• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Macouria : une femme de ménage rouée de coups dans une église évangélique

Lundi 25 Octobre 2021 - 17h58
Macouria : une femme de ménage rouée de coups dans une église évangélique
La victime, présentant 6 jours d'ITT, se dit particulièrement choquée.

 Alors qu'elle travaillait dans l'église évangélique de Macouria, une femme de ménage a été agressée par un homme de 27 ans. Ce dernier a été placé en détention provisoire.

Les faits se sont déroulés ce samedi 23 octobre 2021 à 15h00.

Une femme de ménage travaillant dans l'église évangélique de Macouria a été victime d'une violente agression. La gendarmerie raconte : "Alors qu'elle se trouve à l'intérieur de l'église, un homme, âgé de 27 ans, sans profession et demeurant la commune, se jette sur elle, lui frappe la tête contre le mur, la fait tomber au sol et continue à la rouer de coups en tentant de lui arracher les vêtements".

Face aux cris de la victime et ses gestes pour se défendre, ce dernier prend la fuite. Arrivés rapidement sur place, les gendarmes de Macouria, guidés par des habitants du quartier, découvrent l'individu dissimulé dans la végétation à plusieurs centaines de mètres des lieux des faits. Interpelé par les forces, l'individu "s'est rebellé. Il a porté des coups et craché sur les gendarmes. Il a ensuite été maîtrisé par l'emploi nécéssaire de la force et placé en garde à vue".

Déféré le 25 octobre 2021 devant le procureur de la République pour "agressions sexuelles par personne en état d'ivresse, violences, menace de mort, rébellion et outrage envers des personnes dépositaires de l'autorité publique" l'homme de 27 ans a été placé en détention provisoire dans l'attente d'être jugé le 14 décembre 2021.

La victime présente, elle, 6 jours d'ITT et est particulièrement choquée.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

Luckyluc97300 26.10.2021

Cette personne peut être considéré irresponsable de ses actes suivant son état psychologique au moment des faits au contraire de ceux qui dernièrement ont été placé dans un centre d'accueil.

Répondre Signaler au modérateur
dny973 26.10.2021

Espérons que ce type d'individu sera jugé à 2 ans de prison ferme, comme cela à été le cas récemment pour d'autres personnes qui n'ont elles, frappées et agressées sexuellement personne

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
6 commentaires
1 commentaire
A la une