• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FAITS-DIVERS

Le skipper du "Rose" agressé à Cayenne

S.R. Dimanche 2 Mai 2021 - 20h10
Le skipper du "Rose" agressé à Cayenne
L'homme s'apprêtait à repartir au Portugal avant de rejoindre les siens en Hollande. - XPLP

 Ralph Tuijn, skipper du bateau “la Rose”, à bord duquel le guyanais Patrice Maciel et ses coéquipiers ont rallié la Guyane depuis le Portugal, a été agressé ce jeudi à Cayenne. Dépouillé de ses papiers et effets personnels, son retour en Hollande est compromis, et son entourage est sous le choc.

 Ralph Tuijn, aventurier hollandais détenteur d’un grand nombre de records du monde de traversées à la rame est arrivé en Guyane le 22 avril, en compagnie de ses quatre coéquipiers après 52 jours en mer. Un exploit sportif dont le noble dessein était d'aider les enfants souffrant de maladies du cœur. Ce jeudi 27 avril, alors qu’il était sur le départ pour rejoindre le Portugal avant de retourner en Hollande, il a été agressé à la sortie d’un restaurant cayennais, non loin de l’Hôtel des Amandiers.

Le quadragénaire, dépouillé de l’ensemble de ses effets personnels - carte d’identité et passeport compris - a ensuite erré jusqu’au commissariat où il a été pris en charge. “On m’a appelé ce matin pour me dire qu’il avait besoin d’une assistance” nous explique Patrice Maciel, kouroucien bien connu des guyanais pour ses exploits sportifs.

“Il est assez faible et désorienté, il a un peu mangé et s’est réhydraté. Il est actuellement hébergé dans un hôtel à Kourou” poursuit le navigateur, dont la traversée s’était clôturée en grande pompe la semaine dernière à Degrad-des-Cannes. Mais les souvenirs de cette aventure hors norme, à bout de bras, ont laissé place à l’effarement face à l’insécurité de plus en plus préoccupante dans le chef-lieu.
"On a un réel problème d'insécurité en Guyane"
Ralph Tuijn, skipper du bateau à bord duquel plusieurs nationalités étaient représentées, devait finir de ranger l’embarcation puis plier bagage pour retrouver les siens. L’agression dont il a été victime a abasourdi l’éducateur sportif à la mairie de Kourou : “Quand tu passes 52 jours en mer, tu arrives à destination et tu es forcément faible. Je suis triste parce qu’on se bat au péril de notre vie pour mener un projet qui nous concerne tous et au final il y a cette agression, il faut se rendre compte qu’on a un réel problème d’insécurité en Guyane”.

Le président de la CTG Rodolphe Alexandre a pris contact avec Patrice Maciel et Ralph Tuijn, qui est anglophone, pour leur faire part de son soutien ce dimanche. Les rameurs au grand coeur, qui avaient livré à France-Guyane des témoignages forts en émotions à leur arrivée le 22 avril, souhaitaient montrer “une autre image de la Guyane” nous assure Patrice Maciel, qui accompagnait ce dimanche Ralph Tuijn dans sa rémission. Une plainte a été déposée au commissariat de Cayenne.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
4 commentaires

Vos commentaires

Laguya2020 04.05.2021
Courage

Courage mon gars!
Comme le dit une connaissance guyanaise, ici la municipalité est des plus indolente. Font rien pour te protéger . Et puis ta les riches qui roulent en grosses bagnoles et qui ont des baraques hypersecurisées...Eux ils s en foutent aussi.
comme toujours c est le petit qui trinque!

Répondre Signaler au modérateur
AS 03.05.2021
routine

en guyane, mieux vaut prendre le stricte minimum d'argent, pas de carte bleue et une photocopie de ses papiers si on sort le soir.

Répondre Signaler au modérateur
Miroslav 03.05.2021

Triste, triste, triste !

Répondre Signaler au modérateur
Laguya2020 03.05.2021
Lamentable

Cayenne est à l'heure actuelle un bourg livré aux bandes qui agissent en toute impunité. Il est fortement conseillé de rentrer chez soi aux heures du couvre feu et de ne plus ressortir. Du côté de la police un braquage n émeut personne et de son côté le pater familias Préfet est muet. On parle de cette affaire parce que la victime a quelque notoriété. Pour les dizaines et centaines d autres victimes c'est silence radio.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
A la une