• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
TRANSPORTS

Le vélo, ce moyen de transport que la CACL apprend à découvrir

XP.LP. Lundi 9 Août 2021 - 15h22
Le vélo, ce moyen de transport que la CACL apprend à découvrir
Une piste cyclable qui aboutit sur un giratoire où sa circulation n’est plus protégée. L'illustration des nombreux dangers que comportent des aménagements en milieu urbain aménagés sans vision d'ensemble - DR

 Quels services développer afin de promouvoir l'usage du vélo chez les citoyens de la CACL ? C'est l'objet de la consultation que l'agglo entend mener en ligne jusqu'au 5 septembre. Et afin de s'assurer de pouvoir toucher le plus grand nombre, les questionnaires sont accessibles en Espagnol et en Portugais. 

 Savoir faire du vélo, pouvoir en acquérir un, savoir où le faire réparer, connaître les bons itinéraires à suivre pour ses trajets du quotidien et stationner en sécurité. Voilà les problématiques auxquelles la CACL (communauté d'agglomération du centre-littoral) souhaiterait apporter des réponses à ses administrés afin de les encourager à enfourcher l'un des moyens de transport les plus utilisés de la planète et définitivement l'un des plus écologiques.

Alors que les derniers chiffres datant de 2013 estiment que seuls 3% de la population mondiale emprunte régulièrement ce mode de transport, l'idée serait de les doubler d'ici 2028. Un enjeu de taille au coeur d'une communauté de communes en pleine évolution tant d'un point de vue urbanistique qu'au niveau des transports.

"Nous sommes pour le moment en phase de diagnostic et recueillons de l'information afin de pouvoir présenter des propositions fin octobre, indique Christelle Celestine, responsable du service mobilité à la CACL. La consultation en ligne sera suivie en septembre de questionnaires de terrain afin de répondre à la fois aux besoins en termes de services, mais aussi pour pouvoir déterminer quels tracés seront les plus adéquats aux besoins des usagers".

Afin de pouvoir avoir un maximum de proximité, un bureau d'études a mandaté l'association Ranjé To Bisiklèt qui est déjà à l'origine de l'atelier participatif de réparation Kaz à vélo à Cayenne. "L'enquête est ciblée autour de quatre services que sont le stationnement, l'accès à un vélo, le vélo-école et les ateliers de réparation, tels que le nôtre" précise Alice Cornou, chargée d'étude mobilité cyclable de l'association. Elle précise qu'il s'agit là de receuillir aussi les avis des personnes ne faisant pas l'usage de vélos afin de pouvoir s'appuyer sur les opinions de chacuns et comprendre comment les inciter à tenir un guidon.

Avec plus de 350 millions d'euros de subventions prévus par l'État pour une durée de sept ans, le "plan vélo" sera le principal outil permettant le financement de ces aménagements et services à l'usage des habitants des six communes de la CACL. Des communes notamment séparée par un franchissement ; celui de l'estuaire du Larivot à l'embouchure de la rivière de Cayenne : "Nous étudions justement la mise en place de place de stationnements vélo surveillés afin que les personnes qui arrivent jusqu'au fleuve puissent y garer leurs cycles avant d'emprunter la future navette fluviale et les services de bus du TCSP" poursuit Christelle Celestine de la CACL à ce propos.

Malheureusement, il semble que la multimodularité ne soit pas encore à l'ordre du jour. Il faudra donc savoir convaincre les usagers du vélo afin qu'ils les laissent d'un côté ou de l'autre du fleuve, car aucun aménagement ne fait pour le moment partie des plans afin de pouvoir l'embarquer à bord de la navette fluviale ou afin de pouvoir l'accrocher à l'avant ou à l'arrière des bus.

Une solution pourtant simple et facile à envisager grâce au simple équipement d'arceaux. 

L'exemple très simple de transports multimodaux grâce à des équipements permettant aux bus de transporter des vélos. - DR


 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

Laguya2020 11.08.2021
A bicyclette

Pour faire du vélo en toute sécurité il faut des pistes cyclables ou à tout le moins des routes en bon état et des bords aménagés. Ce n' est pas le cas en Guyane qui compte pourtant beaucoup de cyclistes...la sécurité du cycliste ne semble pas une priorité ici... à la différence de beaucoup de villes de métropole...qui ont misé sur le développement de ce mode de transport et de loisir...
La ville de Cayenne, malgré ses promesses ne semble hélas pas en mesure de boucher les nombreux trous qui ornent ses rues ...les fonds ont probablement été utilisés à d autres fins.
Le cycliste en attendant continuera à mettre sa vie en danger...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
9 commentaires
2 commentaires
5 commentaires
A la une
1 commentaire