• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CARRIERES SPORTIVES

Football : Où en est Jean-Clair Todibo ?

Mickael Alcide et Marlène Cléoma Vendredi 19 Mars 2021 - 18h52
Football : Où en est Jean-Clair Todibo ?
Jean-Clair Todibo sous le maillot de l'OGC Nice - OGC Nice

 
Arrivé au FC Barcelone en grande pompe pour un montant d’au moins 1 million d’euros au mois de janvier 2019, le défenseur central guyanais aujourd’hui âgé de 21 ans n’a jamais su s’imposer dans l’effectif Blaugrana. Depuis, le natif de Cayenne se ballade de prêt en prêt, de pays en pays, peinant à trouver la stabilité et le temps de jeu lui étant nécessaire. Retour sur le début contrasté de la jeune carrière de Jean-Clair Todibo.

 
Janvier 2019 
A tout juste 19 ans et après seulement 10 matchs de Ligue 1 avec les pros du Toulouse FC, Jean-Clair Todibo tape dans l’œil des cadors européens, notamment le FC Barcelone. Ainsi, le 8 janvier 2019 le club catalan annonce dans un communiqué l’arrivée du défenseur guyanais gratuitement en fin de saison le mentionnant comme « l'une des promesses les plus remarquables du football européen. »

Il sera finalement présenté au Camp Nou dès le 1er février, le lendemain de l’annonce de sa signature d’un contrat de 4 ans et demi prenant effet immédiatement. Son club formateur recevra donc en échange une indemnité de transfert d’1M d’euros + Bonus.

2 fois titulaire en avril et mai 2019 pour sa première saison, il remporte ainsi le titre de Champion d’Espagne, le premier trophée de sa carrière professionnelle. Il revêtit le maillot Blaugrana le 28 septembre 2019 et ce pour seulement 4 petites minutes. Il est ensuite reconduit la semaine suivante face au FC Séville puis dispute son premier match de Ligue des Champions face à l’Inter de Milan en décembre 2019. Le guyanais, aligné en tant que titulaire pour ces deux rencontres réalise de très belles prestations mais ne peut se contenter d’un si maigre temps de jeu (seulement 5 matchs officiels disputés en 7 mois de compétition).

Janvier 2020 
C’est ainsi que lors du mercato hivernal de la saison 2019-2020, Todibo décolle pour l’Allemagne où il sera prêté pour 6 mois au club de Schalke 04 avec une option d’achat fixée à 25 millions d’euros. Convaincant sur la dizaine de matchs disputés en Bundesliga et en Coupe de la ligue, son option d’achat ne sera pas levée, comme l’atteste le directeur sportif du club par ses déclarations à So foot :

« Todibo doit devenir un top player, il a les qualités pour. […] Il doit apprendre à prendre le temps du repos pour être en pleine possession de ses moyens et ne pas passer la nuit devant les jeux vidéo. […]Si Todibo avait la [bonne] mentalité, il jouerait aujourd’hui à Barcelone. »

Eté 2020
Il effectue donc son retour en Catalogne à l’été 2020. Cependant il n’entre pas dans les plans de Quique Sétien et est poussé vers la sortie par le FC Barcelone qui souhaite le vendre à un prix important pour renflouer les caisses. Plusieurs clubs frappent à la porte notamment le SL Benfica, puis l’AC Milan, Leicester city ainsi que le Stade Rennais et l’Olympique de Marseille.

Mais la direction barcelonaise s’oppose à un nouveau prêt et réclame 25 millions pour lâcher sa pépite. Beaucoup se désistent, ne prenant pas le risque de débourser une telle somme et les rares offres acceptées par le club sont refusées par le joueur, estimant qu’elles ne conviennent pas à ses intérêts.

Octobre 2020
L’arrivée du coach Ronald Koeman sur le banc du Barça ne changera rien à la situation de Todibo qui se dirige vers une nouvelle saison à temps de jeu réduit au fur et à mesure que la fin du mercato approche. Finalement, dans les dernières heures d’un mercato qui s’était étendu jusqu’au 5 octobre, Todibo atterri cette fois-ci au Portugal, prêté pour 2 ans du côté du SL Benfica, (qu’il avait refusé de rejoindre pendant l’été). Coût de la transaction : 2 millions d’euros + une option d’achat à 20 millions.

Cependant, très vite les choses se compliquent et suite à deux blessures consécutives (au tendon d’Achille et à la cuisse) Todibo ne rejouera pas de l’année 2020. Il ne jouera pas non plus pour le Benfica en championnat puisqu’il ne doit se contenter que de 2 matchs de coupe au mois de janvier 2021. Il dispute au total 160 minutes sous le maillot du club portugais.

