• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
ULTRAMARINS

Patrick Karam chargé de relancer la Cité des Outre-mer à Paris

François-Xavier Guillerm à Paris Vendredi 23 Juillet 2021 - 10h54
Patrick Karam chargé de relancer la Cité des Outre-mer à Paris
Le guadeloupéen Patrick Karam, en charge de la mise en place du projet de la Cité des Outre-mer dans le XIIIe arrondissement parisien - DR

 Implusé sous la présidence Hollande, avant d'être brutalement mis au placard par Emmanuel Macron, le projet de Cité des Outre-mer est désormais relancé, pour se situer dans un lycée du XIIIe arrondissement de Paris. Et c'est au guadeloupéen Patrick Karam qu'ont été confié les rennes de la bonne mise en place de ce lieu où se centraliseront l'ensemble des associations ultramarines de la région.

 François Hollande alors président de la République l’avait inaugurée... ou presque en mars 2017. La cité des Outre-mer devait prendre la place du Synaxe, un ancien cinéma situé dans le parc de la Villette, et puis deux mois plus tard, sitôt Macron élu à l’Elysée, Annick Girardin, sa nouvelle ministre des Outre-mer qui n’était autre que l’ancienne ministre de la Fonction publique de Hollande, torpillait le projet. La cité des Outre-mer n’était pourtant pas oubliée par tout le monde ! Valérie Pécresse, en campagne pour sa réélection à la tête de la Région Ile de France, en avait fait un de ses arguments ; elle vient de nommer son vice-président en charge de la jeunesse et des associations, le guadeloupéen Patrick Karam, pour préfigurer la Cité des Outre-mer. Le projet a ainsi été voté le 21 juillet.

« La Région concrétisera ce projet au sein de la capitale, dans les locaux de l’actuel lycée Lazare Ponticelli, situé dans le XIIIe arrondissement de Paris », annonce le communiqué de presse. Ce lycée et ses 7 400m2 d’espaces communs doivent accueillir la Maison des Sports et de la Jeunesse qui devra cohabiter avec la Cité des Outre-mer. « Promouvoir et valoriser les cultures, les arts, les traditions et les coutumes des territoires ultramarins et faire découvrir au plus grand nombre l’excellence de leurs savoir-faire et de leurs savoir-être », promet la Région qui veut en faire « une pépinière d’acteurs multiples (associations, entreprises, etc.) dans un environnement propice à la création de projets structurants et innovants pour l’Outre-mer mais aussi pour les Franciliens ».

La future cité aura pour missions d’accueillir toutes les associations ultramarines d’Île-de-France dans un même lieu « afin de faciliter les échanges et la concertation », de permettre à certaines d’entre elles d’y avoir leur siège ; de « promouvoir un nouveau regard sur l’Outre-mer, plus valorisant », et de faciliter les échanges et les rencontres pour « renforcer la visibilité du monde ultramarin ». Plusieurs services devraient y être proposés tels que la mise à disposition de ressources pour effectuer des travaux de recherche, préparer des conférences ou des formations. Ses locaux permettront d’accueillir des évènements culturels, des séminaires d’entreprise, des projets multi-partenariaux et servir d’appui pour les associations en charge d’informer, accueillir et orienter les étudiants ultramarins.

L’annonce de cette Cité à un an des présidentielles est là aussi pour rappeler que 800 000 Ultramarins vivent et travaillent en Île-de-France.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

GILLES BERNARD 24.07.2021

Le Père Noël KARAM est chargé à nouveau des rennes de la Cité des Outremers... Il avait lâché les rênes quand Macron l'avait évincé.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
9 commentaires
2 commentaires
5 commentaires
A la une
1 commentaire
14 commentaires