• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Humanity First : l'association qui aide les personnes démunies à se nourrir

Marie ODRY (m.odry@agmedias.fr) Dimanche 14 Août 2022 - 18h49
Humanity First : l'association qui aide les personnes démunies à se nourrir
L'association Humanity First intervient dans les rues de Cayenne tous les jours, pour servir des repas chauds aux personnes démunies. - M.O

Humanity First est une association qui distribue principalement des repas chauds aux personnes les plus démunies. Depuis ses débuts, en mars 2020, il n’y a eu aucun jour où les bénévoles n’ont pas été effectué des maraudes dans le centre-ville de la capitale guyanaise.

Plus besoin de présenter les gilets oranges qui font des maraudes dans le centre-ville de Cayenne, ce sont les bénévoles d'Humanity First. Chaque jour, à midi, sans exception, dans les rues du centre-ville, pas moins de soixante-dix personnes attendent, bien souvent, leur seul repas de leur journée. Distribuée par les bénévoles, cette popote préparée par un prestataire local, est mise dans des boites en plastique refermables et fournis avec des couverts. La distribution se fait essentiellement à la place des Amandiers et à la place du Marché. À midi, les personnes en situations précaires sont au rendez-vous pour l'arrivée des véhicules de l’organisme.

Implantée en Guyane en mars 2020, soit quelques semaines avant l’arrivée de l'épidémie mondiale de la Covid-19, l'association a joué un rôle important lors du premier confinement : jusqu'à 600 repas par jour ont été donnés. Aujourd'hui en moyenne, c'est 150 repas qui sont distribués quotidiennement.

Des paniers alimentaires distribués

L'association vient en aide à toutes les personnes qui sont dans une situation très précaire. En plus des SDF, elle apporte son aide aux demandeurs d'asile. Pour ces personnes déjà logés par un organisme agrée, des paniers alimentaires garnis leur sont donnés une fois par semaine afin qu'ils puissent cuisiner dans leur hébérgement d'urgence. Ce système a été mis en place en attendant les 40 à 50 jours que l'allocation pour demandeur d'asile (ADA) leur soient versé. Ces personnes répertoriées, viennent au local, situé près de l'ancien squat de la Mâtine, chaque dimanche pour récupérer des denrées alimentaires.

Les bénévoles préparent les paniers alimentaires qui vont être distribués aux demandeurs d'asile sans revenus. - M.O


Aujourd'hui 14 août, ce n’était pas moins de 15 personnes demandeurs d'asile qui sont venues récupérer des sacs pour nourrir leur famille. Des pâtes, de la farine, du poulet, de l'huile, du sel, de la sauce tomate, des oignons... leur ont été chaleureusement donnés. En paralèlle, l'association oriente également les démarches administratives et médicales de ces personnes et participe aussi à la gestion du centre d'accueil temporaire des demandeurs d'asile.

Sarah faisait partie des quinze personnes venues chercher le panier alimentaire. - M.O


"Toute personne qui souhaite aider les autres est la bienvenue. C'est une association humanitaire qui accueille tout le monde, aussi bien les bénévoles que les bénéficiaires. Nous avons toujours besoin de petites mains ! " nous confie le président de l'association Basharat Muhammad

Pour participer aux actions humanitaires d'Humanity First, il faut envoyer un mail à : info@gf.humanityfirst.org
 
L'équipe de bénévoles d' Humanity First ce dimanche 14 août. - M.O
Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

Uku man 16.08.2022
Un stage pour Jayjay

Jayjay, qui haït gentiment les "étrangers" (alors qu'il est lui même ultra métissé), mériterai d'aller faire un stage de T.I.G anti-haine dans cette association ... en espérant qu'il comprenne.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
A la une