• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FAITS-DIVERS

Saint-Laurent-du-Maroni : quatre personnes interpellées suite à une série de cambriolages

Samuel Reffé Mardi 27 Avril 2021 - 17h43
Saint-Laurent-du-Maroni : quatre personnes interpellées suite à une série de cambriolages
Deux hommes âgés de 36 ans et de 23 ans seront jugés ce vendredi en comparution immédiate. - D.R.

 Les gendarmes du peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie, accompagnés des militaires de la brigade de recherches, ont interpellé quatre hommes suspectés d'une série de cambriolages à main armé sur la route de Mana entre 2019 et 2020.

 Ce lundi, une opération de police judiciaire a permis l'interpellation et le placement en garde à vue de quatre hommes suspectés d'une série de vols avec violences à Saint-Laurent-du-Maroni. Entre 2019 et 2020, des cambriolages à main armés principalement commis de nuit et chez des particuliers avaient été recensés le long de la route de Mana. Les preuves recueillies sur place et au cours de l'enquête préliminaire ont permis l'identification de quatre suspects.

Les hommes du peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie, avec le concours de la brigade de recherches de Saint-Laurent-du-Maroni, ont interpellé quatre cambrioleurs présumés ce lundi. Au cours de sa garde à vue, le principal suspect a reconnu cinq cambriolages à main armé. Il était défavorbalement connu des services de la gendarmerie pour des faits similaires. 

Sur les trois autre personnes placées en garde à vue, deux ont fait l'objet d'un rappel à la loi. Les deux autres, âgés de 36 ans et de 23 ans, sont toujours dans les gêoles de la brigade et seront jugés en comparution immédiate ce vendredi. Sauf si leur défense formule une demande de renvoi.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

Ti-Rex 28.04.2021

La prison, le bracelet électronique... Ces mesures ont un coût, Georges ! La rationalité économique impose à la réponse pénale de privilégier la prise en compte de la gravité des atteintes à l'ordre établi, plutôt que la gravité des crimes et des délits.

La nature de l'acte délictuel importe peu. Ce qui importe, c'est la qualité de la victime. Un préjudice de quelques dizaines d'euros pour un miséreux, voire de quelques centaines ou milliers d'euros pour les classes populaires ne justifie pas, sur le plan budgétaire et comptable, la mise en œuvre des mesures que vous évoquez.

Il en va tout autrement lorsque les victimes sont des notables, dont le préjudice est logiquement plus conséquent, à fortiori si elles ou leur entourage ont un accès privilégié aux médias. Dans ce cas, et si tant est que les "cambrioleurs à mains armées" soient traduits devant la justice, ils ressortent rarement libres du tribunal.

Vous admettrez que peu de monde est concerné sur la route de Mana. On ne peut pas dire que les notables y pullulent.

Et tant que les cambrioleurs auront l'intelligence de s'en prendre qu'aux plus faibles et aux plus démunis, ils ne risquent pas d'éveiller l'attention de la justice.

Répondre Signaler au modérateur
Georges de Cayenne 28.04.2021
Défavorablement connu ???

Le principal suspect était défavorablement connu des services de la gendarmerie pour des faits similaires : on se demande alors pourquoi il n'était pas en prison ? Au minimum avec un bracelet électronique...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
5 commentaires
5 commentaires
A la une