• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FAITS-DIVERS

Un militaire incarcéré à Remire-Montjoly après avoir poignardé son commandant en Martinique

Rédaction web avec AFP Samedi 1 Mai 2021 - 09h57
Un militaire incarcéré à Remire-Montjoly après avoir poignardé son commandant en Martinique
Des soldats de la caserne de Fort Desaix à Fort de France ont réussi à maitriser le suspect. - France-Antilles Martinique

Un militaire du 33e régiment d'infanterie de marine est accusé d'avoir poignardé son commandant à sept reprises au Fort Desaix à Fort de France ce mercredi 26 avril. Il a été mis en examen pour "tentative de meurtre" puis placé en détention provisoire à Rémire Montjoly.

 Ce mercredi, les bureaux du 33e régiment d'infanterie de marine à Fort de France sont devenus, en l'espace de quelques secondes, le théâtre d'une agression d'une extrême violence. Comme révélé jeudi 29 avril par France-Antilles Martinique, un soldat du RIMA est accusé d'avoir poignardé un de ses commandants âgé de 56 ans. Des soldats de la caserne ont réussi à maîtrisé le suspect âgé de 35 ans au moment des faits.

L'agresseur présumé a par la suite été interpellé par les hommes de la gendarmerie avant d'être placé en garde à vue où il a été entendu par les officiers en charge de l'enquête.

Ce vendredi 30 avril, le suspect a été mis en examen pour "tentative de meurtre" puis placé en détention provisoire sur décision du parquet de Cayenne, compétent en matière militaire.
Le suspect déféré au parquet de Cayenne
Le militaire risque jusqu'à 15 ans de réclusion criminelle. "Mercredi, au matin, un personnel militaire du 33ème régiment d'infanterie de marine a subi une agression à l'arme blanche perpétrée par un autre militaire du régiment", précisent les Forces Armées aux Antilles dans un communiqué.

L'agresseur de 35 ans a frappé sa victime à 7 reprises avant d'être "maîtrisé par les militaires présents puis remis, sur instruction du procureur de la République de Fort de France à la compagnie de gendarmerie de Fort de France". Après 2 jours de garde à vue, il a fait l'objet d'un mandat d'amener en Guyane pour être présenté au parquet de Cayenne.
La victime dans un "état stable"
La victime, opérée en urgence au CHU de la Martinique, est désormais dans un "état stable" selon les Forces Armées. Le commandant blessé a quitté le service des soins intensifs vendredi. Il sera bientôt entendu par les enquêteurs pour expliquer ce qui s'est passé dans ce bureau militaire de Fort de France.


Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
1 commentaire
A la une