• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
DISPARITION

Figure du foot guyanais : Hubert Sébéloué s'en est allé

Xavier-Paul Le Pelletier Mardi 25 Mai 2021 - 19h14
Figure du foot guyanais : Hubert Sébéloué s'en est allé
Hubert Sébéloué est décédé le 24 mai à 66 ans - DR

Attaquant redouté jusqu'au sein des rangs de la Coupe de France où il aura eu avec le Club Colonial maintes occasions de démontrer le talent encore trop méconnu des footbaleurs ultramarins, Hubert Sébéloué s'est éteint ce lundi 24 mai à l'age de 66 ans.

 Après avoir passé son enfance à Ouanary, le jeune Hubert Sébéloué, avant-avant-dernier d'une fratrie de quatorze, rejoint à 13 ans l'île de Cayenne où il réside à Zéphir et devient rapidement un incontournable du sport guyanais. Il apprend le football près du dancing Canary, sur le terrain de son quartier, à proximité de la station dite du fromager de la route de Montabo.

Attaquant sans pareil un ballon de foot du bout du pied ou au-dessus de la tête, Hubert Sébéloué fait ses armes au Racing Club de Cayenne puis dans l'une des autres équipes du chef-lieu, au Club Colonial. Avec ses coopéquipiers, il va remporter de nombreux titres de champions de Guyane, mais aussi participer à de nombreuses phases finales de coupe de France pour la zone Guyane. Des rencontres pendant lesquelles il aura l'occasion à de maintes reprises d'affronter le plus jeune de ses huit frères : Tony, qui jouait à l'époque pour Saint-Georges. Ses succès le conduisent jusqu'à faire du Club Colonial la toute première équipe d'Outre-mer à accéder aux 32e de coupe de France et pour lesquels Lille s'était déplacé au stade de Baduel en 1978. 

Après son service militaire, il travaille au quartier Madeleine en tant que comptable : un environnement de travail qu'il ne quittera jamais.

Sa soeur Aline se souvient :
"C'est quelqu'un qui aimait la vie et qui aimait les femmes. Il avait le coeur sur la main et on pouvait toujours compter sur lui en toutes circonstances. Passionné de musique, particulièrement de musique haïtienne et de compa, il voulait avoir tous les derniers 33 tours ! Tous les samedis sans exceptions, il voulait en profiter -à la campagne comme on disait à l'époque pour parler de chez lui à Suzini. C'est dans sa maison qu'a commencé le groupe Châtaignes en 2001 après que nous ayons enregistré un premier album l'année d'avant." 

Outre le football, Hubert Sébéloué était également passionné de volleyball pour lequel il oeuvrait associativement. 
Il laisse éplorés trois enfants, et deux petits-enfants. La rédaction de France-Guyane leur adresse ses condoléances ainsi qu'à sa famille, ses proches et amis.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
A la une
1 commentaire