• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Euro de Football

L'équipe de France lance son Euro par un choc contre l'Allemagne

Julien Philipakis Mardi 15 Juin 2021 - 13h51
L'équipe de France lance son Euro par un choc contre l'Allemagne

À l'Euro, les champions du monde en titre et vice-champions d'Europe auront à coeur de faire le doublé Coupe du monde - Euro.  À quelques heures de lancer son Euro face à l'Allemagne, voici les raisons de croire au troisième sacre de l'équipe de France au championnat d'Europe le 11 juillet 2021.

Une attaque de rêve avec le retour de Benzema
Mbappé, Griezmann, Benzema, Giroud, Dembélé, Coman... Ces noms font rêver et trembler toute l'Europe. Sur le papier, l'attaque de l'équipe de France dispose indiscutablement d'une force de frappe incroyable. Sans aucun doute, l'une des meilleures attaques du monde pour ne pas dire la meilleure. Sur le terrain, les deux matches de préparation à l'Euro (11 juin - 11 juillet) face au pays de Galles (3-0) et à la Bulgarie (3-0) ont déjà donné des réponses et de nombreuses satisfactions. Les attaquants prennent du plaisir à jouer ensemble, se trouvent et combinent bien. Antoine Griezmann a épaté la galerie avec deux superbes buts (frappe enroulée à l'entrée de la surface au premier match amical et un retourné au second). Kylian Mbappé y est allé de sa vista et de son but contre les Gallois. Tout comme Ousmane Dembélé. Olivier Giroud a montré une fois de plus que l'on pouvait toujours compter sur lui. Le deuxième meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France (avec 46 buts dorénavant et à 5 longueurs de Thierry Henry) a inscrit un doublé dans les 7 dernières minutes de la rencontre face aux Bulgares. Seuls bémols : Karim Benzema n'a pas trouvé le chemin des filets lors des deux matches amicaux après cinq ans et demi d'absence. De plus, le leader de l'attaque du Real Madrid (meilleur buteur du club avec 30 buts toutes compétitions confondues) est sorti, avant la pause, sur blessure, mardi, après avoir reçu une « béquille » au-dessus du genou droit contre la Bulgarie devant les 5000 spectateurs du Stade de France. Mais son échographie n'a « rien décelé » et il n'y a « rien d'alarmant ».

Le Madrilène s'est tout de même illustré par ses nombreuses tentatives, sa science du jeu, sa détermination et son adaptation rapide. Comme s'il n'était jamais vraiment parti. Une chose est sûre, la concurrence va être rude durant l'Euro au sein de l'attaque française. Et c'est tant mieux pour Didier Deschamps qui aura besoin de tout le monde pour soulever le trophée à Wembley (Londres) le 11 juillet prochain.
La gagne de Deschamps

Ces Bleus et leur sélectionneur ont soif de succès. La culture de la gagne coule dans les veines du coach et de cette équipe de France. Et l'objectif est clair : faire le doublé Coupe du monde - Euro comme en 1998 et en 2000. 2 sacres immenses où un certain Didier Deschamps était le capitaine. Le sélectionneur respire la victoire et l'a prouvé en devenant vice-champion d'Europe en 2016 et champion du monde en 2018. Il est l'un des rares à avoir remporté la Coupe du monde en tant que joueur puis en tant qu'entraîneur. À 52 ans, Didier Deschamps a presque tout gagné. Il vise désormais ce titre de champion d'Europe qui lui manque. Une quête dans les cordes de son équipe tant elle refuse la défaite. Sur ses 40 dernières rencontres, la France n'a perdu que 3 fois, a fait 7 matches nuls et s'est imposée à 30 reprises. En poste depuis l’été 2012, Deschamps a battu le record de durée de Michel Hidalgo (mars 1976 - juin 1984) à la tête des Bleus. Un symbole fort qui témoigne de sa régularité au plus haut niveau. L'ancien entraîneur de l'OM sait donc créer un groupe, une bonne dynamique et rendre les Bleus très difficiles à jouer pour leurs adversaires. Sans oublier que la France à une revanche à prendre sur l'Euro 2016 et le Portugal après la finale perdue à domicile (0-1 au Stade de France) avec la volonté de réparer ce drame et d'être enfin sur le toit de l'Europe.

Grand favori de l'Euro

La deuxième nation au classement FIFA, derrière la Belgique, fait office de grandissime favori de cet Euro. Les bookmakers et la majorité de la presse européenne désignent l’équipe de France comme la nation ayant le plus de chances de remporter la coupe. La Belgique et l'Angleterre sont les deux autres sérieux prétendants. Et les Français, doubles champions du monde, se savent attendus pour décrocher un troisième sacre européen après 1984 et 2000. Mais la tâche sera loin d'être facile avec ce groupe de la mort. Il faudra d'abord passer l'ogre allemand à Munich le mardi 15 juin puis ne pas tomber dans le piège hongrois à Budapest le samedi 19 juin. Avant de se coltiner le Portugal à Budapest encore le mercredi 23 juin. Si la France parvient à terminer première de son groupe, elle pourrait affronter la Russie ou le Danemark en huitièmes de finale, la Croatie ou la Pologne en quarts, la Belgique ou l'Italie en demi-finales et l'Angleterre en finale. L'équipe de France, qui semble imbattable, sera la nation que tout le monde rêve de faire tomber. Il faudra aussi se méfier de l'Allemagne, de l'Italie, de l'Espagne, des Pays-Bas et du Portugal, champion d'Europe en titre.

Une équipe complète très talentueuse

Quinze champions du monde figurent dans la liste de Deschamps pour l'Euro. Et ces joueurs ont 3 ans de plus depuis la dernière Coupe du monde. Ils ont pris de la maturité, de l'expérience et se connaissent par cœur. Certains sont à l'apogée de leur carrière, d'autres disputent certainement leur dernier Euro, quelques jeunes sont arrivés (Jules Koundé, Marcus Thuram). C'est donc une équipe très expérimentée et soudée qui se présente à cet Euro, qui se joue pour la première fois dans 11 pays différents.

Malgré les difficultés de certains cadres en club cette année comme Griezmann au début, Pogba et Giroud, tous sont mobilisés et unis pour gagner cette compétition. La défense (Lloris dans les cages, Hernandez, Kimpembe, Varane et Pavard) est solide et concède peu d'occasions et de buts. Au milieu, Kanté, récent vainqueur de la Ligue des champions avec Chelsea, rayonne, Pogba, Rabiot ou encore Tolisso et Lemar sont prêts à en découdre. Et la France possède une telle ressource offensive qu'elle se doit d'aller au bout. Le public français n'attend et n'espère que ça.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
A la une
4 commentaires
1 commentaire