• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CORONAVIRUS

47% de cas en plus sur l'île de Cayenne - un taux d'incidence proche des 300

XP.LP. Mardi 27 Juillet 2021 - 17h23
47% de cas en plus sur l'île de Cayenne - un taux d'incidence proche des 300
Les soignants des services de réanimation du centre hospitalier de Cayenne - IJ

Alors que la baisse tant attendue a pu mettre un terme à la troisième vague en Guyane et permettre aux guyanais de récupérer une dose certaine d'autonomie : cette tendance est désormais interrompue. En cause des chiffres sur l'île de Cayenne et particulièrement dans le chef-lieu qui s'envolent. 

 241 : c'est le taux d'incidence du jour, soit le nombre de malades pour 100 000 habitants sur sept jours glissants. Ce taux d'incidence qui se veut le métronome de nos libertés en Guyane est donc malheureusement à nouveau significativement en hausse et proche du cap des plus fatidiques des 300 qui pourrait bel et bien signifier de nouvelles mesures de freinage plus dures nous concernant.

Cette augmentation qui correspondant à une hausse de 25% en comparaison de la semaine passée est d'autant plus à surveiller qu'elle concerne l'ensemble d'un territoire qui connait pourtant dans certaines zones une situation stabilisée ; notamment sur le littoral Ouest. C'est donc à Cayenne, "ville-capitale" et dans son agglomération des communes de Rémire-Montjoly et Matoury que se fait le plus ressentir ce regain de croissance et que ce fameux cap des 300 est déjà dépassé.

Rien de moins que 47% de nombres de cas en plus ont été enregistrés entre la semaine précédente et cette semaine pour un bassin de population représentant la grande majorité des habitants de Guyane. 

Alors que la vaccination vient de franchir le lundi 26 juillet, le cap symbolique des 100 000 injections délivrées à des guyanais, celle-ci ne va pas au rythme escompté par les autorités qui expliqueraient aussi par un relâchement certain des gestes barrières cette nouvelle hausse des contaminations. Notamment toujours sur l'île de Cayenne qui a vu fleurir un bon nombre de rassemblements n'allant pas dans le sens des mesures de freinage. De plus, l'ensemble des patients admis en services de réanimation ne seraient que des personnes non-vaccinées, témoignant ainsi d'une certaine efficacité du vaccin contre les formes graves du coronavirus.

Un coronavirus dont les variants sont de plus en plus établis au sein de notre population ; particulièrement le variant gamma, dit "brésilien", car initialement identifié à Manaus et représentant désormais plus d'un quart des contaminations détectées en Guyane. Autre facteur de préoccupation, celui de la croissance de malades concernés par le variant delta, dit "indien", que le gouvernement semble présenter comme probable responsable d'une quatrième vague à venir sur le territoire hexagonal et donc responsable des futures mesures restreignant ce que leurs détracteurs considèrent comme les libertés fondamentales des Français. 

Les services de l'État ont pourtant ce week-end démontré qu'une liberté fondamentale pouvait constituer un motif impérieux, à l'instar de celle de manifester qui a permis aux participants à la caravane de la Liberté de franchir sans accrocs le PCR d'Iracoubo afin de se rendre vers Saint-Laurent du Maroni.

Autre liberté, celle d'entreprendre, que le président du Tribunal Administratif a estimé vendredi comme suffisament fondamentale pour qu'il produise une ordonnance mettant fin aux motifs impérieux pour les personnes non-vaccinées concernées, souhaitant se rendre hors du territoire, au même titre que la liberté fondamentale d'aller et venir. Ce, dans un contexte où l'arrêté produit en date du 17 juillet, n'aurait plus comporté de mesures suffisament proportionnées et pouvant donc constituer une atteinte à ces libertés fondamentales. Pourtant, la situation sanitaire étant cette semaine ce qu'elle est au regard des chiffres, les services préfectoraux ont produit dans la même journée un nouvel arrêté rappelant l'obligation de la détention d'un de ces motifs impérieux désormais si bien connus des guyanais, dans le cas de personnes non-vaccinées ayant pour projet de voyager.

Les détails dans notre entretien avec Me Charlot, représentant la CGPME (confédération guyanaise des petites et moyennes entreprises) pour qui le Tribunal administratif a produit cette ordonnance.
 
