• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
COVID-19

Les médecins généralistes peuvent désormais vacciner

S.R. Mercredi 28 Juillet 2021 - 10h25
Les médecins généralistes peuvent désormais vacciner
"Les vaccinodromes ont répondu à une demande à un moment donné, mais c'est aussi notre rôle en tant que médecin généraliste" assure Dr Jérémie Bouche, qui a un cabinet à Remire-Montjoly. - S.R.

 Face aux inquiétudes des patients, les médecins s’appuient sur une relation de confiance pour amener à la vaccination les indécis. Rencontre avec Dr Jérémie Bouche, premier médecin de Guyane à pratiquer la vaccination à son cabinet de Remire-Montjoly.

Quand est-ce que vous avez commencé à vacciner ?

La semaine dernière. J’ai vacciné pour la première fois jeudi dernier. Ça faisait suite à une réunion qu’on avait eue avec l’ARS la semaine précédente pour organiser les livraisons.
Comment s’organise la prise de rendez-vous ?

Je ne suis pas encore référencé sur Maiia, mais ça devrait être réglé dans la semaine. J’ai mis des affiches dans la salle, mais surtout j’en parle avec mes patients, je les informe. On parle de la vaccination à chaque consultation, ça fait partie des sujets qu’on aborde quasi systématiquement.
Il y a une démarche de sensibilisation derrière tout ça ?

On était très impatient de commencer la vaccination. Les vaccinodromes ont répondu à une demande à un moment donné, mais c’est aussi notre rôle en tant que médecin généraliste. On fait tous les autres vaccins, pourquoi pas celui-là ? D’ailleurs depuis que je vaccine certains patients semblent plus en confiance. Cela peut rendre l’accès à la vaccination plus facile pour certains patients. La sensibilisation à la vaccination c’est quelque chose que je fais depuis au moins 6 mois et que tous les généralistes font depuis le début de la campagne vaccinale.
Des médecins expliquent que les protocoles autour de la logistique sont compliqués, qu'en est-il ?

Je ne suis pas d’accord avec ça, c’est très simple. On a signé une convention avec l’ARS. Au quotidien on est en contact avec un grossiste en médicament qui livre les pharmacies et les hôpitaux (ndlr : la Société Pharmaceutique Guyanaise) et qui nous livre à la demande, une fois par semaine, le nombre de flacons que l’on souhaite. Ils sont conservés pendant près d’un mois dans un frigo dont la température fluctue entre 2 et 8°. Ces frigos sont équipés de sondes qui vérifient qu’on a pas de problèmes de courant ou de température. Pour la fièvre jaune, c’est la même chose, les flacons sont livrés avec une sonde qui vérifie que la température est maintenue à un certain niveau. Finalement ça a été assez simple de livrer les médecins qui étaient déjà équipés.
Vous devez toutefois “utiliser” toutes les doses contenues dans un flacon de vaccin Pfizer en un temps donné, c’est faisable ?

On a 6 heures pour utiliser les 6 doses. Comme on est obligé de vacciner sur rendez-vous, il faut rassembler 6 personnes sur ces périodes. La semaine dernière j’ai jeté deux doses car c’était le début, l’objectif sur les semaines suivantes c’est de ne jeter aucune dose. Le but c’est de minimiser les pertes.
La vaccination est prise en charge, moyennant les mêmes démarches que dans les autres centres de vaccination ?

C’est pris en charge à 100% par la sécurité sociale. Le patient ne fait pas d’avance de frais, c’est du tiers payant intégral. Comme lors d’un rendez-vous au vaccinodrome, le patient doit simplement se munir de sa carte vitale ou d’une attestation de droit.
Pourquoi les médecins ont-ils eu l’autorisation de vacciner après les officines ?

Dans l’Hexagone, ça faisait longtemps qu’ils vaccinaient parce qu’ils avaient des vaccins unidoses plus maniables en cabinets de ville. En Guyane, le choix s’est porté sur le Pfizer, il fallait s’organiser logistiquement pour qu’un grossiste livre et que les frigos soient équipés de sondes. On aurait pu commencer avant si on avait un autre vaccin.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
8 commentaires

Vos commentaires

Georges de Cayenne 29.07.2021
Le prix de notre liberté.

Dans l'histoire récente et moins récente, des hommes on pris des risques énormes et non calculés pour que nous puissions naître et vivre libres. Certains l'ont payé de leur vie. La vaccination ne présente que des risques calculés infimes. Si chacun prend cet infime risque qui consiste à se faire vacciner, alors nous retrouverons notre liberté d'avant la pandémie. Et je conclus par ma maxime du moment : "vos débats, je m'en fous, je suis vacciné !"

Répondre Signaler au modérateur
dny973 29.07.2021

Pour g6d: accepter de se faire injecter un produit qui n'a pas 2 ans d'existence, dont on ne connaît pas les effets réels à long terme et qui de surcroît, est réputé ne pas guérir de la totalement de la maladie mais en limiter les effets. Alors chacun a le droit de choisir s'il veut ou pas qu'on lui injecte un tel produit dans le sang. Les politiques qui votent ces textes sont les mêmes qui ne se vaccinent pas. Le président de la République lui même ne s'est pas fait vacciné. Donc chacun a le droit de choisir.

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 29.07.2021

On voit bien l'ignorance locale... Emmanuel Macron s'est fait vacciné fin mai.

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 30.07.2021
Qui vous a dit que Macron

s'est fait vaccinez fin mai??? Vous etes bien naif si vous avalez tout les bobars des media... Jack Atali a deja dit que le vaccin est fait pour TUER les vieux pour payez moins de retraite... Vous croyez donc que Macron aurait pris le vaccin? Il est pas fou, c'est un ex banquier! 100% certain il est pas vaccinez ni sa Brigitte qui est a "l'age dangereux" pour le covid!

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 30.07.2021

J'oublie à chaque fois le niveau lokal... suis-je bête...ceci explique cela...

Répondre Signaler au modérateur
Riri 28.07.2021

A ce compte là, on devrait aussi avoir le droit de choisir de payer ou non ses impôts, de respecter ou non le code de la route... C'est quoi votre définition de la liberté ?

Répondre Signaler au modérateur
g6d 28.07.2021

Chacun a le droit de choisir s'il veut vivre enfermé ou s'il veut limiter le risque de transmettre la maladie à des proches qui sont fragiles. Beaucoup de Guyanais préfèrent que l'Etat décide pour eux afin de continuer à se plaindre: trop facile mais sans avrnir !

Répondre Signaler au modérateur
dny973 28.07.2021

La vaccination s'organise. C'est très bien. Ce qui est déplorable, c'est l'obligation de se faire vacciner, qu'on le veuille ou non. Chacun à le droit de choisir

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
2 commentaires
7 commentaires
11 commentaires
A la une
1 commentaire
14 commentaires