POLITIQUE

La Safer s'enferme dans un cercle vicieux

La Safer s'enferme dans un cercle vicieux

Pas de droit à la préemption, pas d'agrément, pas de 20 000 hectares, pas de financement, pas d'employés. On peut aussi lire cet enchaînement, peu enviable, à l'envers, signe d'un cercle vicieux dans laquelle « le chaînon manquant » de l'agriculture guyanaise est enfermé depuis sa création le 10 mai 2021.

 La vidéo est rapidement devenue virale. En moins de dix minutes, l'intervention d'Olivier Goudet, président de Trop' Violans et suppléant d'Yvane Goua, candidate à la députation de juin, interrompant le conseil d'administration de la Safer (Société d'aménagement foncier et d'établissement rural), fin avril s'est répandue.

La Guyane est-elle en manque des happenings de l'homme au béret marqué d'une étoile rouge ou le sujet de l'accession au foncier agricole intéresse la population au...
franceguyane.fr 3182 mots - 18.05.2022
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous


Le premier mois à 1€

Pass numérique 1 jour

Accès au site pendant 24h pour 1,70€
Voir toutes les offres