• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Sécurité

Une tonne de cocaïne "saisie ou non embarquée" depuis le début de l'année via l'aéroport selon la préfecture

AFP Vendredi 12 août 2022
Une tonne de cocaïne "saisie ou non embarquée" depuis le début de l'année via l'aéroport selon la préfecture
La brigade cynophile se développe. Elle participe activement à la lutte contre le trafic de drogue. - Police nationale

Selon la préfecture, "17 à 20%" des près de 600 passagers contrôlés lors des trois opérations d'envergure de contrôle à l'aéroport Félix-Eboué transportaient de la cocaïne.

Le renforcement des contrôles de passagers à l'aéroport Félix-Eboué à Matoury a permis de "saisir ou d'empêcher d'embarquer une tonne de cocaïne" vers l'Hexagone depuis le début de l'année jusqu'au 1er juillet, a affirmé le préfet de Guyane, jeudi 11 août. Selon la préfecture, "17 à 20%" des près de 600 passagers contrôlés lors de trois opérations d'envergure transportaient de la cocaïne.

Depuis fin mai, les forces de l'ordre en Guyane ont mis en place une nouvelle stratégie de lutte contre le trafic de cocaïne, en contrôlant l'ensemble des passagers en partance pour l'Hexagone et les Antilles. A chaque fois, les passagers sont prévenus du contrôle la veille, par SMS. "Une stratégie qui dissuade les passeurs, également appelés mules, de se présenter à l'embarquement", a affirmé le préfet. Avec cette nouvelle méthode, Thierry Queffélec souhaite "casser la logistique des trafiquants et créer une incertitude dans leur mode de gestion".

Selon le préfet, 20% de la cocaïne consommée dans l'Hexagone provient de Guyane, plaque tournante du trafic. L'aéroport Félix-Eboué, qui dessert les aéroports parisiens de Roissy et Orly, est la principale porte de sortie du département vers l'Hexagone.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
7 commentaires

Vos commentaires

maitrespirituel 13.08.2022

Commentaire supprimé par la rédaction

Répondre Signaler au modérateur
Uku man 13.08.2022
goutte d'eau

Un coup de petite cuillère dans l'océan ... pour 1 tonne saisie ... peut-être 10 fois plus passée. Le jour où le trafic cessera par avion, il trouvera d'autres chemins, ce qui est déjà le cas (conteneurs, sous marins, avions privés, et plein d'autres moyens que je n'imagine même pas). De toute manière, ce commerce génère beaucoup trop d'argent, des pays producteurs, via ceux de transit, jusqu'aux pays "consommateurs". Les deux côtés de l'Atlantique sont autant de points de chute (de l'Afrique du Sud à la Finlande). Des mafias, des états, des administrations, des policiers, des politiques ... tout le monde trempe dedans, comme l'or.

Répondre Signaler au modérateur
Uku man 13.08.2022
goutte d'eau

Un coup de petite cuillère dans l'océan ... pour 1 tonne saisie ... peut-être 10 fois plus passée. Le jour où le trafic cessera par avion, il trouvera d'autres chemins, ce qui est déjà le cas (conteneurs, sous marins, avions privés, et plein d'autres moyens que je n'imagine même pas). De toute manière, ce commerce génère beaucoup trop d'argent, des pays producteurs, via ceux de transit, jusqu'aux pays "consommateurs". Les deux côtés de l'Atlantique sont autant de points de chute (de l'Afrique du Sud à la Finlande). Des mafias, des états, des administrations, des policiers, des politiques ... tout le monde trempe dedans, comme l'or.

Répondre Signaler au modérateur
MartinEden 12.08.2022
Vous vous rendez compte ?,

20% des 600 passagers équivaut à 120 personnes transportant de la drogue sur 3 vols.

Comment faire avec 120 mules à arrêter en seulement 3 vols ?
Pas assez de places donc il faut transformer les lycées en prisons ?

Répondre Signaler au modérateur
MartinEden 12.08.2022
Prendre exemple sur la Hollande ?

Pourquoi l’aéroport de Paramaribo n’est plus ou moins utilisé pour la drogue jusqu’au pays bas ?
L’aéroport d’Amsterdam a pris des mesures efficaces.
Paris doit en faire autant !!

Répondre Signaler au modérateur
Georges de Cayenne 12.08.2022
Opération coup de poing

Il faudrait répéter ces opérations mais sans prévenir par SMS les passagers pour réaliser une véritable opération "coup de poing" !

Répondre Signaler au modérateur
den97300 12.08.2022

Cette méthode porte ses fruits en seulement 2 mois de mise en place, de quoi mettre à mal la logistique des trafiquants. Sur ce point, il est indéniable que la stratégie est efficace. Cependant, 20% des 600 passagers avait evec eux de la cocaïne, ce qui est énorme et laisse penser que plus encore ne sont pas contrôlés. Une véritable réflexion s'impose et cela commence danc chaque foyer. La cocaïne est un véritable business en Guyane et même si cela ne fait pas plaisir à lire, c'est indéniable. Mon avis de citoyen me permet d'encourager cette stratégie et de la généraliser afin de diminuer ce trafic de mort. Car n'oublions surtout pas que la cocaïne détruit des êtres humains et les réduit à l'état d'esclaves, personne ne peut le nier, nous en avons des exemples dans nos rues, malheureusement. Je ne le fais pas souvent mais félicitations au Préfet et à la Justice pour cette méthode mais surtout à la Police qui n'arrête pas ses efforts et son implication.

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 14.08.2022

"Une véritable réflexion s'impose et cela commence danc chaque foyer. "

Bravo, encore un détournement exemplaire des responsabilités... Donc, si pauvreté, sous-développement, déliquescence généralisée...(dont le trafic de drogue n'est qu'un corollaire très accessoire), tout est la faute des foyers qui ne réfléchissent pas assez...
Bravo mon gars, il fallait oser.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
12 commentaires
1 commentaire
3 commentaires
1 commentaire
A la une