SOCIÉTÉ

Migrants : les raisons de la colère

Migrants : les raisons de la colère

 Depuis lundi, une quarantaine de ressortissants étrangers sur le point de demander l'asile en Guyane font l'objet d'une attention particulière, notamment suite à leur installation au niveau du Kiosque Damas de la rue Schoelcher. Retour sur des faits, qui ébranlent en partie la classe politique et l'opinion publique. 

 Une quarantaine de personnes pré-enregistrées aux services des demandeurs d’asile, scrutées par l’opinion publique après s’être délocalisées d’un squat de la rue Madame Payé vers le kiosque Damas, une conférence de presse “de terrain” arrangée par les services de la mairie de Cayenne, agrémentée d’un effet amplificateur des réseaux sociaux… Prenez le tout, et ce qui est considéré comme un “non-phénomène” par le directeur de la Croix-rouge française en Guyane deviendra un sujet on ne peut plus...
franceguyane.fr 1718 mots - 15.06.2021
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous


Le premier mois à 1€

Pass numérique 1 jour

Accès au site pendant 24h pour 1,70€
Voir toutes les offres