• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Malgré leurs revendications, les infirmiers libéraux assurent un service minimum

Gaetan Tringham Lundi 25 Octobre 2021 - 11h27
Malgré leurs revendications, les infirmiers libéraux assurent un service minimum
Les infirmiers libéraux étaient réunis devant l'ARS entre 8h et 10h ce matin. - Doc FG

Mobilisés contre l'obligation vaccinale devant l'ARS ce matin, les infirmiers libéraux sont repartis au bout de deux heures pour assurer un "service minimum" pour leurs patients les plus vulnérables.

Ce 25 Octobre avait été annoncée comme la "journée sans infirmiers libéraux". La mobilisation devant l'ARS aura finalement duré environ deux heures en début de journée. 

Delena Alexander, l'une des porte-paroles des infirmiers libéraux de Guyane explique ainsi qu'ils avaient un "service minimum à assurer pour tout ce que l'on ne peut pas se permettre de laisser". En revanche, "tout ce qui ne relevait pas de l'urgence, on fait comprendre aujourd'hui qu'ils vont devoir attendre".

Les infirmiers rassemblés ce matin souhaitaient échanger avec Clara De Bort, la directrice générale de l'ARS de Guyane. Ils n'ont pu obtenir satisfaction car : "ils nous ont envoyé quelqu'un qui ne pourra rien faire pour nous", regrette Delena Alexander.

Hier dans nos colonnes, les infirmiers libéraux en question se disaient déja "menacé de perdre notre rémunération, nos diplômes et toutes les expériences que nous avons pu engranger. Tout cela pour une question de vaccination."

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
6 commentaires

Vos commentaires

g6d 27.10.2021

Leur seule demande était de pouvoir continuer à travailler sans être vaccinés car ils refusent catégoriquement la vaccination. J'espère que nos élus sauront trouver les bonnes personnes pour leur donner les explications nécessaires puisqu'ils estiment qu'il y a un manque d'explications.

Répondre Signaler au modérateur
Rudy M. 26.10.2021

En effet, l'ARS ne peut rien pour eux. Seuls ceux qui leur ont fait croire qu'il étaient plus avertis que les spécialistes de la vaccination et les autres millions de confrères vaccinés, seuls eux leur font croire encore que la loi allait être modifiée juste pour eux parce qu'ils sont 40 à manifester.

Répondre Signaler au modérateur
Rudy M. 25.10.2021

"menacé de perdre notre rémunération, nos diplômes et toutes les expériences que nous avons pu engranger. Tout cela pour une question de vaccination." ... non. Tout cela pour une question de refus de respecter les règles de la profession et tout simplement la loi.

Répondre Signaler au modérateur
Garimpo 25.10.2021

Ah...le nombre de manifestant anti vax avait échappé à la sagacité du journaliste...

Répondre Signaler au modérateur
philsa973 25.10.2021

Il y a plus de 250 infirmières et infirmiers libéraux conventionnés en Guyane. Combien étaient non vaccinés et en grève ce matin ?

Répondre Signaler au modérateur
bozo 25.10.2021
40 infirmières sur 294 = 13%

13% des infirmières de Guyane manifestent contre l'obligation vaccinale, c'est en fait très peu de monde...

Les métiers de l'agriculture ont besoin de se développer en Guyane, ont elles pensé à changer de branche ?

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
3 commentaires
A la une