• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CORONAVIRUS

Vaccins : Le Suriname passe le cap des 200.000 injections

Eric Gernez Samedi 3 Juillet 2021 - 15h11
Vaccins : Le Suriname passe le cap des 200.000 injections

Ce week-end le pays va passer le seuil de 200.000 injections de vaccins anti-covid. Sur ce chiffre, on s'approche des 40.000 personnes entièrement vaccinés.

Des débuts difficiles

La vaccination au Suriname ne reposait au début que sur les espoirs offerts par le programme d'entraide internationale Covax. En partie géré par l'OMS et L'Unicef, ce fond se tourne en priorité vers les pays africains et le Suriname envisageait ainsi d' attendre jusqu'à fin 2023 pour obtenir suffisamment de doses pour le pays. Inimaginable attente dans un pays à l'économie en ruine et où l'on a bien conscience de la place imminente de la vaccination pour sortir de la crise.
A ce moment, le pays étant sur endetté, il ne peut pas envisager d'achat de vaccins, les prévisions sont sombres et l'espoir d'une sortie de crise s'éloigne alors.

Alors que chez notre voisin de Guyane la vaccination démarrait en début d'année, nous en étions toujours à observer la progression de l'épidémie sans pouvoir agir. Les vaccinations ont commencé ici en Mars, timidement avec les arrivées de quelques lots.

La crise sanitaire précipite les événements
Au mois d'Avril, alors que les contagions se multiplient, le taux d'occupation des hôpitaux arrive à saturation et le nombre des décès grimpe en flèche.
C'est alors que la communauté internationale ne peut plus ignorer le sérieux de la situation. Les liens historiques qui nous unissent aux Pays-Bas les motivent à réagir. La communauté surinamaise vivant en Hollande a fait pression, les médias aussi, et finalement le gouvernement néerlandais décide d’aider le Suriname.
L’annonce tombe comme celle d’une grande lueur d’espérance : les Pays-Bas vont donner plus de 700.000 vaccins au Suriname !

La vaccination s’organise

Fin Mai, un premier lot de 90.000 vaccins Astrazeneca arrive au Suriname. Nous étions à ce moment à 69.000 injections réalisées pour tout le pays. Une organisation remarquable se met alors en place pour vacciner en masse. Nous sommes en pleine crise sanitaire, les hôpitaux débordent, le gouvernement s’apprête à reconfiner le pays. Le nombre des décès inquiète la population au début réticente à l’idée du vaccin et qui maintenant commence à changer d’opinion. La campagne de vaccination arrive donc dans un environnement propice.

De nombreux lieux de vaccinations sont organisés en ville, on voit se former des villes d’attentes pour obtenir une injection. L’initiative de ‘Drive-in’ est prise et fonctionne très bien. Le week-end des 12 & 13 juin se seront ainsi plus de 17.000 doses qui seront injectées.
Le mois de juin aura été très productif avec plus de 100.000 doses administrées.




Les perspectives et les réticences.
D’autres pays rejoignent le mouvement de solidarité initié par les Pays-Bas. La France, avec l’aide de la Guyane s’est illustrée par la fourniture d’oxygène et envisage en termes de vaccination de partager ses doses de Pfitzer sur le bassin de population du Maroni. La Chine fournit 100.000 doses du vaccin Sinopharm. Aux dires de l’ambassade de Chine, la communauté chinoise déclare avoir plus confiance dans ce vaccin. Les Pays-Bas vont également fournir 30.000 doses de vaccins Johnson & Johnson, qui seront réservées aux communautés de l’intérieur pour des raisons de logistique. Sa qualité de mono-injection facilite aussi l’opération en éliminant l’aléatoire prise de deuxième injection sur un public difficile à motiver.
On aborde ainsi le sujet des réticences. Si la vaccination en ville se présente plutôt facile à réaliser, il reste de grosses difficultés à convaincre les populations de l’intérieur, plus méfiantes et accordant un crédit limité à une technique de soins qui vient d’ailleurs. La part belle est faite aux remèdes traditionnels.
Peu à peu, cependant, et au fil des décès au sein de cette même communauté, les idées évoluent.

Nos espoirs
Le gouvernement envisage une couverture de vaccination complète avec deux injections au niveau de 70% pour la fin de l’année. Cet objectif semble techniquement réalisable maintenant avec le nombre de doses qui nous ont été promises. Petit à petit les mentalités évoluent en faveur du vaccin et des campagnes par secteurs professionnels la promulguent au rang de ‘quasi obligatoire’. Notre économie va pouvoir redémarrer et donner le grand bol d’air dont nous avons besoin.
Une ouverture des frontières se dessine. Pour nos amis guyanais, l’entrée dans le pays se fera très certainement sous condition de vaccination.

Les données en temps réel en Guyane et dans le monde sur le COVID-19
Retrouvez les données sur les chiffres de l'épidémie en Guyane, sous la forme de tableaux et courbes actualisés chaque jour avec le nombre de cas et l'évolution de l'épidémie de coronavirus.
Consultez également les données des pays dans le monde touchés par l'épidémie.
» Accédez aux données

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
9 commentaires

Vos commentaires

pere foutard 13.07.2021
Eux au moins

N’ont pas suivi ce charlatan de Gourbeyre qui prétendait avoir la parade à Tous les virus dont le Covid avec sa bouillie a base de rhum et virapik.

Répondre Signaler au modérateur
bozo 04.07.2021
C'est Honteux

Que les habitants de guyane soient aussi cons...
Le Surinam a vacciné en moins d'un mois, plus de personnes que la Guyane ne va pouvoir vacciner en 12 mois... On est vraiment des cons ici en Guyane, il n'y a pas d'autre mot.

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 04.07.2021
et c'est quand

qu'on peut retourné a Paramaribo? sa manque comme meme...
Le taux de change actuel te permet de vivre comme un prince labas! Vite rouvrez la frontiere, la parted c'est fini la!

Répondre Signaler au modérateur
Vieux blanc 05.07.2021

Vous avez été entendu. Le Surinam programme une réouverture de ses frontières aux personnes vaccinées. Pas de chance Môssieur jayjay5 il va vous falloir attendre la disparition du virus pour pouvoir aller faire le touriste riche.

Répondre Signaler au modérateur
HIHIHI 06.07.2021
Sacré JAYJAY5 le comique

Guyane décollé JAYJAY !! HIHIHI

Répondre Signaler au modérateur
g6d 03.07.2021

En Guyane, nous sommes gâté pourris au point de faire la fine bouche sur la vaccination puisque nous serons sauvé par les professionnels venant de la Métropole si besoin. Facile de fanfaronner quand on a une assistance assurée. En Guyane, nous ne sommes pas prêts d'assumer nos choix. Trop facile après de critiquer le préfet et l 'État qui comblent nos insuffisances.

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 04.07.2021
c'est pas la fine bouche

Les Guyanais et Antillais ne sont pas pro vaccin, c'est comme sa, on dirait que le gouvernement le decouvre, on veut pas de vos cochoneries, ici on se soigne avec les plantes depuis longtemps, c'est plus sein que vos saletées de big pharma.

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 05.07.2021

On voit que ça marche bien... obésité, prévalence des maladies cardiovasculaires...diabète, hypertension...et après le bon guyanais va faire le beauf au Suriname...mais restez donc dans votre région arriérée.

Répondre Signaler au modérateur
Affreux Jojo 03.07.2021
Les mots me manquent...

...pour dire à quel point je nous trouve ridicules.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
7 commentaires
3 commentaires
2 commentaires
A la une
1 commentaire
15 commentaires