France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Faits-divers

[IMAGES] Grue effondrée à Dégrad-des-Cannes : en attente d'explications...

Michel LE TALLEC Vendredi 25 Juin 2021 - 12h44

La communauté portuaire s’interroge sur les raisons qui ont fait s’effondrer à quai, lors de son déchargement, une grue de 800 tonnes. Aucune explication pour l‘instant. Retour sur ces dégâts entre cette nuit et aujourd'hui.

  • © Alexandre Clair

  • © Alexandre Clair

  • © Alexandre clair

  • © Alexandre Clair

  • © Alexandre Clair

  • © Alexandre Clair

  • © Alexandre clair

  • © Alexandre Clair

  • © Alexandre Clair

Grilles verrouillées, interdiction formelle de pénétrer dans l’enceinte portuaire, sauf pour les institutionnels du port, les responsables des sociétés de manutention…et les huissiers. Communication pour l’instant suspendue du côté du GPM (Grand Port Maritime) de Guyane, mais promesse d’un point-presse à une date non encore définie.

Visiblement, l’affaire est d’importance et nécessite, c’est bien compréhensible, un moment de réflexion : l’effondrement d’une grue, hier soir en fin d’après-midi (nos précédente éditions), a saisi de court l’ensemble de la communauté portuaire. Pour autant, et afin d’en finir avec les inepties qui fleurissent sur les réseaux sociaux, Frédéric Santais, directeur du Gemag (Groupement des Employeurs de la Manutention Portuaire), a tenu à préciser « que les dockers du port ne sont en rien responsables de cet accident. Le déchargement de la grue a été effectué par le personnel du bord et les techniciens du consortium franco-chinois qui a conçu et fabriqué l’engin. » Un personnel que l’un des pilotes qui a servi le Da Nan, le navire transporteur de grues de l’armement chinois Cosco, a jugé « compétent et professionnel. »

Aucun commentaire non plus du côté des sociétés de manutention à qui ces grues doivent être louées, si ce n’est de relever que « fort heureusement, cet accident n’a fait aucune victime. » Reste qu’il va falloir très certainement revoir le placement à venir des futures escales des navires de Marfret et de CMA-CGM, le temps du moins que la grue accidentée soit relevée. A noter cependant que le Marfret Douce France a pu escaler normalement.

Affaire à suivre donc dans nos colonnes. En attendant, aucun conteneur plein ou vide à l’Import comme à l’Export ne pourra sortir ni entrer sur le terminal de Degrad des Cannes faute d’accès. Le retour à la normale est prévu pour le Lundi 28 juin dès 7H.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
5 commentaires

Vos commentaires

agir 28.06.2021

des bons a rien

Répondre Signaler au modérateur
Vieux blanc 28.06.2021

Bon à rien mais prêt à tout

Répondre Signaler au modérateur
Smet 25.06.2021
En Guyane, même les grues marchent sur la tête.

La grue à fait comme tout le monde ici en Guyane, des son premier pas posé sur le quai, elle a marché sur la tête.
Il n'y a rien d'étonnant à cela...

Répondre Signaler au modérateur
GILLES BERNARD 26.06.2021

Dire que les dockers n'ont même pas eu le temps de faire grève avec...

Répondre Signaler au modérateur
Vieux blanc 26.06.2021

Pas d’inquiétude ils se rattraperons sur la seconde.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
14 commentaires
1 commentaire
8 commentaires
1 commentaire
A la une
1 commentaire
15 commentaires