France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FAITS-DIVERS

Évacuation d’un squat rue Lallouette

S.R. Mardi 15 Juin 2021 - 09h41

L'immeuble a été vidé de ses occupants. - S.R.

 Ce matin, peu après 6 heures, la police municipale de Cayenne a procédé à l’évacuation d’un ancien hôtel de la rue Lallouette occupé illégalement depuis près de 30 ans.

 Une procédure notamment rendue efficiente par la récente loi d’accélération et de simplification de l’action publique (ASAP), qui vient modifier la loi instituant le droit au logement opposable. Depuis le 8 décembre 2020, le préfet a 48 heures pour donner suite à une plainte d’un propriétaire, ou aux constatations d’un officier de police judiciaire.

Dans ce cadre, cet ancien hôtel situé rue Lallouette, et dont le propriétaire a hérité, a été évacué au petit matin ce mardi. Une poignée de policiers municipaux encadrait le retour du propriétaire sur place quelques heures plus tard, pour un premier état des lieux.

Squatté de tout temps et "délabré de fond en comble" selon son propriétaire, qui souhaite garder l'anonymat, l’établissement comptait près de 80 occupants selon les données fournies par la Police Municipale. Près d'une vingtaine de chambres, "occupées par quatre à cinq personnes en moyenne" selon un agent, se trouvent à l'intérieur de la bâtisse. 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

GILLES BERNARD 16.06.2021

A une époque, les propriétaires n'avaient pas de solution pour récupérer leur bien. Aussi, les bâtiments abandonnés, en état de délabrement, étaient mystérieusement victimes d'un incendie particulièrement violent, qui laissait les lieux disponibles pour la construction d'une immeuble dans l'année suivante...
Le propriétaire de ce bâtiment-là n'a pas eu à utiliser cette méthode. Sa surface financière et son entregent ont motivé les autorités à résoudre le problème par des voies légales, et relativement rapidement...
Malheureusement, tous les lieux abandonnés ne sont pas aussi efficacement traités. La ville de St Laurent est l'exemple parfait de l'incurie des services municipaux, le copinage faisant le reste.

Répondre Signaler au modérateur
dny973 15.06.2021

Effectivement, cela faisait des mois que tout le monde pouvait apercevoir des gens qui rentraient et sortaient de cet immeuble, situé en plein cœur de centre ville. Bravo au propriétaire et aux forces de police qui ont permis a cette personne de retrouver son bien. Je ne suis pas sans coeur et je pense également aux familles délogees.

Répondre Signaler au modérateur
Georges de Cayenne 15.06.2021
Ouf !

Ouf ! Un de moins ! Bon boulot. Félicitation à tous les intervenants.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
4 commentaires
3 commentaires
1 commentaire
A la une
4 commentaires
1 commentaire