• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
INFO FRANCE-GUYANE

Le Garde-des-Sceaux en Guyane du 28 au 30 septembre

Gérôme GUITTEAU ; g.guitteau@agmedias.fr Dimanche 18 Septembre 2022 - 12h27
Le Garde-des-Sceaux en Guyane du 28 au 30 septembre
Le ministre de la justice, Eric Dupond-Moretti, devant l'urgence de la situation vient en Guyane pour trois jours fin septembre. - DR

Éric Dupond-Moretti , ministre de la justice doit venir en visite officielle en Guyane à la fin du mois. C'est sa première visite en tant que Garde-des-Sceaux. Il était déjà venu chez nous au moins une fois dans le cadre d'une instruction judiciaire pour homicide volontaire, il y a sept-huit ans. Il avait obtenu un non lieu.

Trois sources dont une du barreau et une du ministère public confirment la venue du ministre de la justice, Éric Dupond-Moretti en Guyane du 28 au 30 septembre. La préfecture ne confirme pas.

Il devrait donc participer aux assises de la sécurité à la Collectivité territoriale (CTG) le 30 septembre. Un programme chargé lui a été concocté. Une visite de la maison d'arrêt de Rémire-Montjoly est aussi annoncée.

Il rencontrera évidemment les magistrats en sous-effectif en ce moment. Ces derniers ont prévu des journées “justice morte” dès octobre. Un timing qui ne plaît pas à tous. On sait que les relations entre la première présidente de la cour d'Appel et l'ancien avocat ne sont pas des plus cordiales.
Capture d'écran d'un article du Canard enchaîné qui revient sur les origines des tensions entre la première présidente de la cour d'appel de Cayenne et le ministre actuel de la justice. - DR

“Il ne faudrait pas que le ministre le prenne comme une attaque personnelle”, estime un magistrat. “Nous avons besoin de moyens, c'est évident. Journée morte ou pas, notre dénuement saute aux yeux. La visite du ministre est une excellente nouvelle. Il y a beaucoup d'attente de notre part et des justiciables”, assure un membre du barreau.

Les avocats d'ailleurs discutent avec le ministère public pour reprendre part aux comparutions sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC). La procédure du plaidé/coupable, inspirée du monde anglo-saxon permet d'alléger les sessions de différentes juridictions. Le procureur propose une peine. Si la peine est acceptée par l'auteur des faits, l'affaire est transmise au juge pour homologation.

Entre le manque d'attractivité sur certains postes comme celui des greffiers, la surpopulation carcérale, l'engorgement des applications des décisions de justice, le problème de la dispersion des juridictions, l'étroitesse du tribunal judiciaire du Larivot, le problème des logements des futurs fonctionnaires pour la cité judiciaire de Saint-Laurent du Maroni et les expérimentations du Parquet qui ne passent pas auprès de la population, les sujets à traiter par la place Vendôme sont effectivement nombreux et primordiaux.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

Lechat 19.09.2022
Visio

Dire que tout ce travail pourrait être réalisé en visioconférence.

Répondre Signaler au modérateur
Neuf 7 Trois 18.09.2022

Et bla bla bla ... hôtel resto hélico ... et ??? Serrage de louche à tout va ... insignifiant que vous êtes passez votre chemin !

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
3 commentaires
5 commentaires
3 commentaires
1 commentaire
A la une