• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CAYENNE

Retour en images sur les commémorations de l'abolition de l'esclavage

Samuel Reffé Jeudi 10 Juin 2021 - 19h20
Retour en images sur les commémorations de l'abolition de l'esclavage
De la cathédrale Saint-Sauveur au défilé carnavalesque qui a animé la Place du Coq, retour en images sur les commémorations du 10 juin. - D.R.

Point d'orgue du mois des commémorations de l'abolition de l'esclavage, ce 10 juin marquait une nouvelle occasion de se recueillir en hommage aux ancêtres. A travers le prisme, cette année, de ceux qui ont fait le choix de rester libres par le marronnage.

 Ce jeudi matin, peu avant 11 heures, les tenues traditionnelles hautes en couleurs habillaient le début des commémorations. Après qu'un début de gerbes ait été observé par un parterre d'élus et de représentants d'associations. George Habran-Mery, représentante de l'UNESCO en Guyane, a tenu à rappeler :  "tous les êtres humains ont l'obligation de célébrer, de commémorer, et de se souvenir."


11 heures, les rues de Cayenne sont quasi-désertes dans le centre-ville. Dans l'hôtel de ville, une exposition temporaire mise sur pied par le Musée des cultures guyanaises orne la salle où se tiennent les conseils municipaux. Viviane Lebon introduit les différentes clés de compréhension nécessaires pour aborder le "marronnage", en hommage aux esclaves qui ont fait le choix de rester libre. 

Vivianne Lebon, du musée des cultures guyanaises, devant l'exposition temporaire. - S.R.

Quelques minutes plus tard, les élus de la municipalité, la direction des affaires culturelles, la sous-préfète et la maire de Cayenne sont rassemblés autour du cercle des esclaves, monument inauguré en 2015 par l'artiste guyanais de renom Guy Benth, et érigé sur la Place du Coq. "Les premières étapes de valorisation mémorielle de cette place sont nées d'une volonté politique forte à laquelle une équipe dont j'ai fais partie a contribué" a notamment rappelé la maire de Cayene.
 
Un appel aux tambours et un dépôt de gerbes ont suivi de près :
 
En fin d'après-midi, nous sommes allés à la rencontre de l'association des amis de Léon Damas, qui organisait une séance d'échanges et des concerts. Un méli mélo joyeux, sous le signe d'un hommage à l'un des plus grands poètes et écrivains guyanais. L'interview de la présidente de l'association, Christelle Johnny-Cicéron :


 
Et le "Oh Happy Day" d'Alex Corvo, chanteur :


  Et si le début de soirée aurait pu transformer les rues en vastes allées désertes et silencieuses, il n'en était rien au niveau de la place du Coq. Peu après 19h, un défilé aux allures carnavalesques est venu marquer le début de la fin de cette journée. Attroupés sur place, batteurs, trompettistes et musiciens en tout genre ont ravivé d'un rapide tempo le centre de Cayenne. Ambiance : 


 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

Paassy 11.06.2021
Défilé carnavalesque ????

Le défilé carnavalesque n'avait rien à faire là pour cette journée de commémoration ! Ce mélange des genres est une insulte grossière faite à la dignité et à la sérénité qui devraient être celles du 10 juin.
La récupération politique de cette commémoration se confirme d'année en année malheureusement, et hier certains ont cru bon de l'utiliser et de la transformer en provocation contre les mesures de confinement sanitaire, à la sauce carnaval.
C'est du n'importe quoi.

Répondre Signaler au modérateur
chris22973 11.06.2021
Commémoration ou festival?

Exactement! La fête ou plutôt le cirque ne représentent pas un respect pour la mémoire...ce n est plus une commémoration.Triste

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
4 commentaires
4 commentaires
A la une