France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
OBLIGATION VACCINALE

Des professionnels de santé entament leur premier jour de grève

S.R. Lundi 30 Août 2021 - 18h05

Certains professionnels du médico-social, infirmier(e)s libéraux et soignants ont suivi tous azimuts le mouvement de grève générale. Si leurs revendications sont disparates, l’obligation vaccinale reste le branle-bas de combat.

Le 26 août, une vingtaines de professionnels de santé a fait le déplacement devant la préfecture pour poser des questions aux participants à la cellule interministérielle de crise. © S.R.

Des affiches contre l'obligation vaccinale, devant la clinique Véronique, route de Baduel. © S.R.

Devant l'ARS, dès 6h, des manifestants ont lancé le premier mouvement de protestation. © S.R.

A l'EHPAD Saint-Paul, plusieurs aide-soignant(e)s étaient mobilisé(e)s. © S.R.

A l'EHPAD Saint-Paul, plusieurs aide-soignant(e)s étaient mobilisé(e)s. © S.R.

Le 26 août, une vingtaines de professionnels de santé a fait le déplacement devant la préfecture pour poser des questions aux participants à la cellule interministérielle de crise.  - S.R.
Des affiches contre l'obligation vaccinale, devant la clinique Véronique, route de Baduel. - S.R.
Devant l'ARS, dès 6h, des manifestants ont lancé le premier mouvement de protestation. - S.R.
A l'EHPAD Saint-Paul, plusieurs aide-soignant(e)s étaient mobilisé(e)s. - S.R.
A l'EHPAD Saint-Paul, plusieurs aide-soignant(e)s étaient mobilisé(e)s. - S.R.
 « Nous demandons à avoir un temps de recul, un principe de précaution, un droit de réserve sur le fait de devoir se vacciner et nous avons cette loi qui nous donne l'obligation de cesser notre activité si nous ne souhaitons pas, de facto, nous vacciner ». En quête de réponses quant aux adaptations possibles de la loi du 5 août 2021 en Guyane, Mylene Mathieu, présidente de l’URPS des infirmiers libéraux, était accompagnée d’une vingtaine de professionnels pour interpeller le préfet au cours de la CIC du 26 août. 

« Il risque d’y avoir une mise en danger de la population. Ce à quoi le préfet nous a répondu qu’il allait faire appel à des renforts, mais en libéral ça ne pourra pas se faire. » résumait-elle à la fin de cet entracte imprévu, mais jugé essentiel pour l’URPS, qui compte quelques 349 professionnels de santé dans ses rangs, dont 75 sont non-vacciné(e)s selon Mylène Mathieu.

Ce lundi 30 août, au premier jour de la grève générale annoncée la semaine dernière, les mobilisations des réfractaires se sont voulues volontairement affichées, ou sommairement signifiées. Devant l’Agence Régionale de Santé, des membres du collectif PLPG (Panga Lasanté Pèp Gwiyanè a), le secrétaire général de l’UTG ou encore Mylene Mathieu ont fait le choix de la bravade, en bloquant simplement à l’aide de chaises et de tables l’avenue des Flamboyants, empêchant le passage des véhicules. Symbolique de la gestion de la crise sanitaire, l’ARS était partiellement bloquée ce lundi.
"Il faut que ça reste un choix personnel"
Le secteur médico-social est aussi concerné par l’obligation vaccinale. Preuve en est, des pancartes déployés aux abords des différents EHPAD, Instituts médico-éducatifs ou cliniques attestent du désarroi et de l’inquiétude d’un pan entier des professionnels de la santé. Des aides-soignants, personnels éducatifs ou encore des auxiliaires de vie ont pris part au mouvement de grève générale, notamment à l’EHPAD l’Ebène, à l’IME Yepi Kaz Apajh de Remire-Montjoly ou encore à la Clinique Véronique, à Cayenne.

« On ne comprend pas pourquoi, après 18 mois de bons et loyaux services, on nous demande des tests PCR toutes les 72h pour travailler. » résumait ce lundi après-midi Jean-Marc Nemouthe, secrétaire général de l’union locale de Cayenne à l’UTG. Une première étape, car dès le 15 septembre l’ensemble des soignants concernés par l’obligation vaccinale devront justifiés de l’administration d’une dose de vaccin, au moins, sous peine de suspension.

