• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CORONAVIRUS

Deux décès Covid de personnes pourtant totalement vaccinées

XP.LP. et I.J Lundi 26 Avril 2021 - 10h27
Deux décès Covid de personnes pourtant totalement vaccinées
Le centre hospitalier de Cayenne (CHC) - Archives

Dans un communiqué de l'ARS, le centre hospitalier de Cayenne (CHC) indique que deux de ses patients récemment décédés des suites du coronavirus avaient reçu leurs deux doses d'injections Pfizer fin février. Ils étaient porteurs de lourdes comorbidités et leur cas fait désormais l'objet d'un signalement aux autorités sanitaires nationales.

 Comment deux patients ayant pourtant complétement suivi le protocole vaccinal Pfizer ont-ils pu contracter le Covid et ne pas en réchapper ? C'est la question à laquelle tenteront de répondre les plus hautes autorités sanitaires de l'Etat au cours de leurs investigations concernant ces deux personnes qui ont été hospitalisées au CHC. Le séquençage de leurs prélévements est actuellement en cours afin de déterminer le type de la souche à l'origine de leur contamination.

Présentant des antécédents de comorbidités très lourdes, ces deux patients auraient été admis alors qu'ils étaient déjà dans un état de très grande fragilité. Un trouble du système immunitaire de l'une de ces personnes pourrait être une explication envisageable quant à l'efficacité moindre du vaccin, selon le communiqué. 
3 injections d'un vaccin ARN messager préconisées pour les personnes sévèrement immunodéprimées
L'ARS Guyane rappelle donc la préconisation du 14 avril de la direction générale de la santé qui incite toute personne sévèrement immunodéprimée à aller recevoir trois injections d'un vaccin à ARN messager. La dernière dose devant être administrée à quatre semaines d'écart de la précédente et sans tarder.

En attendant les résultats d'analyses plus approfondies, le Dr Kazanji, interrogé sur le sujet, a rappelé que tous les vaccins - quels qu'ils soient - ne peuvent pas être aussi efficaces sur les personnes dont la santé est fragile que sur celles en pleine santé :




Le conseil scientifique, interrompu par l'annonce du communiqué, a également retenu que les personnes décédées avaient une immunité fragilisée et que cela ne remettait pas en question, en l'état, les résultats scientifiques démontrant l'efficacité du vaccin. Le chef de service de réanimation et professeur Djossou du centre hospitalier de Cayenne, apportera plus d'éléments d'information cet après-midi.
La rédaction de France-Guyane adresse ses condoléances aux familles et proches des victimes.


Les données en temps réel en Guyane et dans le monde sur le COVID-19
Retrouvez les données sur les chiffres de l'épidémie en Guyane, sous la forme de tableaux et courbes actualisés chaque jour avec le nombre de cas et l'évolution de l'épidémie de coronavirus.
Consultez également les données des pays dans le monde touchés par l'épidémie.
» Accédez aux données

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
6 commentaires

Vos commentaires

aouara 29.04.2021

Les vaccins arn messager sont le résultat de plus de 20 années de travail. Ils ne sont pas sortis de terre par l’opération du “ saint esprit” ces vérités ne sont pas visiblement à la portée de tous.
Ce vaccin constitue une avancée technologique et médicale hors du commun. Il s’agit d’ une véritable révolution qui augure des progrès pour traitement d’ autres maladies ( cancer par exemple)
Contre le covid les premières données qui nous parviennent confirment son efficacité. Mais.... défaut de culture... défaut d’instruction.... défaut de réflexion.... défaut d’intelligence.....

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 01.05.2021

Commentaire supprimé par la rédaction

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 28.04.2021

Pour les idiots qui feraient mieux de lire avant d'écrire...
https://www.google.com/amp/s/www.lci.fr/amp/sante/covid-19-un-vaccin-peut-il-vraiment-etre-mis-au-point-en-seulement-un-an-2171305.html

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 28.04.2021
Et voila...

Encore une preuve de la non efficacité de ses pseudo vaccins. Quand on sait qu'un vaccin, il fait 10 voir 20 ans pour le concevoir, le vaccin anti covid s'est fait en moins d'un an! Il ne faut pas prendre les gens pour des C ! Nous ne sommes pas des cobaïes pour les labos !

Répondre Signaler au modérateur
AS 26.04.2021
"on va tous crever" ?

Soit les personnes avaient le SIDA, auquel cas, il est logique que le vaccin n'agisse pas sur eux, ou très peu. Car le sida s'attaque justement aux cellules immunitaires, comme celles qui sont produites grâce à une vaccination.

Soit elles n'avaient pas le SIDA et auquel cas c'est grave car ça veut dire que le vaccin n'a pas le résultat escompté et on a plus qu'à reprendre tous en cœur la formule
"on va tous crever"

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 27.04.2021

Vous êtes vraiment ignorant car le SIDA est loin d'être la seule maladie qui perturbe le système immunitaire. Il suffit que les patients aient un cancer et suivent une chimiothérapie ou une radiothérapie. Ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres. La bêtise qui s'écrit sans complexe sur FG...

Répondre Signaler au modérateur
mikeromeo 26.04.2021

Comment ?
Le vaccin protège à 97%. Pas 100%. C'est l'immunité collective, comme avec la ceinture de sécurité.
Et quel est l'âge des patients ?

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
4 commentaires
6 commentaires
3 commentaires
9 commentaires
1 commentaire
A la une