• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Gold Cup 2021 : Les Yana Dòkòs sont arrivés en Guyane

Mickael ALCIDE Dimanche 20 Juin 2021 - 16h37
Gold Cup 2021 : Les Yana Dòkòs sont arrivés en Guyane
©Concacaf -

Les joueurs guyanais évoluant dans l’hexagone et retenus par Thierry De Neef pour participer à la Gold Cup sont descendus cet après-midi de l’avion en provenance de Paris pour retrouver le groupe des 23 joueurs qui représenteront la Guyane en juillet prochain.

 Les Yana Dòkòs entrent à partir d’aujourd’hui dans une bulle sanitaire et devront suivre un protocole très strict avec des tests Covid réguliers. Les joueurs s’entraineront deux fois par jour et à huit clos afin de retrouver une certaine condition physique avant le premier match de barrages face à Cuba le samedi 3 juillet.

Leur participation ne fait plus aucun doute depuis jeudi puisque le Ministère des sports a donné leur a accordé une dérogation pour se rendre en Floride le 28 juin.

Le groupe se retrouve après plus d’un an et demi sans le moindre match officiel disputé, le dernier datant de novembre 2019. Le sélectionneur Thierry de Neef ainsi que le président de la Ligue de Guyane Marcel Bafau et son secrétaire Antoine Nelson se sont réunis la semaine dernière pour tenir une conférence de presse avant le départ de la sélection.

Marcel Bafau « Je veux un Guyane-Mexique. »

Marcel Bafau, président de la LFG (à gauche) et Thieery De Neef, sélectionneur de la Guyane (à droite) -
La majorité de vos joueurs sortent d’une saison quasi-blanche et seront probablement à court de forme physique, comment est-ce que cela va être géré par votre staff ?
T. De Neef : C’est le but de la programmation de nos 2 entraînements quotidiens. Tous les joueurs ne seront pas au même niveau de forme physique et le temps de préparation dont nous disposons ne sera pas suffisant pour que ce soit le cas. Nous allons cependant mettre l’accent sur une préparation technique et une stratégie tactique. Le gros du travail sera ainsi axé sur la préparation d’un plan de jeu qui nous permettra d’être performants le 3 juillet.
Qu’attendez-vous du groupe que vous avez constitué ?
T. de Neef : Comme vous avez pu le constater je me suis appuyé sur des joueurs qui ont déjà performé avec la sélection. C’est un groupe que je connais très bien avec des joueurs qui se connaissent également. Ils ont un état d’esprit irréprochable.
Quels sont vos objectifs dans cette campagne de qualification à la Gold Cup ?
T. de Neef : L’objectif est simple : il faudra se qualifier pour la Gold Cup, pour ainsi aller disputer le match d’ouverture face au Mexique. Et ensuite on n’a pas de limite à se fixer, nous essayerons d’aller le plus loin possible pour de nouveau nous confronter à de telles nations et représenter la Guyane au plus haut niveau possible.

M. Bafau : Je dirais tout simplement… Je veux un Guyane-Mexique. Au-delà de l’ambition de se qualifier pour la Gold Cup je veux voir une telle affiche : un Guyane-Mexique, un Guyane-Curaçao, ce sont des équipes phares du groupe A et il faut que la Guyane ait l’occasion de s’y confronter. Ce n’est plus la Guyane qui arrive juste pour participer, c’est désormais la Guyane qui a confiance en elle et qui vient pour gagner.

Tous vos joueurs seront-ils opérationnels pour l’intégralité de la compétition ?
T. De Neef : En l’occurrence oui les 23 joueurs qui sont sur la liste sont là pour disputer la Gold Cup. De plus je pense que cette compétition représente une immense opportunité pour ces 23 joueurs. On a la chance d’avoir de jeunes footballeurs guyanais un peu partout dans le monde qui sont en train d’émerger. Pas seulement en France, on en a en Italie, en Suisse, au Brésil, aux États-Unis et même à Andorre. Ces joueurs sont dans une logique d’intégrer un jour ou l’autre la sélection de Guyane, ils sont répertoriés et suivis.
M. Bafau : Effectivement ce sont des objectifs que nous nous sommes fixés. Nous avons mis en place un parcours par rapports à nos jeunes talents qui sont répertoriées de façon à ce que lorsqu’ils partent on sache où ils sont.

Les Réactions de Dylan Adam et de Miguel Haabo
Habitué de la sélection de Guyane, le défenseur de l’US Camon Dylan Adam (22 ans, 11 sélections depuis le 6 juin 2018) a répondu à nos questions après avoir appris sa convocation pour disputer les éliminatoires de la Gold Cup.

Miguel Haabo en mars 2019 face au Canada - ©Keveren Guillou -

Que ressentez-vous avec cette nouvelle convocation en sélection de Guyane pour représenter votre pays à la Gold Cup ?
Ce n’est pas ma première sélection, pas la première fois que je suis amené à jouer pour mon pays mais c’est toujours une fierté d’être appelé en sélection. Ça fait toujours plaisir. Je suis toujours très content que le coach me fasse confiance.
Avec très peu de matchs de championnat et de coupe de France disputés cette saison, comment abordez-vous la reprise de la compétition à un niveau international ?
C’est vrai qu’on n’a pas beaucoup joué. Pour ma part j’ai pu recommencer les entrainements avec mon club dès janvier et on s’entraîne 4 fois par semaine. Jusqu’à aujourd’hui je m’entraîne au quotidien aussi bien individuellement que collectivement. On a des oppositions entre nous notamment le samedi donc je me retrouve en situation de match chaque semaine. C’est vrai que ce n’est pas la même intensité ni le même niveau de compétition mais je pense que je serais prêt à jouer face à Cuba. Le coach m’avait prévenu, m’avait dit de continuer à m’entraîner et de ne pas relâcher mes efforts
Quel rôle pensez-vous avoir à jouer au sein du groupe des Yana Dòkòs ?
Je fais partie des plus jeunes du groupe mais j’ai quand même eu pas mal de convocations ce qui m’a permis de bien m’intégrer. Je respecte mes coéquipiers, le staff. Je ne pense pas avoir un rôle attitré, je suis un joueur comme tous les autres, qui a quelque chose à apporter à la sélection de Guyane.
Que pensez-vous de cette sélection des Yana Dòkòs et jusqu’où irez-vous dans la compétition cet été ?
Je pars avec l’ambition de gagner le 1er match face à Cuba pour ensuite enchaîner et se qualifier pour la phase de groupes de la Gold Cup. Mes coéquipiers sont dans la même optique moi on part avec l’ambition de gagner et participer à notre 2e Gold Cup. Ce serait une grande fierté et un exploit pour le pays et je pense que si on met le travail et la détermination nécessaires on peut faire de belles choses.


Le milieu de terrain de l’Étoile de Matoury Miguel Haabo (30 ans, 19 sélections depuis le 21 mars 2012) qui faisait partie du voyage en 2017 a déjà joué la Gold Cup. Il a lui aussi réagi à sa convocation :

« Je suis toujours fier de représenter le pays, surtout dans ce genre de compétition donc on va faire du mieux qu’on peut. Effectivement on n’a pas beaucoup joué depuis la saison dernière et j’ai aussi été blessé avant que les compétitions soient de nouveau à l’arrêt. Donc avec le peu de temps qu’on aura avant Cuba il faudra bien faire les choses et y aller au mental pour jouer nos cartes à fond. On ira pour se qualifier et puis on tentera d’aller le plus loin possible. »

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
3 commentaires
A la une
3 commentaires
2 commentaires