France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FRANCE

42 000 manifestants pour défendre les chasses traditionnelles et la ruralité

AFP Dimanche 19 Septembre 2021 - 08h23

Des dizaines de milliers de chasseurs et de défenseurs de la ruralité ont manifesté dans l'Hexagone samedi 18 septembre. Une forte mobilisation pour défendre les chasses traditionnelles d’oiseaux, récemment jugées illégales par le Conseil d’État. Selon le ministère de l’Intérieur, ces rassemblements ont réuni au total 42 000 personnes.

  • Des chasseurs manifestent à Redon le 18 septembre 2021 pour défendre leur activité

    © Fred TANNEAU (AFP)

  • Des chasseurs interpellent la ministre Barbara Pompili le 18 septembre 2021 à Mont-de-Marsan

    © GAIZKA IROZ (AFP)

  • Manifestation de chasseurs favorables à la chasse à la glu, le 12 septembre 2020 à Prades (France)

    © RAYMOND ROIG (AFP/Archives)

  • C’est en extérieur dans le carbet que la dizaine de chasseurs a pu être écoutée. © XPLP

 Au moins 13.000 personnes ont participé samedi matin à Mont-de-Marsan (Landes) à une manifestation pour défendre les chasses traditionnelles d'oiseaux, jugées illégales par le Conseil d'Etat, un "monde rural menacé" et des "traditions en danger".

D'autres rassemblements sont prévus samedi à Caen (Calvados), Orléans (Loiret), Charleville-Mézières (Ardennes), Redon (Ille-et-Vilaine), Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence) et Amiens, fief électoral de la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili où Xavier Bertrand, qui espère représenter la droite à l'élection présidentielle, est attendu.

A Mont-de-Marsan, au son des bandas, cors de chasse et autres pétards, une marée orange fluo -la couleur des vestes des chasseurs- et une armée de parapluies se sont lentement élancées des Arènes du Plumaçon, haut lieu de la corrida, pour une boucle autour du centre-ville devant notamment passer devant la préfecture des Landes.

Selon les organisateurs, qui attendaient près de 200 bus venus principalement du grand Sud-Ouest, environ 20.000 personnes ont pris part au "grand rassemblement pacifique" de ceux -chasseurs, pêcheurs, syndicats agricoles, associations culturelles etc- "qui partagent les valeurs de la culture rurale".

D'après la préfecture, 13.000 personnes étaient présentes au départ de la manifestation, sous une pluie battante. "J'en ai marre de voir ma culture partir en lambeaux. On a déjà éradiqué ma langue, le gascon, maintenant ce sont les chasses traditionnelles, à l'alouette, la palombe", déplore Eric, 47 ans, "un peu chasseur et un peu pêcheur", venu de Grenade (Landes) et qui en a assez des "talibans du Paristan", en référence aux "idéologues de la capitale".

Descendu de Charente-Maritime, Xavier, président d'une association de chasse, est venu défendre "le monde de la ruralité" et "tous les modes de chasses", même si lui ne pratique pas de chasses traditionnelles d'oiseaux. - "Un art de vivre" - Dans ce cortège coloré, où très peu de personnes étaient masquées, quelques bergers landais en échasse et des jeunes habillés en torero, ainsi que nombre de pancartes hostiles à Barbara Pompili, accusée d'être "anti-chasse". Myriam, une Landaise, épouse de chasseur et de gaveur (de palmipèdes, ndlr) et amatrice de corrida, veut pouvoir "transmettre ces traditions" aux jeunes générations. "Ce n'est pas que la chasse, c'est tout un art de vivre", glisse-t-elle. "Que les urbains nous foutent la paix!", dit un homme à côté d'elle.

Non loin, Claude, adepte de "chasse en famille", est venu avec sa petite-fille Noéllie, 10 ans, munie d'une pancarte "Papi chasse, mami chasse, papa chasse, je veux continuer à chasser" à laquelle est attachée une palombe en plastique. "Les anti-chasse veulent nous supprimer nos traditions", affirme-t-il. Directeur de la Fédération des chasseurs des Landes, Régis Hargues juge la mobilisation "fantastique" étant donné le temps exécrable.

"Il y a des enfants, des femmes, toutes les générations Les chasseurs ont été le détonateur mais toute la ruralité est là", se félicite-t-il, avant d'ajouter: "On n'en peut plus de cet empire du bien qui vient nous dire comment gérer notre environnement!". En août, le Conseil d'Etat a jugé plusieurs techniques de chasse avec des filets (pantes, tenderies) ou des cages (matoles) contraires à la directive européenne "oiseaux" de 2009, qui interdit les techniques de capture massive d'oiseaux sans distinction des espèces capturées.

Dans la semaine, le gouvernement a toutefois mis en consultation plusieurs arrêtés pour ré-autoriser certaines de ces chasses, au grand dam des défenseurs de l'environnement. Une mesure interprétée comme un geste envers cet électorat très courtisé. La justice avait déjà jugé illégale, en juin, la chasse à la glu, qui consiste à piéger des merles et des grives sur des tiges enduites de colle, mais qui conduit à capturer aussi d'autres espèces d'oiseaux. 
 
• En Guyane

 Le 4 février dernier, une dizaine de chasseurs s'est déplacée à l'Office national des forêts (ONF) à Montabo (Cayenne) pour imposer une discussion avec ses responsables.

Ils dénonçaient alors la suppression de l'autorisation de sortie pour chasse vivrière pendant les horaires de couvre-feu. Une situation que les chasseurs ne comprennent pas et qui vient s'ajouter au contexte de tensions accrues au contact d'agents ONF et de gendarmes qui leur rappelleraient intempestivement l'interdiction de circulation motorisée sur les pistes de l'office des forêts. Ce, en imposant parfois pour ces agents leur méconnaissance de la législation... Lire la suite ici.
 
C’est en extérieur dans le carbet que la dizaine de chasseurs a pu être écoutée. - XPLP
 


Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

g6d 21.09.2021

A quand la caravane de la chasse aux vaccinés ? Au point où nous en sommes...

Répondre Signaler au modérateur
Smet 19.09.2021
Caravane de la chasse ?

D'ici peu on va peut-être voir l'utg nous sortir la caravane de la chasse...
Kkk ????

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
5 commentaires
Une

10 nouvelles offres d'emploi à saisir

France-Guyane avec Pôle emploi - Vendredi 17 Septembre 2021

6 commentaires
1 commentaire
A la une
4 commentaires
Société

Jean-Luc Melenchon en Guyane du 20 au 26 octobre

P.R - Dimanche 17 Octobre 2021

5 commentaires