• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
GUYANE

Thierry Queffelec nommé préfet de Guyane, va remplacer Marc Del Grande

Samir MATHIEU Mercredi 25 Novembre 2020 - 12h24
Thierry Queffelec nommé préfet de Guyane, va remplacer Marc Del Grande
Thierry Queffelec vient d'être nommé préfet de Guyane lors du conseil des ministres de ce mercredi 25 novembre à Paris. - DR

C'est désormais officiel, Marc Del Grande n'est plus préfet de Guyane. La décision, que nous vous annoncions en exclusivité lundi sur France Guyane, a été confirmée ce mercredi matin en conseil des ministres à Paris. On connaît d'ores et déjà son successeur. Il s'agit de Thierry Queffelec, préfet, administrateur supérieur des îles de Wallis-et-Futuna, qui va arriver prochainement en Guyane.

 Nous vous le révélions en exclusivité lundi sur France-Guyane, le préfet Marc Del Grande va quitter ses fonctions. Le préfet de Guyane, arrivé le 5 août 2019, s'est vu notifier par arrêté la fin de ses fonctions, lors du conseil des ministres qui s'est tenu ce matin à Paris. Si on ne connaît la future affectation de Marc Del Grande, qui pourrait ne pas être titularisé en tant que préfet, on connaît celui qui va lui succéder. Il s'agit de Thierry Queffelec, administrateur supérieur des îles de Wallis-et-Futuna. Thierry Queffelec est un ancien militaire, passé par Saint-Cyr. Il a déjà un long parcours dans la préfectorale, passé notamment par les préfectures des Bouches-du-Rhône et de Paris. Il a longtemps évolué au sein du ministère de l'intérieur, notamment entre 2007 et 2010. Thierry Queffelec a ainsi passé trois années comme conseiller pour la sécurité civile au cabinet du ministre de l'Intérieur, de l'Outre-mer et des Collectivités territoriales, sous le gouvernement Fillon et la présidence Sarkozy.

L'annonce par France-Guyane du départ, précipité, du préfet Marc Del Grande a provoqué de vives réactions sur notre territoire. Les habitants en premier lieu se sont émus de cette décision, saluant dans leur très grande majorité la personnalité de Marc Del Grande. Le député Gabriel Serville s'est ému de ce choix saluant l'écoute du préfet et s'est inquiété de ce changement à l'aube d'une seconde vague du Covid annoncée par tous. Enfin, les responsables des secteurs économiques, agricoles et le patronat a écrit hier au Premier ministre Jean Castex, pour lui demander le report du départ de Marc Del Grande, à après la crise sanitaire. Il n'en sera rien. Pour l'instant, rien n'a filtré sur l'avenir de Marc Del Grande. 

On retiendra également un autre départ au sein des cadres de la préfecture à Cayenne, à savoir celui du sous-préfet, en charge du plan de relance. Rémi Bochard a été nommé responsable de l'agglomération Bayonne/Biarritz dans son pays basque d'origine. Il devrait cependant perdre le statut de sous-préfet. 

Le point complet à lire très vite sur France-Guyane.
Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
4 commentaires

Vos commentaires

Laguya2020 26.11.2020
Enfin

Enfin un préfet qui a une belle paire de couilles à défaut d avoir un préfet guyanais bien monté !!!

Répondre Signaler au modérateur
aouara 26.11.2020

Serville « petits fours »qui pleure un préfet ? Qui réclame son papa pour dit-il juguler la propagation de la civid 19
Un individu qui a, pendant toute la période de la crise sanitaire, critiqué,sans fondement, les moindres mesures des autorités, qui a répandu son venin contre la directrice de l’ARS et justement le préfet, cet individu sans principe, joue une nouvelle fois à la manipulation.

Répondre Signaler au modérateur
zene973 26.11.2020

Un préfet poussé vers la sortie qui ne connaît pas son nouveau point de chute et n'est pas sûr d'être titularisé, un sous préfet partant aussi qui perd son grade de sous préfet, tout cela mériterait un peu plus de transparence vis à vis du contribuable....

Répondre Signaler au modérateur
Laguya2020 26.11.2020
Mafia bretonne

Un breton à la place d un corse!
Guyane et Bretagne ça rime un peu
Va t on danser la gavotte dans les rue de Cayenne ou place des Palmistes?
Ici les amoureux se becottent pas sur les bancs public Monsieur le Prefet!
C'est pas qu il y a pas d amoureux, c est qu'il y a pas de bancs ou plutôt des bancs sans planche sur lesquelles poser ses fesses!!!
Allez vive la Bretagne et vive la Guyane ( mise au ban ?)

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
6 commentaires
A la une
2 commentaires
6 commentaires
9 commentaires