• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FAITS DIVERS

Contrôle anti-fraudes au marché de Cayenne : 3 tonnes de fruits et légumes saisies

La Rédaction Mercredi 6 Juillet 2022 - 09h42
Contrôle anti-fraudes au marché de Cayenne : 3 tonnes de fruits et légumes saisies

Samedi dernier s’est déroulée une opération du comité opérationnel départemental anti-fraudes (CODAF) au marché de Cayenne. Il a été procédé à la saisie de 3 tonnes de fruits et légumes ainsi que de 3 000 œufs et 30 kg de viandes.

 Ce contrôle était réalisé par les services de la Direction Générale des Territoires et de la Mer (DGTM), de la Direction Générale de la Cohésion et des Populations (DGCOPOP), de l’Office Français de la Biodiversié (OFB), de la police nationale et de la police aux frontières, soit 30 agents mobilisés.

Suite à plusieurs signalements, cette opération visait à contrôler d’une part, le respect des règles d’hygiène et de traçabilité des produits alimentaires vendus (gibiers, fruits et légumes, œufs et viandes) et d’autre part la situation des travailleurs.

Pour le service de l’alimentation (SALIM) de la DGTM des services de l’Etat, il a été relevé des infractions relatives à des importations illégales de fruits et légumes ainsi que des œufs et viandes de volailles ne répondant pas aux règles d’hygiène.

Il a donc été procédé à la saisie d’environ trois tonnes de fruits et légumes ainsi que de 3 000 œufs et 30 kg de viandes. Les denrées, selon leur niveau sanitaire de consommation, ont été distribuées à des centres de soins pour animaux. Celles qui ont été saisies pour des raisons administratives et de non déclaration aux frontières et qui répondent aux conditions de consommation ont été remises à des structures d’aides à la personne.

• LIRE AUSSI - Concurrence déloyale au marché de Cayenne

Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
4 commentaires

Vos commentaires

Macoumba 07.07.2022
Un pansement sur une jambe de bois

C'est de la poudre de perlimpinpin comme l'avait dit Jupiter 1er, faire croire à une action des pouvoirs publics qui dorment bien tranquillement toute l'année....le pillage des ressources halieutiques, de l'or, la pollution au mercure, etc etc....il y a du travail, mais pas les moyens de faire respecter les lois, sauf aux contribuables qui travaillent et paient des impôts, ceux là doivent être absolument en conformité, sinon les foudres de la justice seront impitoyables....

Répondre Signaler au modérateur
Macoumba 07.07.2022
Un pansement sur une jambe de bois

C'est de la poudre de perlimpinpin comme l'avait dit Jupiter 1er, faire croire à une action des pouvoirs publics qui dorment bien tranquillement toute l'année....le pillage des ressources halieutiques, de l'or, la pollution au mercure, etc etc....il y a du travail, mais pas les moyens de faire respecter les lois, sauf aux contribuables qui travaillent et paient des impôts, ceux là doivent être absolument en conformité, sinon les foudres de la justice seront impitoyables....

Répondre Signaler au modérateur
BELLOD 07.07.2022

Hum, on espère juste que les « plusieurs signalements » en question, ne sont pas ceux déjà relayés dans cet article de presse du 2 février dernier (mis en lien)… Parce que cinq mois pour intervenir, ça ferait tout de même un peu long.

D’autant que les services de l’Etat ne tombent pas des nues, en 2019 déjà…

https://la1ere.francetvinfo.fr/guyane/centre-littoral/cayenne/4-tonnes-denrees-alimentaires-saisies-au-marche-cayenne-lors-operation-controle-anti-fraude-748215.html

Paassy a bien raison, à se demander si cette histoire de ministère de l’outre-mer, ce ne serait pas une sorte de machin pompeux, pour aider à noyer le poisson de la défection de l’action publique en outre-mer…

Ça foire sur le contrôle de l’orpaillage et de la pêche illégale, du trafic de stupéfiants… Hein? oui, oui, les fâchés pas fachos, sur le contrôle de l’immigration aussi… Et finalement même sur le contrôle en principe plus pépère, des marchés aux légumes, cela semble très laborieux. Une fois tous les deux, en convoquant la presse pour faire illusion…

Non, une vraie trouvaille ce ministère de l’outre-mer. Tu fais mine de gérer les confettis de l’empire comme à la belle époque coloniale, et en fait ça te permet de pas mettre réellement les moyens concrets et permanents, nécessaires à l’action publique normalement dues aux citoyens ultramarins. L’égalités des territoires? Mais c’est que ça coûterait un pognon de dingue…


Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 07.07.2022

C'est fou ça... Bellod va finir par réclamer le chgt de statut. Qui l'eut cru ?

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
8 commentaires
1 commentaire
2 commentaires
A la une