France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
POLITIQUE

Municipales à Apatou : Moïse Edwin en tête de peu au 1er tour

La Rédaction Dimanche 5 Septembre 2021 - 08h45

Les Apatouciens votaient aujourd'hui pour le premier tour des nouvelles élections municipales, organisées après l'annulation définitive de l'élection de Paul Dolianki en juin dernier. Moïse Edwin, déjà présent aux dernières élections, arrive en tête avec 37,02% des suffrages portés sur son nom (515 voix). Gérard Fati, frère de l'ancien maire déchu, se place second avec 36,16% des voix (503 voix). Laurietta Carolina, première femme bushinenge tête de liste à Apatou et soutenue par Gabriel Serville, arrive troisième avec 25,23% (351 voix). Les trois candidats peuvent ainsi se maintenir au second tour. Le positionnement de Lauriette Carolina sera déterminant pour l'issue du second tour. À suivre sur France-Guyane !

  • Benoît Sida a ouvert l'urne des 712 bulletins du bureau Numéro 1 © Florentin POPIEUL

  • Il faut gérer l'afflux de monde sur le bureau principal. Les Apatouciens répondent présent aux urnes. © Florentin POPIEUL

  • 21% de participation à 11h00. La file d'attente s'allonge..pour rappel le bureau principal avait dû fermé à 21h00 lors des dernières élections municipales. © Florentin POPIEUL

  • "Glenda" personnalité locale et habitante de Maiman © Florentin POPIEUL

  • Les premiers habitants viennent voter en tenue traditionnelle. Ici Fernando Abe. © Florentin POPIEUL

  • Certains votes comptent doublent à Apatou. Les jumeaux Yenoumou, Curt et Irwin donneront deux voix pour le candidat de leur choix. © Florentin POPIEUL

  • Déjà presque 1hoo d'attente au bureau principal. La participation s'annonce historique. © Florentin POPIEUL

  • Moïse Edwin a voté au bureau n°2 ce matin © Florentin POPIEUL

  • Le décompte a commencé dans le bureau principal qui a deux fois plus de votants que les deux autres. © Florentin POPIEUL

  • Le comptage commence. © Florentin POPIEUL

  • Auguste Richenel, vice sénateur de Marie-Laure Phinera Horth et anciennement 5e adjoint de la liste de Paul Dolianki a rejoint Laurietta Carolina. Il aura voté deux fois avec une procuration. © Florentin POPIEUL

  • Regilio Atoukou, 2e tête de liste de Laurietta Carolina a voté dans les derniers candidat de la journée. © Florentin POPIEUL

  • Naïsso Aline sera la dernière votante de la commune aujourd'hui à 18h48

  • Moïse Edwin tente à nouveau sa chance © Florentin POPIEUL

  • Gérard Fati un candidat familial © Florentin POPIEUL

  • Laurietta Carolina, première femme bushinenge tête de liste à des élections municipales © Florentin POPIEUL

 
 
60,21 % de participation à 17h00

2041 inscrits
1229 votants


Bureau 1
Votants 582
Inscrit 1009

Bureau 2
Votants 297
Inscrit 422

Bureau 3
Votants 350
Inscrit 610

Passage en revue des candidats et de leurs équipes :

• Moïse Edwin tente à nouveau sa chance

C’est en quelque sorte le seul survivant des dernières élections municipales puisque ses deux candidats d’alors, Paul Dolianki (élu à 50,46%) a été rendu inéligible (voir nos éditions précédentes), et Romaric Baya (21.07%) n’a pas souhaité se représenter.

Âgé de 49 ans, Moïse Edwin est un familier de la vie politique apatoucienne, 1er adjoint du maire Gérard Amayota (2001-2008), il a par la suite été à deux reprises tête de liste de l’opposition face à Paul Dolianki.

En mars 2020, il réalise 28.46% des voix au premier tour. Parallèlement à cet engagement politique il occupe la fonction de principal adjoint du collège de la commune.

À la tête d’une liste nommée « Alliance Citoyenne pour le renouveau d’Apatou », Moïse Edwin axe sa campagne sur le besoin de « probité et d’empathie » dont aurait besoin la commune pour tourner définitivement la page des déboires de l’ancien maire. Seul candidat à afficher des soutiens partisans, il est soutenu par le Parti Socialiste Guyanais ainsi que par La Guyane Insoumise.
Points du programme
Implantation d’écoles de proximité dans les écarts de la commune, bitumage de toutes les routes de la commune, poursuite de l’adduction en eau potable, création d’un fond de solidarité municipale pour les entreprises, mise en place d’un foncier pour la construction de logements sociaux, création d’un jardin botanique, installation d’un skate-park…

Moïse Edwin tente à nouveau sa chance - Florentin POPIEUL

• Gérard Fati un candidat familial

Ce n’est autre que le frère de Paul Dolianki, l’ancien maire de la commune qui a été désigné pour être la tête de liste de la majorité municipale sortante.

Installé en France hexagonale depuis plusieurs décennies il est revenu sur Apatou il y a quelques mois pour lancer sa candidature et tenter de conserver la mairie dans le giron familial. À la tête d’une liste nommée « L’Union fait la force », il a le soutien de la plupart des anciens élus de la majorité de de l’ancien maire déchu : Denis Galimot, Samson Saint-Eloi… Il entend « amplifier les projets qui sont sur les rails » et met en avant son expérience acquise au cours de ses différentes expériences professionnelles en France hexagonale (contrôleur de gestion, directeur d’organisme de sécurité sociale) pour promettre « une gestion utile de l’argent public et respectueuse des biens communs ».
Points du programme
Renforcement de la voirie communale, viabilisation des zones agricoles d’Apatou, réhabilitation du marché couvert, installation d’abri-bus, construction d’un centre multiservices, aménagement d’une zone touristique sur le Saut Hermina, réhabilitation des écoles, construction d’une piscine municipale, construction d’une médiathèque municipale…

Gérard Fati un candidat familial - Florentin POPIEUL

• Laurietta Carolina, première femme bushinenge tête de liste à des élections municipales
Quelque soit le résultat dimanche prochain, Laurietta Carolina pourra se targuer d’avoir écrit une nouvelle page de l’histoire politique d’Apatou. En effet, cette jeune femme, agricultrice de profession est la première femme bushinenge candidate tête de liste à des élections municipales.

À cette situation inédite, Laurietta Carolina peut ajouter une autre réussite : celle d’avoir réussi à rassembler sur sa liste « Agir ensemble pour Apatou » des personnalités d’horizons diverses. On retrouve en effet dans son équipe des membres notables de l’ancienne majorité municipale : François Lokadi par exemple qui avait succédé temporairement à Paul Dolianki dans le fauteuil de maire ou Auguste Richenel, ancien adjoint. Mais sa liste rassemble également des membres de l’opposition municipale tel que Régilio Atoukou qui figurait sur la liste de Romaric Baya, arrivé en troisième position en mars 2020. Le candidat malheureux a lui-même apporté publiquement son soutien à la candidate en participant à plusieurs de ses réunions publiques.

Laurietta Carolina espère donc bien réaliser l’équation qui lui permettrait de rassembler les anciens partisans de Romaric Baya tout en mobilisant une partie des soutiens de l‘ancienne majorité pour sortir en tête le soir du premier tour.
Points du programme
Amélioration du réseau routier, création d’une zone d’activité à vocation agricole, création de carbets sociaux-éducatifs de proximité dans les campoes, réouverture des cantines scolaires, construction d’une médiathèque et d’une école de musique et de danses, création d’un espace public numérique, création d’un CCAS avec un espace intergénérationnel…

Laurietta Carolina, première femme bushinenge tête de liste à des élections municipales - Florentin POPIEUL


Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
8 commentaires
A la une
1 commentaire
14 commentaires