation et d'accès au sport effectuera se rentrée scolaire ce lundi. - S.R.

La sélection de la première section sports-études nationale « a été faite sur des critères sportifs aux championnats régionaux qui ont eu lieu le 17 avril dernier. » rappelle Jérôme Texeira, qui poursuit : « certains viennent du club de Remire-Montjoly, d'autres de Saint-Laurent-du-Maroni dont le champion régional -16 ans qui n'a que 11 ans. Deux d’entre eux viennent de quartiers défavorisés et ont des vies assez difficiles mais ils nous ont montré qu’ils s’accrochent à l’école et qu’au niveau du sport ils ont un niveau exceptionnel» Un maillage sans filtre, qui fait de la première sélection de break-dancers guyanais une promesse de nouvelles étincelles olympiques, à Paris d'abord, puis à Los Angeles en 2028.
 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

jayjay5 14.09.2021
yes!

toute ma jeunesse! herbie hankok ect!

Répondre Signaler au modérateur
Bouyon Wara 13.09.2021
super!

enfin une bonne nouvelle aujourd'hui!

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
1 commentaire
1 commentaire
A la une