• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

F1: Bottas chez Alfa Romeo en 2022, Russell attendu chez Mercedes pour le remplacer

Lundi 06 septembre 2021
F1: Bottas chez Alfa Romeo en 2022, Russell attendu chez Mercedes pour le remplacer
Le Finlandais Valtteri Bottas, actuel pilote de l'écurie Mercedes, le 27 juin 2021 à l'issue du GP de Styrie à Spielberg - Darko Vojinovic (POOL/AFP/Archives)

Le pilote finlandais Valtteri Bottas, 32 ans, quittera Mercedes pour rejoindre Alfa Romeo en 2022 "avec un contrat de plusieurs années", a annoncé l'écurie de Formule 1 dans un communiqué lundi, comme attendu depuis quelques semaines.

Doit désormais suivre l'officialisation de son remplacement chez les Flèches d'argent par le Britannique George Russell, 23 ans, en provenance de Williams, futur équipier du septuple champion du monde Lewis Hamilton.

Chez Alfa Romeo, Bottas succédera à son compatriote Kimi Räikkönen, qui prendra sa retraite fin 2021 à l'âge de 42 ans, avec un rôle de leader.

"Le potentiel de l'usine d'Hinwil (en Suisse, où est basée sa future écurie, ndlr) est clair et je savoure l'opportunité d'aider à faire progresser l'équipe sur la grille, surtout avec un nouveau règlement en 2022 qui lui donne une chance de faire un bond en avant en termes de performance", commente l'intéressé dans un communiqué.

"Je suis reconnaissant de la confiance que l'équipe m'a accordée et j'ai hâte de le lui rendre: j'ai plus que jamais envie de courir pour obtenir de bons résultats et, le moment venu, pour gagner."

"C'est le bon pilote pour aider Alfa Romeo a progresser vers l'avant de la grille", estime pour sa part son futur Team Principal Fred Vasseur, qui a déjà encadré Bottas dans les catégories inférieures, en F3 et en GP3.

Ce transfert intervient en effet à l'aube d'une révolution technique en F1, avec des monoplaces toutes nouvelles en piste à partir de l'an prochain.

Bottas est arrivé dans la catégorie reine du sport auto en 2013 chez Williams, avant d'être promu chez Mercedes en 2017 pour remplacer le champion du monde allemand Nico Rosberg après sa retraite surprise.

Avec l'écurie allemande, le Finlandais aux 63 podiums a remporté 9 courses, signé 17 pole positions et décroché 4 titres chez les constructeurs. Deuxième du championnat des pilotes en 2019 et 2020, il n'est toutefois jamais parvenu à inquiéter Hamilton.

Titré en GP3 en 2017 puis en F2 en 2018, Russell, lui, fait partie de la filière de jeunes pilotes de Mercedes. Il court en F1 depuis 2019 chez Williams et a signé un podium en Belgique la semaine passée (2e), au terme d'une course réduite à quelques tours derrière la voiture de sécurité à cause de la pluie.

En 2020, il a été très convaincant en remplaçant d'Hamilton, positif au Covid-19, lors du GP de Sakhir, à Bahreïn, se qualifiant en 2e position avant de voir une série de mésaventures le priver de la victoire (il se classera finalement 9e).

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
8 commentaires