• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
HOMMAGE

Le monde du basket-ball Guyanais en émoi après la disparition de Joris Patient

S.R. Mercredi 15 Septembre 2021 - 15h09
Le monde du basket-ball Guyanais en émoi après la disparition de Joris Patient
Le jeune basketteur de 22 ans est décédé tragiquement dans un accident de la route à Macouria. - D.R.

 Joris Patient, jeune espoir du basket Guyanais qui évoluait au sein de l'effectif de l'ASC Tours, est décédé tragiquement à l’âge de 22 ans. L’émotion est grande au sein de son club et chez ses proches.

 Une grande perte pour la famille du basket-ball Guyanais. À seulement 22 ans, Joris Patient est décédé tragiquement ce mardi, dans un accident de la route à Macouria. L’émotion est immense ce mercredi en Guyane. Ce jeune joueur talentueux évoluait en tant que meneur à l’ASC Tours.

« Tout le monde l’aimait, il a été champion à Tours pendant plusieurs années » témoigne son père Maurice Gentilhomme, le cœur serré. Originaire de Remire-Montjoly, où il a évolué dans les rangs du club de basket de l’USL, Joris était qualifié unanimement comme « serviable et meneur, aussi bien dans l’entreprise que dans tout ce qu’il faisait » poursuit-il.

Parti quelques temps en métropole, il était présenté comme une des nouvelles forces vives de l’ASC Tours depuis 2017. « On était le nouveau souffle de l’ASC Tours. On savait se connecter, c’était une connexion fusionnelle, sur le terrain et en dehors. Cette complicité avec lui je l’avais à l’extérieur comme sur le terrain. » raconte Henry Léo Klay Zephirin, un de ses meilleurs amis, encore bouleversé par l’accident d’hier (mardi).
Le basket Guyanais pleure un espoir parti trop tôt
Gérant d’une micro-entreprise dans le secteur du lavage automobile, Joris Patient s’est déplacé à Macouria ce mardi afin de rendre visite à des amis. « Il avait une passion pour la mécanique, le jet ski, la moto, les engins de chantier. Il était passionné par tout ça. » explique le père de Joris, affligé par l’émotion.

Un sportif parti trop tôt qui « croquait la vie » selon les personnes que nous avons interrogées au lendemain du drame. « Joris était quelqu’un de très confiant en ses capacités et en son basket. Il avait un physique plus costaud que la moyenne ce qui accentuait sa confiance en lui. C’était un garçon très souriant, je pense qu’il est resté tel quel jusqu’à sa mort. Il est parti de notre club en U17 ou en U20. Il devait avoir 17 ans. C’est toujours dommage qu’un jeune guyanais déjà apprécié nous quitte dans des circonstances aussi tragiques. Le basket guyanais perd quelqu’un, courage aux proches dans cette dure épreuve. »  témoigne Christian Alfré, président de l'USLM Basket. 



 
Joris Patient laisse derrière lui une famille sportive et des proches affligés par sa disparition. - D.R.
Communiqué de l'ASL Sport
"Disparition brutale et tragique d'un jeune sportif . Joris Patient (22 ans), basketteur à l'Asc Tours, ne sera plus sur les terrains de ce sport qu' il affectionnait tant, sous les couleurs orange et noir de son association .Joris était un des jeunes leaders du club des Floralies, où il apportait enthousiasme et dynamisme .Réputé pour son adresse à 3 pts et un engagement sans faille sous les panneaux, Il s'était investi aussi pour la promotion de sa discipline en suivant la formation d'officiels en tant qu'arbitre. Dans ses douloureuses circonstances, l'Asl Le Sport Guyanais présente à ses parents, ses proches, ses amis, au club de l' Asc Tours , ses plus sincères condoléances."
 
 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
11 commentaires

Vos commentaires

g6d 16.09.2021

Les Guyanais ne semblent jamais responsables de leurs problèmes. Je suis triste d'apprendre la mort d'un jeune dans un accident de la route, mais il n'est pas nécessaire d'accuser l'Etat de tous les maux. La haine exprimée ainsi enlève tout intérêt au commentaire

Répondre Signaler au modérateur
Neuf 7 Trois 16.09.2021

Commentaire supprimé par la rédaction

Répondre Signaler au modérateur
Rudy M. 15.09.2021

certains ont de telles obsessions que même un évènement aussi tragique ... leur fait penser au pass sanitaire. Condoléances à la famille.

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 15.09.2021
quelle tristesse

encore un jeune espoir Guyanais qui nous quitte. le prefet au lieu d'essayé de nous kouyoné avec son pass, il ferait mieux d'amélioré les routes, eclairage ect...

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 16.09.2021

En l'occurrence, les routes c'est du ressort de la CTG...mais quand on sait rien...et ne parlons pas de la conduite locale...route droite mais plein de morts...chercher l'erreur...

Répondre Signaler au modérateur
BELLOD 17.09.2021

En l’occurrence l’accident s’est produit sur la RN1 et ce sont donc bien les services de l’Etat qui ont la charge de cette voie (pas toujours bien éclairée il est vrai). Mais vous avez raison la mauvaise conduite des usagers reste prépondérante.

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 17.09.2021

Désolé mais vous avez encore tort..."Les routes nationales appartiennent à l'État à travers le ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie. Elles sont jalonnées de bornes rouges et leur nom commence par « N ». Depuis 2007, ce sont les Directions interdépartementales des routes (DIR) qui s'occupent de leur maintenance, de leur entretien, de leur exploitation et de leur modernisation. L'Hexagone possède 9 600 km de routes nationales." Qu'importe, l'incompétence et l'absence de connaissance est la norme en Guyane...

Répondre Signaler au modérateur
BELLOD 18.09.2021

Il faudrait que vous préveniez rapidement la DEAL alors…

http://www.guyane.developpement-durable.gouv.fr/organisation-de-l-entretien-et-de-l-exploitation-a2842.html

"Un service d’une centaine d’agents est en charge à la Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement, de l’entretien courant de ce réseau, et 10 à 12 millions d’Euro sont consacrés annuellement à l’entretien des routes nationales, hors opérations d’investissement (reconstruction du pont de la Comté, projets de doublement de voies et du pont de Larivot programmés dans le cadre des accords de Guyane…). Le reste de la voirie publique guyanaise est géré par les collectivités locales." (site offciele DGTM Guyane 2019)

Répondre Signaler au modérateur
BELLOD 18.09.2021

Et pour votre gouverne, les DIR qui entretiennent les RN en métropole sont bien, au même titre que les ARS ou Rectorat, ce que l'on appelle des "services déconcentrés de l'Etat". Ça reste donc, des services de l'Etat… Vous l'ignoriez?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_services_déconcentrés_de_l%27État_français

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 17.09.2021
complexe de supérioritée

Benkwa, c'est vous qui savez rien sur se sujet! beaucoup de gens aime me mettre en derision sur ce reseau sociaux mais je ne suis pas un abruti...! Je connais bien BTP...

route nationale : c'est l'état
route départementale, chimin chien ect : colectivitée

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 18.09.2021

Malheureusement vous avez encore tort mais peu importe. L'ignorance est la norme.

Répondre Signaler au modérateur
BELLOD 18.09.2021

Ben non, ce n'est pas toujours le cas, mais pour le coup il a raison. Renseignez-vous, en Guyane l'Etat gère les RN via les services de la DGTM qui sont sous la houlette de la préf.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
1 commentaire
1 commentaire
A la une