Les chiffres du jour
Pour la journée du mardi 27 juillet 2021, deux nouveaux décès sont malheureusement à déplorer, portant le nombre total de victimes enregistrées en Guyane à 179 morts depuis le 4 mars 2021. Les 128 nouveaux cas détectés augmentent le nombre de malades confirmés à 29 814 depuis la même date, soit désormais un dixième de notre population.

Covid info du 27 juillet 2021 - ARS


Le nombre d'hospitalisation est en hausse avec 91 lits occupés, tandis que celui des réanimations a baissé à 29. Le taux de positivité connait lui aussi une hausse de deux points en comparaison de la semaine passée, désormais à 9,6% des 1331 tests réalisés sur les 24 heures écoulées depuis le dernier point covid produit hier.

Enfin, signe indéniable de la concentration du virus dans l'agglomération de Cayenne, le nombre de nouveaux cas détectés depuis hier est quasiment trois fois supérieur à ceux de l'ensemble du reste du territoire.

La prudence reste ainsi de mise, particulièrement sur l'île de Cayenne et il est rappelé par les autorités que ce sont les gestes barrières et la vaccination qui constituent les seuls véritables remparts face au virus.
Les données en temps réel en Guyane et dans le monde sur le COVID-19
Retrouvez les données sur les chiffres de l'épidémie en Guyane, sous la forme de tableaux et courbes actualisés chaque jour avec le nombre de cas et l'évolution de l'épidémie de coronavirus.
Consultez également les données des pays dans le monde touchés par l'épidémie.
» Accédez aux données

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
5 commentaires

Vos commentaires

Miroslav 28.07.2021
Vers un confinement ?

A l'allure où vont les choses, la Guyane se dirige tout droit vers un nouveau confinement et de nouvelles restrictions. Les Antilles sont en avance sur nous et semblent submergées par la quatrième vague. La rentrée scolaire aura-t-elle lieu en septembre ? Le carnaval 2022 pourra-t-il avoir lieu dans ces conditions. Rien n'est moins sûr...

Répondre Signaler au modérateur
MAGOU 28.07.2021
LES BALAYETTES, JUDO OBLIGE !!!

Les services de l'État ont pourtant ce week-end démontré qu'une liberté fondamentale ne pouvait constituer un motif impérieux de foutre le bordel, seul but des participants à la caravane de la Liberté. Aucune info concernant le déroulement de l'opération !!!

Attention à vos analyses des chiffres souvent loin de la réalité !
Baisse !!! : de quoi parlez-vous ???
Bonne nouvelle : -2 en Réanimation = +2 Décédés
Reprenez vous faites la part des choses !!!

Répondre Signaler au modérateur
Laguya2020 28.07.2021
Stop au bourrage de crâne

Des chiffres bourrage de crâne...
Peut on nous dire de quelle maladies souffraient par ailleurs les 179 personnes décédées depuis le 4 mars 2020 soit à peine 0,05 % de la population (cancer, maladies cardiaques, vieillesse, diabète Alzheimer etc etc?) ainsi que leur âge...
Combien d accidentés de la route dans le même temps?
Enfin combien de naissances durant cette même période ? Car enfin l histoire ne retiendra que cela:le taux d accroissement de la population guyanaise.
La protection des personnes vulnérables est importante.Les précautions dans les lieux publics tels que les hôpitaux, les ephads et maisons de retraite.Ce qui ne signifie pas qu il faille vacciner à la chaîne comme le voudraient certains (cf charlot dans les Temps modernes).
Arrêtons de terroriser la jeunesse. Il est vrai que ces jeunes ne votent pas et se désintéressent de la politique au contraire des retraités qui font pression sur les autorités pour étouffer la société et empêcher les jeunes de vivre.

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 28.07.2021
merci

pour vot bon sens! 179 morts mais parmit eux combien avait une esperance de vie de moins de un an? combien avait plus de 70 ans??

On dirait que desormais ya plus qu'une cause de mort (covid)!

Répondre Signaler au modérateur
Garimpo 28.07.2021

De la a imaginer que les 300 « caravaniers » ( restons polis) aient allègrement répandus delta et Gamma a l’ouest...
Faut être patient avec ces grands enfants.
Consternant.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
7 commentaires
3 commentaires
2 commentaires
A la une
1 commentaire
14 commentaires
Une

Un corps retrouvé au Saut Bief

S.R. - Lundi 20 Septembre 2021