• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FAIT-DIVERS

Maternité : l'épouse du préfet n'aurait pas eu de traitement privilégié

Xavier-Paul Le Pelletier Mardi 6 Juillet 2021 - 13h33
Maternité : l'épouse du préfet n'aurait pas eu de traitement privilégié
L'entrée du pôle femme-enfant à l'occasion d'une expo photo - Archives

 Alors que le décès tragique, d'un arrêt cardiaque, d'une jeune mère de 24 ans enceinte de sept mois et son enfant à naître secouent depuis la fin de semaine dernière les activités du pôle femme-enfant du centre hospitalier de Cayenne, la famille de l'actuel préfet de la Guyane, Thierry Queffelec, semble de nouveau avoir été la cible de rumeurs infondées. L'épouse de ce dernier, qui était effectivement parturiente la semaine passée et a donné naissance à une petite fille, n'aurait bénéficié d'aucun traitement de faveur dans ses conditions de prise en charge selon le communiqué des services de la préfecture. Des informations confirmées par nos sources hospitalières. 

 Triste fin de semaine au centre hospitalier de Cayenne (CHC) où une jeune mère de 24 ans enceinte de sept mois, ainsi que son enfant à naître, sont décédés d'un arrêt cardique après que les équipes médicales en place semblent avoir tout tenté afin de pouvoir les sauver. Tandis que ce matin manifestait devant la direction de l'hôpital des membres de l'association Trop Violans afin de réclamer des éclaircissements quant aux conditions de prise en charge de cette jeune femme et de son bébé, des rumeurs concernant la famille du préfet de la Guyane Thierry Queffelec ont à nouveau circulé, concernant cette fois l'épouse de Thierry Queffelec, qui a mis au monde une petite fille jeudi dernier.

Les services de la préfecture ont produit un communiqué avant tout adressant ses condoléances à la famille des victimes, félicitant les équipes pour leur abnégation quotidienne, dénonçant toute rumeur de traitement privilégié concernant la prise en charge de l'épouse de Thierry Queffelec et s'indignant d'une "instrumentalisation indigne [...] utilisant la peine d'une famille en grand deuil". 

D'après nos informations confirmées en interne par nos sources hospitalières, l'épouse de 51 ans de Thierry Queffelec, aurait été placée dans une chambre de maternité dans la partie récemment incendiée du pôle femme-enfant et dont les rénovations n'auraient pas encore été totalement achevées. Des complications liées à cet accouchement auraient nécessité pas moins de deux jours d'interventions multiples. 48 heures durant lesquels le plus haut représentant de l'État sur le territoire aurait passé ses nuits aux côtés de son épouse, dormant dans un fauteuil et se couvrant de simples draps fournis par le personnel hospitalier.

Les rumeurs sur les réseaux sociaux évoquant la venue de personnel non-guyanais pour prendre en charge l'épouse de Thierry Queffelec et la mise à dispositon de moyens exceptionnels la concernant (comme une chambre ayant été spécialement décorée à cet effet) apparraissent donc comme tout autant infondées que les dernières fausses informations qui avaient circulé lors du premier tour du scrutin territorial.

À l'époque, il y a une vingtaine de jours, une photo de famille sur une plage aux eaux turquoises avait fuité sur les réseaux sociaux, indiquant de manière erronnée que le préfet, sa femme et ses enfants auraient été en vacances dans les Caraïbes au moment du scrutin. Alors même que le cliché avait été pris dans le Pacifique à l'époque où Thierry Queffelec y était encore en poste. 

La rédaction de France-Guyane adresse à nouveau ses condoléances à la famille de la jeune mère et de son bébé.


Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
10 commentaires

Vos commentaires

Benkwa973 08.07.2021

Et tout cela cautionné par FG...qui prête encore une fois ses pages à ces idées farfelues et xénophobes...

Répondre Signaler au modérateur
youpix973 07.07.2021
toujours aussi débiles

Dès qu'il s'agit de raconter des insanités , de faire enfler des rumeurs nauséabondes , çà se bouscule ...
Mais quand il s'agit de sujets sérieux qui pourraient faire avançer ce pays........
çà vole bas ...

Répondre Signaler au modérateur
dogs 07.07.2021

Je suis choquée que l'on puisse étaler la vie privée des gens dans un média et cela par l'intermédiaire de cette association trop violans qui n'a de cesse de harceler le personnel de l'hôpital de cayenne. Comme par hasard on n'entend pas de protestations venant de la nouvelle ctg. Alors on se sert de la misère des gens pour remuer la merde nauséabonde.Qui se trouve aux commandes Madame SAID par exemple?

Répondre Signaler au modérateur
montabo973 07.07.2021
Bienvenue

Bienvenue à cette petite Guyanaise!
Ces mauvaises personnes font Honte à ce pays.

Répondre Signaler au modérateur
philsa973 07.07.2021
Trop de calomnies....

Sur les réseaux, l'association trop violans 973 propage ce genre de fake. Vérifient ils leurs sources ? Vont ils s'excuser publiquement ?

Répondre Signaler au modérateur
Miroslav 07.07.2021

Bjr Phila,
Confirmez vous que trop violans a entretenu cette rumeur ?

Répondre Signaler au modérateur
Taïra 06.07.2021

Rumeurs nauséabondes.
Attention! Qui sème le vent récolte la tempête.

Répondre Signaler au modérateur
g6d 06.07.2021

Pour certains, tout est bon pour justifier leur haine

Répondre Signaler au modérateur
Zorglub1962 06.07.2021

Malheureusement les réseaux sociaux peuvent conduire certains démagogues à faire circuler n'importe quoi,comptant sur la crédulité et la paresse intellectuelle.

Répondre Signaler au modérateur
Garimpo 08.07.2021

...de leurs compatriotes.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
2 commentaires
7 commentaires
11 commentaires
A la une
1 commentaire
14 commentaires