SOCIAL

Ils payent leurs dettes en se rendant utiles

Ils payent leurs dettes en se rendant utiles

La ville de Macouria œuvre à la réinsertion de jeunes condamnés par la justice en leur proposant des peines alternatives.

 «D’habitude, quand j’allais dans le quartier, il n’y avait rien à faire. Depuis les TIG (Travaux d'intérêts généraux), je suis motivé pour me lever. » Lorenzo, 18 ans, nous explique en tenue de travail son nouveau quotidien. À l’issue d’une peine alternative de 70 heures à exécuter au sein du service des espaces-verts à Macouria, cet ancien « tigiste » a été embauché à temps plein au sein de la collectivité.

Par une convention signée entre le Procureur de la République et la mairie de...
franceguyane.fr 856 mots - 03.10.2021
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous


Le premier mois à 1€

Pass numérique 1 jour

Accès au site pendant 24h pour 1,70€
Voir toutes les offres