La sécurité sanitaire l'emporte face à la liberté d'entreprendre

La sécurité sanitaire l'emporte face à la liberté d'entreprendre


Pour le Tribunal administratif   

“en dépit de l’atteinte portée par ces mesures préfectorales (...) à la liberté d’entreprendre des professionnels du secteur (...), cette atteinte ne peut être regardée comme présentant un caractère grave et manifestement illégal”.
“La colère est grande!", nous confie Steve Roldan, le porte-parole du collectif des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et discothèque de Guyane. "Nous sommes le seul département à avoir un couvre feu “non stop” depuis mars 2020....

franceguyane.fr 734 mots - 09.09.2021
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir