• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FAITS DIVERS

Un an de prison et une interdiction de présence à Matoury pour le cambrioleur

P.R. Lundi 19 Septembre 2022 - 08h20
Un an de prison et une interdiction de présence à Matoury pour le cambrioleur
Une maison de La Levée avait été cambriolée en août. Le voleur a été arrêté ce week-end et placé en détention. - ©Archives FG

Une maison de La Levée avait été cambriolée en août. L'un des voleurs a été arrêté ce week-end et placé en détention.

 Le 12 août dernier, une résidence du chemin de la Levée  à Matoury se faisait cambriolée. Pendant l'absence des propriétaires, deux hommes se sont introduits par effraction et ont dérobé de nombreux biens aux victimes. Selon les images de vidéosurveillance que France-Guyane a pu consulter, les deux cambrioleurs étaients armés de sabre et équipés de cordes. 

Les investigations réalisées par les gendarmes de la brigade territoriale autonome de Matoury ont permis d'identifier les auteurs des faits.

L'un d'eux, du nom de Benanias Gomes, a été interpellé samedi (17 septembre) par les gendarmes du peloton du surveillance et d'intervention de la compagnie de Matoury et placé en garde-à-vue, il a été présenté hier - dimanche - au magistrat.

L'auteur du cambriolage, connu pour des faits similaires (en 2017, il avait déjà été condamné à de la prison pour avoir cambriolé l'école de sa fille...), est condamné à un an de prison avec mandat de dépôt et une interdiction de présence sur la commune de Matoury pendant 5 années à sa sortie de détention. Il sortait récemment d'une peine de 15 mois de prison... Son complice est toujours recherché. 

Le cambrioleur est passé en comparution immédiate sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC). Il a donc plaidé coupable. La procédure de CPRC prévoit une peine d'emprisonnement dont la durée ne peut être supérieur à trois ans.

•  Mise à jour (20.09.22) :

Le deuxième cambrioleur, Nildo Santos, âgé de 20 ans, s'est rendu aux autorités suite à la condamnation de son complice. Il a été jugé en comparution immédiate ce mardi. Il a été condamné à 8 mois de prison avec sursis, après avoir lui aussi plaidé coupable. 


Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
5 commentaires

Vos commentaires

jayjay5 21.09.2022
soi disant

ya pas des "renforts" de gendarmes, police ect? et pendant que les maisons se font cambriolés, ya pas de patrouille?

Répondre Signaler au modérateur
roots973 20.09.2022

Il n'y a pas eu qu'une maison de cambriolé à la levée ,mais plusieurs !!et avec violence !
Quand le maire se rappellera que la levée fait partie de Matoury alors il pourra peu être sécuriser la zone en organisant des rondes régulières (mais pour ca faudrait un route correcte ), en mettant en place l'éclairage publique ou bien peu être réguler le flux de constructions illégales qui sont clairement supérieur aux habitations légales, y a un village en construction aux fonds.

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 19.09.2022
A quand de vrais travaux d'interêt général ?

Vient de sortir après 15 mois de prison (donc condamné à une peine d'au moins 2 ans) et est à nouveau condamné pour 12 mois (donc libre dans 6 à 8 mois).
Les prisons sont archi-pleines et pas d'autres solutions que de libérer les criminels.
Pauvres de nous.
Moi je verrais bien tous les délinquants récidivistes dans la nature, par exemple à refaire la route de Kaw ou celle d'Apatou, à apprendre le labeur et la discipline.
Nous avons un énorme réservoir de main d’œuvre qui ne couterait pas grand chose à la société mais qui lui rendrait d'immenses services et feraient des économies aux collectivités locales (qui de toute façon n'ont pas les moyens et l'envie de gérer les voiries dont elles sont responsables).
A mon avis, le taux de récidive s’effondrera rapidement, tout comme les statistiques sur la délinquance.

Répondre Signaler au modérateur
Georges de Cayenne 19.09.2022
Interdit à Matoury, mais ailleurs ?

Cela signifie qu'il aura le loisir de cambrioler dans les autres communes de Guyane ?

Répondre Signaler au modérateur
gilles SLM 21.09.2022

Ben oui ! Ce serait quand même dommage de se passer d'un aussi glorieux élément, fond de commerce de la justice...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
Faits divers

Jean-Paul Levif : « En opération, il y a...

Propos recueillis par Gaetan TRINGHAM, g.tringham@agmedias.fr - Mardi 20 Septembre 2022

Beaucoup de faits violents ont été commis dernièrement. Comment ces derniers sont ressentis par vos...

6 commentaires
A la une