« Ils peuvent nous proposer les reports qu’ils veulent, ce n’est pas ce qu’on demande, on demande d’enlever ça. Il faut que ça reste un choix personnel. » poursuit Jean-Marc Nemouthe, qui est également soignant au sein de l’association « l’Ebène ». Du côté de l’EHPAD Saint-Paul, une petite dizaine d’aide-soignant(e)s a fait connaître son refus de l’obligation vaccinale ce lundi. A travers des pancartes d’abord, puis en plaçant les directeurs et responsables de l’association gestionnaire face à un imbroglio. « Il n’y a aucune solidarité, que ce soit de la part de l’AGAPA [pour Association Guyanaise d’Aide aux Personnes Âgées] ou de la direction. » a confié à France-Guyane une des aides-soignantes de l'EHPAD. Sur place, dans un service qui concentre une quinzaine d’aides-soignants, le préavis de grève présenté il y a cinq jours à l’équipe dirigeante n’a fait l’objet d’aucune réaction.

Le live Facebook de France-Guyane :



« Quand ils ont vacciné les personnes âgées à l’ATG, les autres n’ont pas voulues. Moins de 50% des autres résidents ne sont pas vaccinés poursuit Jean-Marc Nemouthe, avant de conclure : depuis la vaccination, il y a quatre morts suspects dans les résidences, mais ça on ne l’entend pas. » Les grévistes ont annoncé un "durcissement" du mouvement dans les prochains jours.  

À noter qu'au Centre Hospitalier de Cayenne, 11 grévistes ont été comptés ce lundi, sur la totalité des effectifs. Au Centre Hospitalier de Kourou, aucun gréviste n'a été compté.

 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
11 commentaires

Vos commentaires

cap40 04.09.2021
hé les gars...

Hé les gars vous n'avez rien compris...Vous avez perdu et comme vous savez que vous avez perdu votre seule motivation sera d'emmerder les autres comme en 2017 et de faire sombrer encore un peu plus Votre territoire... tyrannisé par l'état voyou.

Répondre Signaler au modérateur
HIHIHI 31.08.2021
hey ben Jayjay??

Jayjay aurait il de la fièvre et du mal à respirer aujourd'hui?

Je suis très inquiet...

J'ai pris pour habitude de me délecter de son phrasé et de sa pensée profonde qu'il nous expose chaque jour comme le coq chante fièrement chaque matin les deux pattes dans la m*rde.

Hâte de retrouver ses fines analyses géopolitiques, ses avis sur une crise sanitaire mondial et ses petits relents racistes qui ne gâchent rien.






Répondre Signaler au modérateur
g6d 31.08.2021

JJ5, ne nous donne plus son avis éclairé sur ce sujet. Est il censuré ou malade ?

Répondre Signaler au modérateur
Bouyon Wara 31.08.2021
flop

Le risque, c'est que ces personnes minoritaires fassent de la surenchère pour se faire entendre...
Ce matin, la route est bloquée devant l'ARS... qui est à 10 mètres de l'hôpital!!! Dans quel monde on bloque une route qui mène à un hôpital en toute impunité?!
Donc moi si je dois venir en urgence, je dois réfléchir à tout ça et anticiper pour faire le grand tour?!

Répondre Signaler au modérateur
HIHIHI 31.08.2021

Moi qui espérais faire des apéros/dominos sur les ronds points tout en faisant prospérer mon indice de masse corporelle...
Je suis déçu

Répondre Signaler au modérateur
g6d 31.08.2021

Questions: Pourquoi les médecins et les sages-femmes ne se mobilisent pas, alors qu'ils sont les plus informés médicalement ? Pourquoi les employés des hôpitaux ne se mobilisent pas plus alors qu'ils sont en contact avec la réalité et non pas aux cancans développés sur les réseaux sociaux ? Les fantasmes liés à la vaccination ont de beayx jours devant eux, vu les sources d'information préférées de beaucoup. Même Serville n'a rien trouvé à redire après sa visite au CHC. Quant au durcissement à venir, effectivement, vu le nombre de personnes mobilisées, ce sera nécessaire pour FG fasse de nouveau la promotion des antivax

Répondre Signaler au modérateur
Georges de Cayenne 31.08.2021
Flop ?

Flop ?

Répondre Signaler au modérateur
Affreux Jojo 31.08.2021

Flop.

Répondre Signaler au modérateur
jesaispas 31.08.2021
conscience professionnelle

349 professionnels de santé dans ses rangs, dont 75 sont non-vacciné(e)s selon Mylène Mathieu.
Donc 21,5% parlent revendiquent pour 78,5 % c'est la démocratie Guyanaise
La 1ere règle pour un soignant c'est quand même de ne pas contaminer ou pire tuer ses patients

Répondre Signaler au modérateur
jesaispas 31.08.2021
LOGIQUE

La vaccination en milieu professionnel protège les personnes exposées à un risque biologique causé par l'exposition à des agents pathogènes (10% des salariés environ), mais elle a aussi un intérêt collectif car elle contribue à la diminution de la propagation des microbes et des virus.LOGIQUE mais pas pour tout le monde même si ils ont fait des études dans ce domaine

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
21 commentaires
6 commentaires
A la une