Ainsi, à l’approche du mercato hivernal de 2021, le club lisboète et son entraineur Jorge Jesus affirment clairement vouloir s’en séparer au plus vite : « Todibo ne sera pas là. Il n'est pas prêt physiquement, ni même tactiquement. Il ne travaille pas avec le groupe. Clairement, je ne compte pas sur lui. »

On parle alors d’un retour prématuré au Barça faisant face à de grandes difficultés dans le secteur défensif, ce qui se présente comme la seule solution viable pour le cayennais.
Mais une fois de plus, l’entraineur du Barça ne compte pas s’appuyer sur lui comme il le déclarait début février : « Todibo ne faisait pas partie de mes plans cette saison. On a donc essayé de lui trouver une autre destination que Benfica. C’est un joueur qui doit jouer. »

Janvier 2021
Ainsi, une fois de plus en toute fin de mercato, le FC Barcelone et l’OGC Nice sont finalement parvenus à un accord sous la forme d’un prêt de 6 mois avec option d’achat. Une option d’achat non-obligatoire s’élevant à 8,5M d’euros + Bonus.

De retour en France après plusieurs expériences compliquées à l’étranger, le défenseur central guyanais a pu retrouver du temps de jeu à Nice. Il a en effet disputé avec les Aiglons tous les matchs auxquels il pouvait prendre part (soit 8 au total) et forme déjà avec William Saliba une charnière centrale très solide constituant désormais le fer de lance de la formation azuréenne.

Le défenseur central guyanais sous le maillot du Barça - ICon Sport

Le défenseur français aurait payé son caractère et son manque d’humilité selon son ancien agent
Annoncé comme le nouveau Varane dans nos colonnes lors de sa signature au FC Barcelone il y a désormais 2 ans, le guyanais n’affiche pas franchement le rayonnement attendu.
Manque d’humilité chez Jean-Clair Todibo ? En tout cas, c’est ce que laissait entendre son ancien agent Bruno Satin, s’en prenant au passage à l’entourage du jeune footballeur :

« Il a un caractère difficile. Il n’a jamais écouté les conseils d’Abidal (directeur sportif du FC Barcelone à l’époque, ndlr). Les Catalans croyaient en lui mais Todibo se considérait déjà comme un phénomène. C’est pour ça que ça s’est mal passé. Malheureusement c’est trop confus autour de lui. Le garçon lui-même n’est pas calme et les gens qui l’entourent veulent leur part de gloire. […] Todibo a de grandes qualités, mais il manque d’humilité. […] Quand on débarque dans le vestiaire d’un
grand club, il faut savoir écouter les anciens. Les choses demandent du temps. »
Todibo aux côtés de Saliba, son partenaire de défense - OGC Nice

Le Mea culpa de Todibo
Conscient de ses torts, l’ancien Toulousain admet avoir commis des erreurs et s’est exprimé récemment en conférence de presse et lors d’un entretien sur le site de l’OGC Nice. « J’ai appris plein de choses. Je pense avoir grandi. Je me suis excusé auprès du directeur sportif de Schalke (Michael Reschke à l’époque), qui avait pris la responsabilité de me faire venir. 

Schalke, c'est là-bas où j'ai le plus appris d'un point de vue humain. Ils m'ont donné tout ce dont j'avais besoin, j'ai eu du temps de jeu, […] et j'ai manqué d'humilité. Je me suis relâché, j'ai manqué de respect à toutes les personnes qui m'ont fait confiance au sein du club. Je m'en suis excusé auprès d'elles. Donc j'ai beaucoup appris. »

« Mes trois expériences à Barcelone, Schalke et Benfica ont fait de moi un nouvel homme. »
Jean-Clair Todibo - OGC Nice

Il explique aussi ne pas vouloir revenir sur les déclarations de son ex-agent et se dit concentré sur ses nouveaux objectifs avec son nouveau club : « Je suis concentré sur Nice. Je voulais trouver une certaine stabilité. Nice peut me l’apporter. Je me sens super bien, je pense que je vais monter en puissance et pouvoir enchaîner le plus de matchs possibles. Je bosse et je mets en place plein de choses. »

De plus, l’international U20 a ouvertement affiché son envie de rester à l’OGC Nice et donc de convaincre la direction de lever son option d’achat. Alors qu'on lui évoquait la situation du FC Barcelone en Ligue des champions début mars il répondait :

« Franchement cela ne m’intéresse pas du tout […] Ce n’est pas mon problème. […] Je suis focus sur l’OGC Nice, c’est le plus important pour moi. Aujourd’hui je suis un joueur de Nice, je ne suis pas un joueur de Barcelone. […] Est-ce que je serai encore là, à Nice, la saison prochaine ? Je ne sais pas mais c’est un objectif que je me suis donné en tout cas. […] Mes performances individuelles feront que je reste ici ou non. »

C’est en tout cas tout le mal qu’on lui souhaite. Jean-Clair Todibo peut déjà s’appuyer sur des débuts encourageants du côté de Nice, en attendant de retrouver ses fulgurances qui ont séduit les plus grands d’Europe.

Il retrouvera les terrains de Ligue 1 pour la 30e journée après avoir purgé sa suspension du week-end dernier. Rendez-vous demain samedi 20 mars à 13h (heure de Guyane, à suivre sur Canal + Sport) face à l’Olympique de Marseille, pour suivre le défenseur guyanais.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une

Vidéos

Voir toutes les vidéos