• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FAITS DIVERS

Un chauffeur braqué au volant d'un bus de la Semop

Gaetan TRINGHAM (g.tringham@agmedias.fr) Samedi 14 Mai 2022 - 16h08
Un chauffeur braqué au volant d'un bus de la Semop
Braquage sur un chauffeur de la Semop - DR

 Ce matin, un chauffeur de la Semop a été braqué alors qu'il se trouvait au volant d'un bus. Les conducteurs du réseau ont exercé leur droit de retrait par la suite.

 C'est ce matin avant 7 h 00 que l'agression a eu lieu. Deux braqueurs, armés de fusils et arrivés en scooter, s'en sont pris à un chauffeur de la Semop Agglo'bus. Ce dernier était à l'arrêt au niveau de la plage du Grand Hôtel Montabo.

Ils se seraient introduits dans le bus en pensant y trouver une somme d'argent au comptoir. Ce n'était pas le cas. Pour des raisons de sécurité, l'argent n'est jamais gardé au sein des véhicules. Après avoir fouillé tout le bus, les braqueurs sont repartis avec le téléphone portable et la sacoche du conducteur.

Selon Jean-Paul Lubrun, directeur adjoint de la société, ce dernier a été conduit à l'hôpital. La victime était encore en état de choc et de stress ce soir.

Selon l'intersyndicale FO-CFTC Semop, le bouton d'appel de sécurité était en panne au moment des faits. Cela faisait plus d'un an que le système d'alerte ne marchait plus sur ce véhciule, nous indique-t-on.

En réaction à ces nouvelles, les conducteurs de la Semop ont exercé leur droit de retrait. Les bus ont progressivement arrêté de circuler au fil de journée. Le service étant interrompu jusqu'à nouvel ordre, la question se pose désormais de la reprise éventuelle de la circulation pour lundi.

Plus d'informations à suivre.
Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

jayjay5 16.05.2022
marre

de cette insecuritée... les gens en peuvent plus... faudrait pensez au port d'armes pour "autodefense" en Guyane, au moins autorisez le 9mm pour les "particuliers" pour qui se fasse plus "braquez"...

Répondre Signaler au modérateur
Parbo 17.05.2022
Comme aux usa !

2 fusillade en moins de une semaine .
Tu es drôle toi !
90 % des guyanais possède une arme pour la chasse .
Comme toi je suppose .

Répondre Signaler au modérateur
den97300 15.05.2022

Encore de l'insécurité. Mais bon, ce qui compte, ce sont les soirées, les sirotages, est ce celui là où celle la sera élu ou réélu. Rien d'autres que ça. La sécurité, c'est en option. Et encore, option, c'est trop. C'est si on y pense....un jour.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
A la une
4 commentaires