• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
RELIGION

Fête de l'Assomption : pas de messe pour les communes reconfinées ce dimanche

Michel LE TALLEC Vendredi 13 Août 2021 - 09h10
Fête de l'Assomption : pas de messe pour les communes reconfinées ce dimanche
L'église Notre-Dame de l'Assomption de Kourou

En raison des nouvelles mesures de freinage de la pandémie, la traditionnelle fête de l’Assomption ne pourra être célébrée dimanche prochain dans les paroisses de l'île de Cayenne, Macouria et Kourou. Une situation que commente Mgr Michel Dubost, administrateur apostolique pour le diocèse : « Et si le couvre-feu commençait le dimanche à midi ? ».

 La logique du yoyo « confinement-déconfinement-reconfinement» a encore fait des siennes, du moins si l’on se réfère au traditionnel calendrier de l’Église catholique, qui fixe au 15 août la fête de l’Assomption de la Vierge (1).

Mauvaise pioche, cette année, la célébration en question « tombe » un dimanche, et, au vu des dernières mesures de freinage édictées par les autorités préfectorales de Guyane, c’est un dimanche obligatoirement confiné pour l'île de Cayenne, Macouria et Kourou.

Conséquences directes, évidemment, pas de messe, ni de processions dans ces communes, comme c’est traditionnellement la coutume. Un contrecoup que Mgr Michel Dubost, ancien évêque et administrateur apostolique pour le diocèse de Guyane, commente pour France-Guyane : « La crise sanitaire est bien présente, c’est un vrai problème - regardez ce qui se passe aux Antilles - et, à mon sens, la seule solution pour réellement tenter de s’en sortir, c’est la vaccination. Mais j’ai du mal à comprendre comment l’on peut laisser des magasins et des grandes surfaces ouvertes le samedi et fermer les églises et les lieux de culte le dimanche. Certes, la préfecture laisse entendre que beaucoup de contaminations se font lors des rassemblements familiaux, justement le dimanche. Mais ceux-ci ont souvent lieu lors des repas de midi, voire au cours des après-midi. Je fais donc une proposition, du moins pour la fête de l’Assomption à venir : que le couvre-feu commence plutôt vers 11h ou midi, le dimanche. Ainsi, les paroissiens de Guyane pourront fêter la Vierge comme ils l’entendent. »

Mgr Michel Dubost s'engage néanmoins à « respecter les mesures décidées, évidemment, quelque soient leurs évolutions. » L’évêque célébrera la messe de l’Assomption en privé, un office qui sera ultérieurement diffusé sur YouTube, et qui « laisse aux curés des paroisses de Guyane le soin de fixer de nouveaux horaires de messe pour la fête du 15 août ».

Au vu des expériences passées, et si rien ne change d’ici là, ces offices auront vraisemblablement lieu la veille, le samedi 14 août. Nous invitons donc les catholiques souhaitant pendre part à cette célébration à se renseigner auprès des différents presbytères, tout en sachant, que, selon Mgr Michel Dubost, « la situation peut encore changer d’ici là. »


(1) : bien que n’ayant pas le même retentissement que les célébrations de Pâques ou de Noël, la fête de l’Assomption de la Vierge reste néanmoins pour les catholiques et les orthodoxes une date importante du calendrier. Cette fête, qui marque le retour au ciel de Marie, la mère du Christ, a été instituée officiellement par l’Église catholique le 1er novembre 1950, par le pape Pie XII. Mais la tradition historique révèle que cette dévotion particulière est bien plus ancienne, puisque remontant, selon certaines sources, au IVème siècle.

L'église Notre-Dame de l'Assomption de Kourou -


Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

g6d 13.08.2021

Le manque de réaction sur ce sujet, montre l'inquiétude de ceux qui demandent la fin des mesures de restrictions de circulation du préfet, face au risque que nos anciens en subissent les conséquences

Répondre Signaler au modérateur
Ti-Rex 13.08.2021

Déjà que le pass sanitaire condamne les lieux de rencontres mais e?pargne les lieux de cultes !

Alors que bonjour les ae?rosols quand on chante d’une voix suraigue? les hits liturgiques...

Répondre Signaler au modérateur
Ti-Rex 13.08.2021

Déjà que le pass sanitaire condamne les lieux de rencontres mais e?pargne les lieux de cultes !

Alors que bonjour les ae?rosols quand on chante d’une voix suraigue? les hits liturgiques...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
9 commentaires
2 commentaires
5 commentaires
A la une
1 commentaire