• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FAITS-DIVERS

Matoury : l'église Saint-Michel à nouveau vandalisée

S.R. Mardi 11 Mai 2021 - 16h51
Matoury : l'église Saint-Michel à nouveau vandalisée
Les dégâts constatés sur place au cours de la première intrusion avaient suscité l'émotion des fidèles. - S.R.

 En moins de deux semaines, l'église Saint-Michel à Matoury a été vandalisée à trois reprises, donnant suite à trois plaintes distinctes. L'édile de la ville déplore ces actes, à l'instar du père Mesmin Gaya. Une nouvelle messe de réparation se tiendra ce mardi soir. Une enquête de flagrance a été confiée à la brigade de gendarmerie de Matoury.

 Trois plaintes, en moins de deux semaines... Les actes de vandalisme s'enchaînent à l'église Saint-Michel de Matoury. Le dimanche 2 mai, les fidèles avaient retrouvé la nef en partie saccagée. Les auteurs, qui avaient notamment emportés le tabernacle, s'étaient introduits par un carreau brisé à l'arrière de l'église. 

Jeudi dernier, à l'issue de la première messe de réparation à laquelle Mgr Michel Dubost avait participé, l'église a fait une seconde fois l'objet de divers vols et dégradations. "C'est le même mode opératoire, on ne peut qu'être scandalisés" nous assure le père Mesmin Gaya, vicaire à la paroisse de Matoury. Bis repetita cette nuit, même si les dégâts sont moins considérables que les deux derniers épisodes en date. "On ne se décourage pas, nous prions pour ces personnes, nous implorons le pardon" poursuit le père Mesmin Gaya.

Dans un communiqué, le maire de Matoury et président de la CACL Serge Smock dénonce "avec force" la série d'actes de vandalisme commise dans l'église Saint-Michel. Le maire appelle "au respect des lieux de culte et demande aux autorités compétentes de prendre les mesures nécessaires pour retrouver, au plus vite, les auteurs de ces actes inqualifiables". Contactée, la brigade de gendarmerie de Matoury précise qu'une personne est ciblée dans les plaintes. Une enquête de flagrance a été confiée à la brigade suite aux constatations effectuées sur place.


Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

ALLDIS 12.05.2021

On n'écrit pas ''un carreau pété'' mais un carreau brisé

Répondre Signaler au modérateur
Laguya2020 12.05.2021
Jésus le mauvais exemple

Salut mon Georges
Jésus était un voyou dans son genre car ces marchands du Temple n avaient fait de mal à personne. De simples commerçants soucieux de faire des bénéfices ..
On dira plutôt que les pilleurs d églises sont les Jésus d'aujourd'hui.. .une bonne raclée ?
Il faudrait plutôt suggérer le retour des maisons de correction s' il s' agit bien de jeunes car rien n est moins sûr...

Répondre Signaler au modérateur
Georges de Cayenne 12.05.2021
Jésus en colère

Je pense qu'une bonne raclée permettrait aux auteurs de ces délits de prendre la mesure de leurs actes et ils seraient ainsi mieux pardonnées ! Prenons exemple sur le Christ lui même qui n'a pas hésité à prendre un fouet pour chasser les marchands du temple de Jérusalem. Non, non, non, un bon chrétien ne doit pas être un "béni oui oui" et doit savoir se faire respecter ! Non de Dieu ! C'est le cas de le dire.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
A la une
1 commentaire